Expo Irving Penn : ce maître de la photographie a connu toutes les techniques

Subjuguée par l’expo Irving Penn au Grand Palais, j’ai souhaité partagé avec vous quelques oeuvres de ce maître de la photographie. Une exposition organisée pour le centenaire de la naissance de ce grand photographe aux multiples talents, un photographe qui au cours de sa longue vie (1917-2009) aura connu toutes les techniques de la photographie : Rolleiflex, argentique et numérique. Présentées sur deux niveaux, toutes ces oeuvres ont été prêtées par le Metropolitan Museum.

photo mode Irving Penn

Irving Penn, spécialiste de la photographie de mode, mais pas seulement

Photographe pendant plus de 60 ans pour le magazine Vogue, Irving Penn est aussi un maître de la photographie de portrait, de nus, de nature morte et de clichés ethnographiques. Il débute sa collaboration avec le magazine à 23 ans par des natures mortes. Des natures mortes à même de raconter des histoires par les traces laissées par les protagonistes : tache de rouge à lèvres, allumette brûlée…

dali

Après la guerre, il réalise une série de portraits de personnalités connues, telles Salvador Dali, Audrey Hepburn ou l’écrivain Colette.

Colette

Des portraits effectués en studio où tel un peintre, il monte le décor d’une grande sobriété pour laisser exploser la personnalité de ses célèbres modèles.

photographie

À partir de 1950, il s’enthousiasme pour la photographie de mode et vient à Paris pour shooter les présentations des couturiers. Là encore, il privilégie le cadre d’un studio pour construire ses visuels, éloigné de la fébrilité de ce microcosme. Irving Penn use de la lumière naturelle pour magnifier les mannequins. Il y rencontre sa future seconde épouse, Lisa Fonssagrives qui prendra la pose de nombreuses fois devant son objectif avec une grande complicité.

Fin 48, Vogue l’expédie au Pérou pour ses premières photos de mode en extérieur. Il en profite pour réaliser des centaines de clichés des habitants de Cuzco en vêtement traditionnel. Puis, il s’intéresse aux petits métiers, la plus nombreuse série de sa carrière. Le photographe américain fait poser les artisans avec leurs outils ou accessoires en noir et blanc à Paris, Londres ou New York, en parallèle des commandes de photos de mode.

Petits métiers

La dernière partie de l’expo est consacrée à ces derniers travaux réalisés en numérique, notamment ce visuel empreint d’une forte sensorialité.

Exposition Irving Penn au Grand Palais

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018
Ouvert tous les jours de 10h à 20 H sauf le mardi.
Nocturne jusqu’à 22h le mercredi
Tous les détails sur le site du Grand Palais ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *