Faire une pause – Chronique Miss Beauty

pause

pause
FAIRE UNE PAUSE
Alors il y a les devoirs et le télé travail… la pause goûter qui s’éternise…jusqu’au dîner.
La pause dessin animé, la pause « appelez votre grand-mère qui est toute seule », la pause « prenez des nouvelles de vos cousins qui sont confinés à l’île de Ré (les prévoyants…) Bref, entre pauses multiples et 1/4 h pour aller chercher le pain « CHACUN SON TOUR », il reste quand même BEAUCOUP DE TEMPS !
Et si c’était le moment de partager ou de découvrir des activités avec ses compagnons de confinement ? Ne mettez quand même pas la barre trop haute au risque de favoriser les déserteurs ! Le tricot oui, la tapisserie contemporaine euh…pas évident ! Le yoga oui, mais en mode sécurité sinon attention aux accidents musculaires…
Sans danger et parfait pour les moins aventureux, il reste la cuisine et la bonne vieille recette du cake au yaourt, mais je ne suis pas sûre que ça suffira pour concurrencer tous ces écrans qui nous hypnotisent dangereusement !
Bref, il faut tenir coûte que coûte sans s’étriper. Alors je propose le recours aux bons vieux basiques : Ménage à fond, oui oui derrière la commode aussi et sous le lit ÉGALEMENT, attention on me la fait pas à moi…
Tri des chaussettes dépareillées, là ça devrait aller vite, vu qu’il n’y a QUE des chaussettes dépareillés ! Ranger les papiers dans les bons dossiers et jeter tous ceux qui ne servent à rien. Hop hop hop ! On s’y met tout de suite.
MAIS NON EN FAIT C’ÉTAIT UNE BLAGUE ! Déjà qu’on est confiné, privé de nos amis, nos parents multiples et variés, faudrait EN PLUS qu’on soit PARFAITS, RAISONNABLES et tout « le toutim ». STOP les complexes, la culpabilité ! Je vous le dis tout de suite comme ça c’est fait : à la fin du confinement, vous n’aurez pas appris le chinois, gagné 10 kgs de muscles et des abdos en béton, acquis un QI de 250, NON !
Après cette sacré histoire, vous serez pareils…Enfin presque.
Le ciel, les petits oiseaux, l’immensité de l’océan, la chaleur du sable sous les pieds,
le parfum des sous-bois, le bonheur d’une conversation autour d’un verre à la terrasse d’un café, les grandes tablées en famille. Toutes ces petites choses de notre quotidien qui donnent un sens à nos vies, nous saurons désormais qu’il n’y a rien de plus beau, de plus important. Et ce qu’il y a de plus émouvant c’est que nous aurons partagé cette expérience tous ensemble et en même temps sur cette terre. Ne l’oublions plus jamais.
Bon courage à tous.
Babette Koenig

Pour mettre un peu de sourire dans ces temps de crise sanitaire et de confinement, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog chaque semaine les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pour croquer notre vie.  Dans lesquels beaucoup se retrouveront sûrement dans le télétravail, ses contraintes et ses avantages… Des illustrations et des chroniques d’humeur signées par Babette Koenig styliste-illustratrice.
Vous pourriez également aimer sa précédente chronique en temps de crise dédiée au télétravail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.