De l’alimentation aux cosmétiques, l’appli Yuka décrypte les étiquettes

Face au besoin de transparence des consommateurs, l’appli Yuka élargit son champ d’action de l’alimentation aux produits cosmétiques. Les Millennials et progressivement les générations plus âgées adoptent le réflexe de consulter les ingrédients sur les étiquettes des produits alimentaires comme pour leurs produits de beauté.

choix cosmetique

Aussi, l’application Yuka qui décrypte les étiquettes des produits de consommation évolue-t-elle un an et demi après son lancement. Donnant ainsi plus de service, mais aussi plus de pouvoir au consommateur. Car c’est sous la pression du consommateur que les grands producteurs se mobilisent pour faire évoluer leurs pratiques et bannir peu à peu les ingrédients suspects, avant même que la législation évolue. L’application Yukka a été téléchargée par 4,5 millions d’utilisateurs en 18 mois. Son rôle : évaluer l’impact sur la santé des ingrédients figurant sur les étiquettes des produits alimentaires. Une information utile pour tous les néophytes qui ne suivent pas au pied de la lettre les ingrédients controversés utilisés par l’industrie alimentaire. Utiliser Yuka, c’est déléguer la vigilance alimentaire à des spécialistes indépendants.

etiquettes Yuka

Cette démarche pour préserver sa santé vaut également pour les produits que nous appliquons sur notre peau. Pour Yuka, c’est également l’assurance de rester active sur le smartphone en créant davantage d’occasions d’utilisation. C’est donc le moyen d’éviter de passer à la corbeille au profit d’une application alternative. Pour l’heure, la démarche est encore incomplète tant le nombre de produits cosmétiques et d’hygiène est important : soins de la peau, maquillage, produits capillaires, mais aussi déodorants, dentifrices… 100 000 produits sont déjà passés à la moulinette de Yuka. Il passent au crible des mêmes critères : allergène, cancérigène, perturbateur endocrinien, irritant. Le business model adopté par l’appli Yuka est de vendre du service complémentaire tel un programme nutrition sur son site Web, mais aussi de bénéficier des contributions généreuses des utilisateurs. Avec pour slogan, l’injonction « Mangez mieux, faites les bons choix. »

appli yuka cosmetique

Le développement de Yuka devrait prochainement passer par une offre premium payante (utilisation de l’application hors connexion…), mais également par sa croissance au-delà de l’Hexagone dans des pays francophones en Belgique, Suisse et Luxembourg.
A contrario, l’appli concurrente et dédiée à la cosmétique Clean Beauty a été créée par un site de vente de produits cosmétiques en ligne (détail dans cet article du blog). Elle a offert à ce site marchand récent la visibilité et la notoriété indispensable à sa croissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.