Dior resculpte à la marge son succès Sauvage avec l’eau de parfum

Dans l’univers des parfums homme de la maison Dior, Sauvage a fait irruption avec succès en septembre 2015. Un succès lié au choix de son égérie, l’acteur Johnny Depp à la figure charismatique et atypique, et à une construction olfactive dans l’air du temps. Pour ce second opus qu’est l’eau de parfum, le nez maison qu’est le parfumeur François Demachy a revisité la construction olfactive sans pour autant perdre son âme.  Elle y gagne en caractère…

succès

Le succès immédiat de Sauvage a bousculé le top 3 des parfums homme 

Ainsi, la maison Dior qui a très fortement soutenu ce lancement en publicité, a réussi à le hisser en tête du podium. Reléguant Bleu de Chanel et Terre d’Hermès à la deuxième et troisième place. En France comme en Europe. Un succès fulgurant qui confirme que ce jus est consensuel, inscrit dans l’air du temps.
Désormais pilier au sein des ventes de parfum Dior, Sauvage se devait de lancer dans un second temps une eau de parfum. Pour son créateur, l’exercice n’est pas si simple car il se doit de capitaliser sur les notes piliers du parfum qui en assure la fraîcheur : la bergamote de Calabre au départ vivifiant, le poivre de Sichuan et les baies roses qui lui offrent un caractère épicé moderne. Tout en recherchant à gagner en caractère pour matcher avec l’appellation Eau de Parfum. Habituellement, une eau de parfum s’appuie, en effet, sur une construction olfactive plus puissante au sillage intensifié.

eau de parfum

Pour Dior, l’objectif n’était pas d’y ajouter des notes qui « cognent », mais de retravailler à la marge son caractère. Un caractère fondé sur l’opposition entre la vague de fraîcheur en tête et un sillage chaud, pour évoquer le crépuscule dans le désert du Grand Ouest. L’instant entre chien et loup où la brise vient rafraîchir une terre chauffée par le soleil. L’heure magique où la température bascule. Exit le fond de muscs blancs, place à un parti-pris oriental contemporain. L’eau de parfum gagne en sensualité et en gourmandise par l’adjonction de la badiane et d’un absolu de vanille sourcé à Tahiti à la personnalité légèrement fumé. Ce twist original booste le fond boisé de vétiver pour davantage de profondeur.

loup sauvage

En revanche, la communication publicitaire autour de ce nouvel opus n’évolue pour l’heure qu’en presse. L’accent est davantage mis sur la figure captivante qu’est le loup. Cet animal qui, dans les légendes anciennes, était déifié. Et à qui on prêtait des pouvoirs surnaturels. Une figure publicitaire rare et puissante qui ancre la dimension surnaturelle du parfum.

Plus encore, le packaging, ne change absolument pas. Si ce n’est que le flacon porte désormais la mention Eau de Parfum. Alors que les packshots produit montrent une reflet doré au cul du flacon… Une indication sur l’évolution olfactive du parfum. Dommage  pour ceux qui adoptent l’eau de toilette et l’eau de parfum ! Il leur faudra se concentrer pour ne pas se tromper.

Quoi qu’il en soit,  Dior adopte une construction de parfum sage et pérenne. Une stratégie de marque patiente et moins commerciale que de nombreuses marques qui n’ont de cesse que de lancer de nouveaux flankers. Des extensions avec des variantes de nom qui brouillent la perception du parfum original. Des nouveautés à répétition qui perdent les consommateurs et encombrent les étagères des parfumeries.

Dior Sauvage eau de parfum, flacon 60ml  autour de 81€, flacon 100 ml à 111 €
En vente sur les stands Dior en grands magasins et en parfumeries.
Et sur le site dior.com
Vous pourriez aimer lire le décryptage de l’eau de toilette Dior Sauvage et de son film publitaire dans cet article du blog

Une réflexion sur “Dior resculpte à la marge son succès Sauvage avec l’eau de parfum

  1. Pingback: Parfum Dior, Johny Depp égérie brute et noble de Sauvage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *