Congrès de dermatologie & médecine esthétique: le point sur les injections

En cette phase de confinement, je vous propose d’aborder un sujet futile pour certaines, impliquant pour d’autres, la médecine esthétique. Celle-ci s’inscrit au coeur du congrès international IMCAS 2020. Ce congrès de dermatologie, chirurgie et médecine esthétique dédié à la problématique du vieillissement s’est tenu au Palais des congrès Porte Maillot les 30 et 31 janvier. La majorité des 10 000 médecins, dermatologues et chirurgiens présents était féminine. De nombreuses conférences ont souligné le rajeunissement de la clientèle, en France comme à l’étranger, avec un poids désormais prépondérant des moins de 35 ans pour les injections anti-âge. À cette occasion, j’ai pu interviewer le Dr Wolfgang Redka, professeur et chirurgien à Munich sur les injections d’acide hyaluronique comparées au botox. Et sur l’ovale du visage.

congrès médecine esthetique

Les injections d’acide hyaluronique présentent des risques supérieurs à celles de botox à ses yeux.

Nous sommes nombreuses à craindre davantage le botox que l’acide hyaluronique. Car le risque de ptose de la paupière supérieure a beaucoup été commenté avec le botox. La paupière tombante peut persister plusieurs semaines. À la différence de la toxine botulique, l‘acide hyaluronique est un sucre naturellement présent dans la peau au niveau du derme. Il est chargé d’assurer l’hydratation profonde, il diminue avec l’âge. En médecine esthétique, il est utilisé pour combler les rides et donner du volume. Principalement au niveau du sillon nasogénien, des joues, des lèvres. Contrairement aux idées reçues, une solution injectable d’acide hyaluronique d’origine synthétique peut toutefois provoquer un hématome qui peut se résorber rapidement. Effet secondaire possible, une inflammation chronique ou permanente, un granulome ou un abcès qui peut laisser une cicatrice. Ce problème intervient en cas de mauvaise manipulation de la part du médecin. Le plus gros risque porte si ce dernier injecte l’acide hyaluronique dans les vaisseaux sanguins, cela peut causer une embolie. Au final, ces complications sont très rares mais à un taux supérieur au botox : 1 pour 4000.

Le dr Wolfgang Redka intervenait au congrès IMCAS pour le compte du laboratoire français Bioxis et de sa nouvelle génération de dermal-filler, les produits injectables Cytosial. Aujourd’hui l’offre de solutions injectables d’acide hyaluronique est pléthorique avec plus de 200 marques. La particularité de Cytosial est de proposer un acide hyaluronique  sous forme de Polysaccharide réticulé pour une meilleur stabilité et un résultat homogène. Principale indication : les joues, le sillon nasogénien et l’ovale du visage. Pour illustrer cet acide hyaluronique de synthèse organisé en double maillage, le Dr Redka a utilisé l’image de la pelote de laine. Avec le temps, les enzymes vont s’attaquer aux liaisons les plus faibles. Du fait de la réticulation, le résultat va disparaître de façon homogène et plus tardivement. Le résultat de l’injection varie selon les individus, selon leur qualité de peau et dure de 6 mois à 1 an.

La problématique de l’ovale du visage vue par ce spécialiste de l’anatomie

L’un des signes tangibles du vieillissement cutané est la perte progressive de l’ovale du visage. Une problématique qui touche tous les types de peau : européens, américains, asiatiques. Ainsi, si les femmes asiatiques sont moins confrontées à l’apparition des rides, elles focalisent leur attention sur les taches et sur l’ovale du visage. Avec l’âge, les contours du visage deviennent moins nets, l’ovale se perd. J’ai interrogé ce chirurgien plastique sur les techniques à mettre en oeuvre pour corriger la perte de l’ovale du visage. Dr Redka recommande de recourir à des injections volumatrices d’acide hyaluronique sous les pommettes plutôt  que dans le bas du visage. En effet, l’effet cumulatif des injections autour du sillon nasogénien et du menton a tendance à accentuer la perte de netteté du contour du visage. Pour sa part, il privilégie une seule injection d’acide hyaluronique réticulé pour infiltrer les pommettes et le haut des joues. Cette technique spécifique permet de remonter les traits et de rendre un peu plus net les contours du visage. Une seule injection par joue, lente et douce permet de limiter la douleur. Son geste sûr lui permet de ne pas ajouter de lidocaïne. 

Si vous êtes réticente aux seringues, vous pourriez aimer lire l’article sur le traitement mécanique du vieillissement du visage, l’endermologie décrite dans cet article du blog.

