Décodage pub, l’anti-chute de Vichy

 

Dercos Neogenic pour réveiller les bulbes capillaires en dormance

Dercos Neogenic pour réveiller les bulbes capillaires en dormance

A l’automne la chute des cheveux s’intensifie et concerne près de 80% des hommes, mais aussi de nombreuses femmes. Les publicités antichute ornent les pages des magazine. Décodons la pub Vichy.
L’accroche de cet anti-chute promet 1700 nouveaux cheveux en 3 mois. Cette preuve d’efficacité est le résultat d’une étude clinique réalisés sur 101 hommes de 18 à 55 ans présentant une alopécie de stade avancée et ce, contre placebo. Cette méthodologie de test est régulièrement utilisée pour les antichutes locaux ou par voie orale car tout comme pour les médicaments, il y a un effet placebo lié à la stimulation et l’oxygénation du cuir chevelu lors des légères frictions occasionnées par l’application du produit. C’est un gage de sérieux, la méthodologie la plus pointue étant le test contre placebo en double aveugle qui impose tant au sujet qu’au médecin évaluateur la méconnaissance de l’objet testé. En clair, ni le sujet ni le clinicien ne savant s’il s’agit du placebo ou du produit testé. Cela fera écho pour certains à des épisodes de Grey’s Anatomy.
Revenons à ce résultat de test, 1700 cheveux. Qu’est-ce que cela représente ? En moyenne, une chevelure normale compte entre 100 000 et 150 000 cheveux. En l’occurrence, les personnes ayant testé le produit présentent un stade avancé de chute de cheveux, un cuir chevelu apparent et une chevelure clairsemée, donc beaucoup moins. Dans des résultats détaillés par la marque Vichy, il est précisé un gain de 4% de la densité capillaire. A l’oeil nu, ce n’est pas évident à percevoir. Lors d’un test consommateurs, les 133 hommes ayant expérimenté le produit jugent que leur chevelure est plus couvrante après 3 mois de traitement. L’efficacité de cet antichute redensifiant a également été testé sur les femmes et le produit est unisexe.

Un antichute à l'efficacité prouvée pour les hommes et pour les femmes

Un anti-chute à l’efficacité prouvée pour les hommes et pour les femmes

Quel mode d’action ? Fruits de 20 années de recherche du groupe L’Oréal, les études ont montré que chez les personnes concernées par la perte de densité capillaire et par la chute de cheveux, le bulbe capillaire est plus longuement en dormance entre deux cycles de pousse. Les Laboratoires ont mis au point une molécule capable de réveiller les bulbes par mimétisme, c’est-à-dire en s’inspirant de l’environnement naturel idéal des cellules souches.
L’efficacité de cette molécule concentrée à 5% a été prouvée à la fois sur les hommes et sur les femmes. L’intérêt de ce type de produit est bien sûr l’absence d’effet secondaire à la différence des traitements médicamenteux (Minoxidil et Finastéride pour les hommes) ou chirurgicaux (greffe). Mais cela ne fonctionne qu’aux prémices de la calvitie, lorsque les golfes par exemple commencent à reculer. Sa texture ne laisse pas le cheveu gras ni collant, mais son application sur l’ensemble des zones concernées vous prendra quand même 2 minutes chaque matin. En termes de budget, il faut compter près de 90 euros de traitement par mois sur 3 mois. Vu l’enjeu, cela peut valoir le coup !

Quant au film publicitaire, il met en scène un mannequin jeune à la chevelure dense. Une image aspirationnelle, assez éloignée de la majorité des utilisateurs de produits antichute ou redensifiants et suffisamment préoccupés par le problème pour investir.

Mon conseil : si vous avez des doutes par rapport à la quantité de cheveux que vous perdez chaque jour, n’hésitez pas à aller faire un diagnostic par votre dermatologue ou dans le centre Furterer à la Madeleine qui dispose d’outils très sophistiqués pour analyser vos problèmes de cuir chevelu, le premier diagnostic est offertInstitut René Furterer – Spa capillaire – 15 pl. de la Madeleine 75008 Paris ( France) Tél. : 01 42 65 30 60

 

3 réflexions sur “Décodage pub, l’anti-chute de Vichy

  1. Pingback: Chute de cheveux : avancée dans la recherche au Japon

  2. J’ai testé ce produit pendant presque 3 mois maintenant via un projet TRND.
    Au bout de 3 mois d’application quotidienne, je ne vois pas de réelle amélioration. Mes cheveux ne sont pas plus épais, ma chevelure n’est pas plus dense.
    Mis à part que le traitement ne semble pas fonctionne sur moi, voici quelques points relevés.

    Points négatifs :
    La capsule est difficile à perforer.
    28 doses/mois pourquoi pas 30 ?

    Points positifs :
    Si l’on ne tiens pas compte des 3 mois de traitement, l’application n’est pas très contraignante. Vous prenez le tube, le percez, l’appliquez en 30 seconde et massez 30 secondes.
    L’odeur est neutre.
    Les cheveux ne sont pas gras après l’application.
    Le traitement s’imprègne bien dans le cuir chevelu.

    Bilan : facile à appliquer, mais pas de résultat sur ma personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.