La cosmétique bio gagne du terrain grâce aux influenceuses, Melvita

La cosmétique bio progresse désormais plus rapidement que le secteur conventionnel. Un Français sur deux a acheté un produit cosmétique bio en 2017 selon l’Agence Bio. Des produits de beauté bio qu’on trouve désormais sur tous les circuits : pharmacie, grandes surfaces, boutique spécialiisée bio comme Mademoiselle Bio, site e-commerce dédié au bio comme Detox et moi ou Doux Good, mais aussi la parfumerie sélective. « Les consommatrices sont aujourd’hui très informées et attentives aux ingrédients. » Même si de nombreuses marques jouent sur le flou entre cosmétique naturelle et bio (décodage dans ce post) dans leur communication.

cosmetique bio

Outil d’évangélisation pour la cosmétique bio: les réseaux sociaux et les influenceuses

Parmi les leaders bio en pharmacie, la marque de cosmétiques bio Melvita milite sur les réseaux sociaux et s’appuie sur les influenceuses. Elle confie ainsi une partie de sa prise de parole « Start organic » à cinq influenceuses connues : enjoyphoenix, Jenesuispasjolie, estelle, naturellement_lyla et allyfantaisies (soit plusieurs millions de followers à elles cinq). Porte-paroles rémunérés par Melvita, elles vantent les bénéfices des produits de la marque née en Ardèche il y a 35 ans et rachetée par le groupe L’Occitane. Le ton est moins fleuri et moins naïf que ce qui se pratique dans ce segment et chacune des influenceuses transmet des informations utiles pour sensibiliser les jeunes consommatrices qui constituent leurs communautés. Et pour faire connaitre la marque bio. L’une des influenceuses explique par exemple qu’on avalerait 1,5 kg de baume à lèvres dans sa vie, une autre qu’une crème est absorbée par le corps en quelques minutes. Enjoyphoenix que notre peau est exposée à 10 produits chimiques par jour dans notre routine beauté.

melvita influenceuse

« La prise de conscience que les composants chimiques présents dans les cosmétiques peuvent être nuisibles à la santé est de plus en plus prégnante » explique Elise Besse, directrice générale de la marque,  Une proportion qui a doublé ces trois dernières années. La campagne digitale – démarrée en affichage à Paris, Lyon et Marseille en juin dernier – sera relayée durant tout le mois de juillet et marque un tournant dans l’histoire de la marque. « Nous avons amorcé, il y a cinq ans, une refonte de nos produits » poursuit Elise Besse, « nous avons revu les formulations, les textures et le packaging. Nous devons encore progresser en notoriété ». La marque (200 références) est distribuée dans les pharmacies (80%), dans les magasins bio et dans ses boutiques en propre. Perçue comme accessible en France, elle est premium en Asie (80 boutiques en propre) où elle profite de la puissance de frappe du groupe L’Occitane auquel elle appartient. Melvita réalise ainsi 50% de son chiffre d’affaires en Asie, notamment au Japon, à Hong Kong, en Malaisie et à Taïwan

Intéressé(e) par la cosmétique bio, vous pourriez aimer lire les produits bio testés de Sanoflore et Absolution ici. Cette cosmétique bio pâtit de la multiplicité des labels bio et des contraintes liées à chacun. Ce qui entretient la perte de repères des consommateurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.