Enquête: comment les Millennials dessinent valeurs et tendances du luxe

Cette enquête sur le luxe du BCG donne à voir les nouvelles valeurs du luxe à l’échelle mondiale et les tendances. Luxe durable, transparence, respect des animaux s’inscrivent désormais au coeur des préoccupations des clients du luxe. Les Millennials  redessinent les valeurs du luxe, ses tendances puisqu’ils représenteront 50% des achats luxe en 2025. Autre driver des tendances, la clientèle chinoise représente dès aujourd’hui 30% de la clientèle luxe et dans 6 ans 40%. Ce sont eux qui tirent la croissance du luxe et ils sont avant tout composés de Millennials.

enquête

Développement durable et engagement sociétal attendus pour les marques de luxe.

On retrouve les mêmes attentes et préoccupations à l’égard des marques de luxe vis à vis de l’environnement, de l’éthique ou des animaux que ce soit auprès des Millennials ou des Asiatiques (81% des sud coréens, 70% des Japonais, 66% des Chinois). Elles se doivent d’être exemplaires dans le développement durable, car 56% des clients se renseignent sur leur démarche RSE. Lors de leurs achats de produits de luxe, la génération Y se préoccupe des questions environnementales (37%), animales (27%) et éthiques (21%).

luxe green ethique

Pour  séduire ou fidéliser ces clients en quête de sens, les marques de luxe abandonnent la fourrure animale : Armani depuis longtemps, Gucci, Michael Kors, Versace, Burberry, Donna Karan, Coach, Jean Paul Gautier et Jimmy Choo. Certaines maisons de luxe choisissent le risque zéro par rapport à la maltraitance des animaux et garantir un approvisionnement éthique. Chanel a ainsi annoncé cette année qu’elle mettait un terme à l’usage des peaux exotiques.(crocodile, lézard, serpent, galuchat). Elles investissent dans la traçabilité et communiquent à ce sujet. Guerlain veut ainsi se positionner comme champion de la traçabilité avec sa plateforme bee respect (article du blog ici). Pionnière d’une approche développement durable, Stella McCartney sensibilise le public et innove en misant sur le recyclage et l’économie circulaire. Ainsi, elle a présenté à l’Opéra de Paris une collection créée en grande partie à base de vêtements et de tissus réutilisés lors de la Fashion Week en mars.

luxe recycle

Autres phénomènes récents pointés par l’enquête, l’attrait du luxe de seconde main et les collaborations

45% des clients interrogés contribuent au marché du luxe d’occasion, essentiellement autour du sac à main. Les motivations ? Le rapport qualité prix, la recherche de pièces vintage ou d’articles qui ne sont plus édités. Ou encore des éditions limitées.  Ce marché s’envole, boosté par les nouvelles échelles de valeurs (comportement durable) mais aussi par les plateformes digitales (lire en détail cet article du blog).
Quant aux collaborations avec des artistes ou entre griffes streetwear, elles créent un nouveau souffle fun, extravagant, cool, qui séduit les Millennials et les chinois. Elles permettent de booster à la fois la notoriété et l’attractivité. En parallèle, le casual chic et le mix and match séduisent de plus en plus. Ainsi, la moitié des répondants ont détourné une partie de leurs achats vers des marques niches ou sportswear.

Cette enquête dédiée au luxe absolu est un baromètre annuel auprès de 12 000 clients du luxe issus des 10 principaux pays du secteur : Chine, États-Unis, Russie, Japon, Brésil, Allemagne, France, UK, Italie et Corée du Sud. Elle pointe les évolutions majeures sur plusieurs années depuis 2013. Parmi celles-ci, l’achat digital et l’omnicanal, beaucoup plus fort en Chine. Même si le magasin mono-marque reste aujourd’hui le canal privilégié (30%) grâce notamment aux efforts réalisés ces deux dernières années sur l’expérience client et les éditions spéciales ou nouveautés vendues uniquement en boutique. Paris détrône d’ailleurs en 2018 New York en tant que destination shopping de luxe à l’étranger. Le renchérissement du dollar y contribue bien sûr.

3 innovations Nailmatic : distributeur automatique, vernis à l’eau enfant, puis femme

L’esprit d’innovation règne au sein de cette jeune société Nailmatic. Aussi, je partage avec vous l’interview de son fondateur Boris Gratini, dont l’audace est inspirante. Audace dans le choix de la distribution avec le distributeur automatique de vernis ou encore l’implantation originale en concept-store tout autant que dans les innovations produit à la dimension green.

vernis a ongles vegan

Qu’est ce qui a nourri la création de Nailmatic en 2012 ?
Un cheminement. Nailmatic est une synthèse de ce que j’avais envie de faire, un terrain de jeu où je pourrai innover. À l’approche de la quarantaine, j’avais un besoin de liberté et l’envie d’innover.

