Communautés Beauté chez sephora.com ou Elle : mettre du lien social

Cette rentrée fleurissent les communautés de Beauty Addicts sur la toile, que ce soit chez Sephora ou chez Lagardère (magazine Elle). Parce que la beauté est l’un des contenus les plus vus et les plus engageants, media et marques s’emparent de cette tendance et cultivent le lien social au sein de leurs communautés digitales.

communautés sephora

En pointe sur le digital, Sephora crée sa communauté Beauty Insider pour mieux tisser sa toile sociale.

Enseigne leader de la distribution sélective de par le monde, Sephora s’appuie sur les usages web de ses jeunes clientes, notamment leur attirance et consommation de contenu beauté. Sur la nouvelle plateforme Beauty Insider aux Etats-Unis comme au Canada, les acheteuses peuvent discuter entre elles, créer leur profil individuel et même recevoir des recommandations et des conseils sur les produits et les looks beauté. Or, on sait combien la recommandation des pairs influence le choix et l’achat de produits cosmétiques.

Présente sur le site sephora.com, la communauté de Beauty Insiders est mieux qu’un forum car elle est interactive et diversifiée. Elle entretient le lien social virtuel entre ses membres – real people like you- et tire le meilleur parti du bouche à oreille, l’un des leviers d’achat les plus puissants.

Parmi les sujets les plus abordés figurent l’acné, le soin de la peau, le maquillage, le gras, le soin hydratant ou le fond de teint, la peau, sans compter l’assistance conseil. Détail qui n’en est pas un, cette communauté porte le même nom que le programme de fidélité Sephora, elle est intégrée à sa page. L’objectif commercial est donc clairement affiché !

Le BeautyGang de Elle, des communautés 100% réseaux sociaux, sur instagram ou facebook

De son côté le magazine Elle a ouvert à la rentrée deux communautés, l’une sur facebook, la seconde sur instagram en France. Avec une dimension sélective puisqu’elles ne compteront que 100 000 membres.

Elle s’adresse aux jeunes Millennials en respectant leurs codes, pratiques et vocabulaire : « pour cette génération qui cherche à allier efficacité, lol et fantaisie ». Les jeunes lectrices retrouveront quelques influenceuses beauté pour parler et échanger avant tout sur la make-up : échange de plans, astuce maquillage et découvertes confidentielles ou avant-gardistes. Au programme, des formats courts, pop, et sharable. Ce sont des vidéos, des selfies pris dans sa salle de bain, des tutos coiffure, des one minute make-up, plein de beauty fails, aussi. Eh oui, on apprend beaucoup des erreurs des autres, et c’est beaucoup plus drôle ! Et cerise sur le gâteau, des invitations à des évènements très privés. Les critères de sélection pour le Beauty Gang de Elle : être partageuse, drôle et passionnée. En termes d’âge, être encore sur les bancs de l’école jusqu’aux premiers biberons…

Et vous, que pensez-vous de ce type d’initiatives ? A visée plus commerciale pour Sephora que pour Elle. Elles revisitent digitalement le principe de la vente en réunion (ou vente à domicile) chère à des marques de beauté puissantes comme Natura au Brésil, l’aloe vera en France et Avon, Nu Skin aux Etats-Unis qui s’appuient sur le lien humain physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *