Clean beauty ou transparence cosmétique, Carrefour ouvre une boutique dédiée

La quête de transparence et de responsabilité des consommateurs s’étend à la cosmétique et est la source de la tendance Clean beauty. Une tendance cosmopolite à utiliser des produits sains, respectueux de la peau, sans ingrédients controversés puisqu’on la retrouve aux États-Unis, en Europe, en Corée… Qu’est-ce qu’un produit « sain » selon le site beauteclean.com ? Un produit doté d’une formule minimaliste, avec peu d’ingrédients, les plus neutres et naturels possible. Surtout une formulation qui bannit les composants suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, cancérigènes ou allergènes.  Voir sans parfum, ni colorant.

boutique clean beauty

La dimension green, environnementale est souvent présente. Elle valorise les produits zéro déchets, l’éco-conception et le faible impact environnemental. Plébiscitées par les Millennials, de nombreuses applications décryptent les étiquettes des produits de beauté et la liste INCI qui classe la composition par ordre décroissant. Ce sont Clean beauty, INCI beauty, QuelCosmetic, Yuka, Pharmapocket… Au-delà des téléchargements de ces applications, les réseaux sociaux se font l’écho de cette quête de transparence. Le recours aux hashtags prônant une cosmétique plus engagée, plus responsable , sans risque pour la santé #cleanbeauty #greenbeauty #nontoxic est très élevé depuis 2018 (cf étude Visibrain).

transparence clean beauty

Carrefour ouvre en centre ville une boutique dédiée à la Clean beauty : Sources

Pour capter les Millennials qui privilégient la proximité, Carrefour a inauguré le 2 octobre une boutique dont le concept retail surfe sur la Clean Beauty. Installée au coeur du Marais, elle a pensé sa sélection de produits avec la version pro de l’appli Clean Beauty. Sources blackliste ainsi 75 ingrédients controversés pour « faire rimer beauté avec sérénité ». De nombreuses petites marques indépendantes, françaises ou étrangères, ayant adopté le parti-pris Clean Beauty y sont présentes. C’est donc l’occasion de découvrir ces marques méconnues du grand public. Certaines sont positionnées haut de gamme à l’instar des produits capillaires Unique (d’origine scandinave), John Master Organics ou la marque de soin visage Saeve décodée dans cet article du blog…

shampoing clean beauty unique

Je me suis rendue dans cette boutique de cosmétiques et d’hygiène à l’offre large : des produits militants, des produits plaisir (Baïja), des produits premium, mais aussi des produits pour bébé, de la cosmétique solide, des cosmétiques pour homme ou de compléments alimentaires. L’équipe a conçu son propre label Les yeux fermés garantissant 0% de ces actifs à risque. Le personnel est bien formé et disponible pour répondre à toutes les questions, notamment sur les ingrédients bannis que sont les parabènes, les sels d’aluminium, les perturbateurs endocriniens, les sulfates et silicones suspectés. Des animations nombreuses sont proposées pour faire vivre une expérience atypique : barbier, bar à coiffures, diagnostic beauté (peau ou cuir chevelu), institut de beauté en sous-sol. 

Le label Les yeux fermés

Mon avis : une démarche pionnière, mais la présence de marques de maquillage conventionnelles perturbe

En effet, aux côtés des marques bio (Weleda…) et des marques militantes, on trouve dès l’entrée du magasin, on une offre de maquillage conventionnelle : L’Oréal Paris, Maybelline, Bourjois. Et même au fond du magasin les vernis Essie. Cela est très dissonant par rapport au concept de Clean beauty. Interrogées, les conseillères m’ont expliqué vouloir satisfaire toutes les demandes et il est vrai que l’offre maquillage clean est très limitée : Boho green, All Tigers pour des raisons de formulation. Difficile de trouver un vernis rouge sans ingrédient controversé.

Cette initiative mérite d’être saluée car elle permet d’éduquer, d’informer les consommateurs qui sont perdus entre les notions de cosmétique naturelle, de cosmétique green et de cosmétique clean, aux contours flous. Parmi les marques pionnières de la Clean Beauty aux États-unis, citons Drunk Elephant créée en 2013 (chiffre d’affaires de 150 millions de dollars) qui vient de se faire racheter par le géant des cosmétiques, le japonais Shiseido. Preuve supplémentaire de l’intérêt des grands groupes pour les petites marques indépendantes à l’agilité et aux parti-pris forts et visionnaires.

Boutique Sources 38 rue sainte Croix de la Bretonnerie 75004 Paris Métro Hôtel de Ville
Ouverte tous les jours de 11h à 20h 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.