Copié presque collé en coloration: Schwarzkopf Nectra et Garnier Olia

coloration olia et nectra

Je vous propose de jouer au jeu des 7 différences sur ces deux produits de coloration, fort semblables ma foi. Univers aspirationnel, sémantique, formule, pack, avis, pub et prix, les écarts sont souvent ténus et l’on peut rapidement parler de « me-too » marketing au film pub près.

Remontons en amont pour comprendre. La coloration était un peu moribonde ces dernières années. Pour relancer le marché, il fallait une rupture technologique qui séduise les femmes. L’Oréal, leader sur ce marché, a lancé Inoa dans les salons de coiffure, la première coloration sans ammoniaque à l’huile. Garnier a suivi avec Olia,coloration permanente activée par l‘huile désormais rejointe par Nectra Color de Schwarzkopf.

coloration olia Garnier
Pour les deux marques, l’univers aspirationnel emprunte à la flore et à l’huile leur dimension précieuse par un traité onirique. Garnier joue en majeur la fleur de tournesol fortement évocatrice de rayonnement solaire tout en restant elliptique sur la nature des huiles. Le cheveu est ici présenté comme une matière ultra-noble, fantasmagorique. Quant à Schwarzkopf, la marque choisit d’appuyer la sensorialité autour du nectar de fleurs et des huiles botaniques.

Le registre sémantique utilisé est sensoriel, proche de celui du parfum. Pionnière, Olia est plus précise en reprenant les termes classiques de la coloration : coloration permanente, concentration à 60% en huile, elle est plus pédagogique et dès son nom, met l’accent sur l’huile. Bénéficiant de l’investissement déjà réalisé par Olia, Nectra Color de Scwarzkopf utilise davantage de termes sensoriels autour du résultat : luminosité, nutrition et divin parfum. Un vocabulaire onirique qui fait rêver les femmes pour qui la coloration est un acte contraint « une coloration que vos cheveux vont adorer ».

Côté formule, le point fort d’Olia est sa haute concentration en huile (60%), coeur de la formulation de la crème colorante pour une meilleure imprégnation  et un plus grand respect du cheveu. Cette innovation formule est protégée par 22 brevets. Le bémol, c’est qu’il s’agit avant tout de l’huile de paraffine, pas très naturelle ma foi ! Pour Schwarzkopf, les huiles ne sont pas au coeur du système de coloration, mais juste un ingrédient parmi tant d’autres. Par ailleurs, les différences entre les deux marques se font également dans le choix des huiles, huiles de fleurs (camélia, tournesol, passiflore) pour Garnier et huiles extraites de fruits (pépins de raisin et noyaux d’abricot) pour Schwarzkopf et l’ajout pour ce dernier du nectar de fleur, extrait de pétales Combretum Farinosum aux vertus nutritives. Cet actif est également l’ingrédient star de l’huile Nutrition Gliss. Schwarzkopf propose deux soins masques dans son pack.

Packaging Olia © koidin Dion

Les boites très stylisées d’Olga ©Koidin Dion

En termes de packaging, pour moi, il n’y a pas photo entre Olia et Nectra Color. Garnier a mis au point outre des boites en rupture avec les codes du marché, sans mannequin mais sublimant la matière cheveux, de jolis flacons noir&blanc, aux formes organiques, notamment l’applicateur qui est stylisé. Il n’est pas sans rappeler la forme de la goutte d’huile, élément fort de l’étui, mais aussi celle du flacon de parfum Dior  J’Adore. 

