Esprit de Noël: le casse-tête des cadeaux et …

esprit de Noël

Qu’on y croit, ou qu’on n’y croit pas et je ne parle pas que du Père Noël…chacun d’entre nous s’accordera à reconnaître que les fêtes de fin d’année, c’est un rite à ne pas prendre à la légère. C’est un cap à négocier et si possible sans trop de stress !
Deux points d’orgue : le casse-tête des cadeaux et le repas aux agapes raffinées.
D’abord les cadeaux. Ils faut avoir une idée pour ceux qui ont tout, ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent et ceux dont on ne connaît pas les goûts.
Franchement les enfants sont les plus faciles à satisfaire ! Dès le mois de septembre, ils ont déjà rédigé leur lettre au Père Noël ! Quant aux ados, ils veulent des vêtements et les adulescents, de l’argent. Voyez c’est simple !
Non, ce sont les autres qui nous posent problème. Car c’est en général l’unique moment où on retrouve ses proches, parfois dispersés aux quatre coins de l’hexagone quand ce n’est pas aux quatre coins du monde donc de moins en moins proches … Alors quoi leur offrir ? En tête on retrouve « le pull, la bougie, le parfum et le dernier prix Goncourt », des valeurs sûres, oui mais si tout le monde pense comme ça, on risque les doublons …
Il faut donc être ORIGINAL !
Aïe Aïe Aïe mes amis ! La Covid est passée par là… Le petit week-end en amoureux tout compris ? Compromis. Les billets de théâtre ? Rien de moins sûr. Une table gastronomique pour deux ? Risqué …
ALORS QUOI ? Et si on s’offrait juste la chance et le bonheur d’être ensemble ?
Quelques fleurs, deux trois douceurs et puis c’est tout.
Quant au repas, là il faut se lâcher ! La table doit être en fête et nos papilles aussi !
Un décor de rêve, que ça brille, que ça pétille dans nos verres et dans nos yeux.
Un festin pour se sentir heureux d’être ensemble.
Car qu’on y croit, ou qu’on n’y croit pas, l’essentiel à Noël c’est bien ça : se retrouver.
Alors pourvu que les jours à venir si incertains ne nous privent pas du bonheur simple d’être réunis !
Et si quand même vous ne pouvez pas vous en empêcher … le pull, la bougie (notamment l’iconique bougie Diptyque Feu de Bois), le parfum et le dernier prix Goncourt c’est quand même pas si mal…

Bonne fêtes !
Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Au-delà du choix du cadeau, celui du menu de fête peut également s’avérer un casse-tête entre les allergies ou les régimes alimentaires des uns, les goûts des autres sans compter l’engagement vegan des jeunes adultes ou les pescatariens. Adieu dinde traditionnelle, mont d’or et bûche aux oeufs… Cette chronique dédiée aux idées cadeau, au repas et à l’esprit de Noël sonne tellement juste !
Ne manquez pas de lire sa précédente chronique sur l’arrivée d’une nouvelle génération. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.