Futur de la beauté au CES 2019: marqueur de pH, personnalisation

Véritable laboratoire beauté du futur, le CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas offre chaque année l’opportunité aux grands groupes cosmétiques comme aux start-ups de présenter leurs projets pilotes aux journalistes. Le CES est en effet le temple de l’innovation et le plus grand salon au monde dédié au digital et aux nouvelles technologies. Ainsi, L’Oréal, Johnson & Johnson au travers de sa marque Neutrogena ou Henkel via Schwarzkopf y dévoilent leurs innovations technologiques bien avant leur commercialisation. Le nouveau venu est cette année  Procter & Gamble avec des innovations technologiques autour du diagnostic, de la beauté connectée et du retail. 

Le futur de la beauté présenté aux USA : beauté connectée, masque personnalisé avec impression 3D

Le groupe L’Oréal poursuit avec La Roche-Posay sa piste innovante de patch cutané permettant un diagnostic personnalisé ou auto-diagnostic. Cette année, il dévoilait le prototype d’un test de pH cutané sous forme de mini patch. Ce mini capteur appelé « My Skin Track pH » a reçu le prix de l’innovation 2019. Il permet de mesurer et de suivre le pH de la peau qui représente un marqueur important dans de nombreux dérèglements ou maladies de peau : eczéma, sécheresse sévère ou dermatite atopique. Le vice-président de l’incubateur de beauté connectée, Guive Balooch, précise: « Les communautés scientifiques et médicales connaissent depuis longtemps le lien entre le pH de la peau et les problèmes cutanés qui gênent des millions de personnes chaque jour ». La peau présente habituellement un ph légèrement acide entre 4,5 et 5.5. En dehors, de cette fourchette, il peut déclencher une réaction inflammatoire sous l’effet de facteurs environnementaux ou endogènes (stress notamment).

Conçu en partenariat avec Epicore Biosystems, le patch capitalise sur la technologie micro-fluidique pour capter les traces de sueur présentes sur les pores. Placé sur la face interne du bras, il change de couleur en son centre pour indiquer que la mesure a été prise. Il faut ensuite entre 5 et 15 minutes pour lire le résultat via un smartphone et l’appli My Skin Track pH. L’utilisateur prend la photo du capteur et se voit proposer des produits La Roche-Posay adaptés. La marque équipera certains dermatologues américains qu’elle visite pour rassembler davantage de données. À terme, elle proposera une vente directe aux consommateurs online (D2C). Cette innovation s’inscrit dans la droite ligne du patch capteur d’UV L’Oréal – La Roche-Posay présenté dans cet article du blog.   

test pH

Présent également l’an dernier avec un outil de diagnostic personnalisé de la peau, Neutrogena propose en 2019 un masque sur tissu imprimé en 3D personnalisé MasquiD. La marque surfe ainsi sur la tendance asiatique des masques sur support (tissu ou hydrogel) qui font aussi un tabac aux Etats-Unis. Elle couple cela avec la technologie d’impression 3D et de l’utilisation des datas pour une produit totalement personnalisé. « Une attente forte des consommateurs à la recherche de solutions qui répondent aux besoins uniques de leur peau » pour Sébastien Guillon, président international de la beauté chez Johnson & Johnson. Réalisé suite à un selfie, le masque épouse parfaitement la forme du visage, du nez, des yeux et de la bouche. Quant à la composition, elle est élaborée à partir des données du SkinNeutrogena360 (un mini-scanner présenté l’an dernier qui se fixe sur le smartphone) qui mesure, analyse les besoins de la peau et indique les ingrédients et les zones d’application. Ces ingrédients sont alors imprimés sur le masque hydrogel dans les zones recommandées. Bref, le masque du futur !

masque 3D Neutrogena

Procter présente un festival d’innovation : serum sur-mesure anti-taches, retail du futur implanté en Asie avec réalité augmentée

Pour sa première participation, Procter&Gamble, le géant de la cosmétique américaine a dévoilé 6 innovations. Parmi celles-ci, Opté se distingue avec 40 brevets à la clé et plusieurs années de recherche dédiées à l’hyperpigmentation (tâches brunes de soleil ou de vieillesse, traces d’acné..) Ce prototype de P&G Ventures en partenariat avec des startups combine appareil optique, algorithme et impression 3D de micro serum. Il scanne, détecte et corrige l’hyperpigmentation. Si les problèmes d’hyperpigmentation ne concernent que 10% des femmes, c’est une attente très forte aux Etats-unis comme en Asie (N°1) car aujourd’hui la réponse cosmétique n’est pas jugée assez efficace. Il faudra encore attendre 2020 pour la commercialisation de Opté Precision skincare. 

p&g opte

Quant à la marque japonaise SKII du groupe, elle a présenté son retail du futur – Future X Smart store – lancé en mai cette année à Tokyo, puis à Shanghai et à Singapour. Ce magasin du futur met l’accent sur les nouvelles technologies que sont la reconnaissance faciale et l’intelligence artificielle pour proposer un diagnostic de peau sur mesure et une projection des résultats sur un écran.

Cette année, 420 entreprises françaises, dont 330 start-ups sont présentes sur le salon. Ce record en fait la seconde délégation étrangère, la fameuse French tech. Ainsi, le groupe français Baracoda aux côtés de Schwarzkopf (Henkel) présente un miroir intelligent Artémis. Il permet de visualiser en réalité augmentée différentes simulation de coloration cheveux. De quoi rassurer les clientes chez leur coiffeur avant le passage à l’acte. 

Revoir ici  les innovations présentées les années précédentes de Schwarzkopf, Neutrogena

4 réflexions sur “Futur de la beauté au CES 2019: marqueur de pH, personnalisation

  1. Pingback: Dans ma peau, cette expo dévoile connaissances scientifiques & perspectives . Beauty Decoder

  2. Pingback: Acné: l'appli L'Oréal utilise l'IA pour un diagnostic sur mesure

  3. Pingback: Acné: l'appli L'Oréal utilise l'IA pour un diagnostic sur mesure

  4. Pingback: Dans ma peau, cette expo dévoile connaissances scientifiques & perspectives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.