Olia Garnier packaging coloration

Mon expérience perso : Les 2 parfums sont agréables, ça change de l’odeur repoussoir de l’ammoniaque qui nous a longtemps fait fuir la coloration ! Les textures faciles à mixer ne coulent pas trop et les cheveux sont brillants. Même temps de pause 30 mn, le cuir chevelu ne gratte pas et ça c’est un plus. Mais les cheveux sont plus rêches, les reflets moins intenses avec Schwarzkopf avec l’utilisation d’un seul sachet de masque gloss, j’ai d’ailleurs renouvellé l’application au shampooing suivant. Quant à la couverture des cheveux blancs, je n’ai pu la tester, n’étant pas dans la cible.
Mon conseil : bien choisir sa nuance, c’est à mon avis la clé de la satisfaction. Sachez que nous avons toutes tendances à percevoir notre couleur naturelle plus foncée qu’elle n’est aux yeux des industriels. Ainsi, si vous pensez être châtain clair, pour ces derniers, vous êtes blond foncé. Le premier chiffre indique la couleur de base, les suivants les reflets chauds ou froids (cendrés, bleutés).

olia pub print garnier

Match également côté pub en presse comme en film. Les ressemblances sont frappantes entre les 2 annonces presse : survalorisation de la goutte d’huile et de la fleur. Toutefois, Olia a choisi un parti prix fort, plus rupturiste avec une fleur de tournesol stylisée très présente, un cadrage du mannequin atypique et rayonnante et une représentation des cheveux fantasmagorique autour d’une nuance forte et intensément rouge.

nectar color pub print Schwarzkopf

A l’inverse, Swarzkopf privilégie une représentation du mannequin et de ses cheveux plus classique et mise davantage sur celle de la fleur très magique avec un effet poudre d’or science fiction autour de l’étui. Dans les deux cas, le fond noir sert d’écrin à ces visuels, en cohérence avec celui de l’étui packaging. Concernant les films pub pour la télévision, voici celui d’Olia proposée au lancement à l’automne 2012.

Contre-pied des pubs de coloration qui ont tous tendance à se ressembler, Schwarzkopf a décidé de jouer sur le timing de son lancement, février, pour faire un film hommage à l’amour, présent sur les écrans au moment de la saint Valentin. Un film au format râre, près de 2mn, relayé sur les réseaux sociaux et empreint des codes de l’univers parfum. Ce film s’émancipe de tous les messages et réassurances propres à la coloration. Une vidéo aux 12 millions de vues sur Youtube, un succès médiatique et digital en soi.

Dernier critère le prix. Olia est disponible chez Monoprix aux environs de 12,5€, Schwarzkopf Nectra Color est à un prix d’environ 11 euros.

Verdict : Olia de Garnier gagne 5 contre 4 (formule, pack, expérience perso versus pour Schwarzkopf : sémantique, prix, l’univers sémantique et les pubs ne les départageant pas). Quoi qu’il en soit prime au premier, celui qui a ouvert la voie. La voie de la coloration soin, le graal des clientes. 18 mois après le lancement de Garnier, Schwarzkopf surfe sur cette même tendance des colorations à base d’huile ou enrichies en huile pour un plus grand respect des cheveux. L’Oréal emboite le pas avec Prodigy et la technologie micro-huile.

Et vous, êtes vous adepte de la coloration à domicile ou préférez-vous mettre cela entre les mains du coiffeur ? Avez-vous testé l’une des deux colorations ? Partagez avec nous votre expérience et n’hésitez pas à décrire ce qui vous a plu ou déçu.
Quant à cette similitude des produits et des publicités, cela vous choque-t-il ?

Intéressée par d’autres innovations capillaires, vous pouvez également lire l’article de ce blog consacré aux shampooings sans sulfate.
Adepte de la marque Schwarzkopf, découvrir l’article sur sa nouvelle égérie et muse, Claudia Schiffer.

2 réflexions sur “Copié presque collé en coloration: Schwarzkopf Nectra et Garnier Olia

  1. Pingback: Rattraper sa couleur après été, le gloss cheveux chez coiffeur

  2. Bonjour,

    Je souhaite participer au jeu-concours Kure Bazaar. Voici un de mes posts préférés, car il décode l’univers de la publicité beauté, sa sémantique, ses codes visuels, la concurrence, le discours produit…

    Voici les teintes qui me plaisent :
    -Coquette
    – Turkoise
    -September
    -Stone wash
    – Tea rose
    -Chocolat
    – Stiletto
    -Rouge Flore
    – Rock Star
    – Frenchie

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.