Quel est le produit ou le service iconique de Nailmatic ?
Le distributeur automatique de vernis fait partie intégrante de l’ADN de la marque. C’est ce point de différenciation qui a permis à Garance Doré ou à Inès de la Fressange de porter la marque. Aujourd’hui, le distributeur automatique est implanté en France et au Japon dans des concept stores, en grands magasins et au Citadium, premier point de vente ouver… Nous en comptons respectivement une quinzaine en France et une trentaine là-bas.

Le second levier, ce sont les vernis à ongles à l’eau pour les kids que nous avons lancés il y a 2 ans et demi. Spécialement formulés pour les enfants, les vernis Nailmatic Kids s’enlèvent à l’eau tiède et au savon. Ils ont pris beaucoup d’importance car ils s’exportent bien. Ces vernis pour enfant représentent désormais la moitié de notre activité. Ils sont distribués dans une quarantaine de pays, vendus en concept-store enfant, dans des boutiques de cadeaux et en grands magasins. Le vernis est un accessoire de mode et le vernis à l’eau pour enfant est vendu aux côtés de jolies marques de mode pour enfant.


Quel parti-pris adoptez-vous sur les réseaux sociaux ?
Sur les réseaux sociaux, mais au-delà aussi, nous privilégions l’authenticité, nous travaillons en toute transparence sur ce qu’on met dans nos produits. Nous adoptons un ton direct, cash pour expliquer. Nous ne faisons pas de surenchère sur le vegan.
NDR : Sur les vernis Pure Color, il est indiqué : vernis formulé à base de matières premières d’origine naturelle et renouvelables : coton, maïs, pomme de terre, blé et manioc. Vernis vegan. Jusquà 84% biosourcé.
Tous nos produits sont conditionnés en France dans des ADEP où travaillent 40 handicapés. Nous adoptons une démarche RSE, humaine, en travaillant avec des sociétés familiales dont nous connaissons les dirigeants. Ce sont les mêmes fournisseurs depuis le début
Quelles ont été les plus grandes joies et difficultés de votre startup beauté ?
Une satisfaction globale par rapport aux valeurs en lesquelles je crois, le fait d’avoir rassemblé une équipe fidèle de 14 personnes sans aucun turn-over. Nous faisons partie des chanceux, la construction s’est faite rapidement. Les difficultés résident dans la prise de risque permanente : nous avons ouvert une filiale aux Etats-Unis. Il nous faut trouver l’énergie positive pour identifier et faire face aux nouveaux challenges, aux innovations telle notre prochain vernis à l’eau pour femme. Bien sûr, la question du financement est essentielle au travers de la levée de fonds. Il nous faut également beaucoup anticiper les problèmes pour ne pas se retrouver acculés.

vernis pour enfant
©chloefleury

Mon expérience avec les vernis Pure color de Nailmatic.

Dans un packaging d’une sobriété peu glamour, la marque privilégie le didactisme et explique sa démarche ecoresponsable et vegan. Tout a été conçu pour éviter les ingrédients à problème et pour réduire les couts : encre noire uniquement pour le texte et le logo. Comme pour tous les vernis, il est recommandé d’utilisé une base et un top coat en supplément pour une meilleure tenue  & brillance du vernis. J’ai opté pour une teinte nude. Ce que j’aime: la couleur, la démarche écoresponsable et green, la brillance du vernis, le prix accessible à 9€ et le développement mono-produit vernis. Ainsi que leur signature : la beauté en conscience, un manifeste tendance et inclusif ! Critique: dommage que le vernis ne s’étale pas de façon uniforme facilement avec le pinceau. Effet stries avec une seule couche. Mon avis : le packaging des vernis Kids est plus sympa.
Voir la liste des points de vente Nailmatic dont certains disposent du distributeur automatique.

Sur cette même démarche green, vous pourriez aimer lire l’interview de la fondatrice de la marque skincare Absolution sur le blog.

La papesse du papier Marianne Guély dévoile ses créations arty, interview

Paper artist, designer et scénographe, Marianne Guély m’a accueillie dans son Studio pour une interview. Je suis littéralement tombée sous le charme onirique de ses créations, des sculptures en papier alliant légèreté et force à la sensorialité de ce matériau noble. Travaillant pour les grandes maisons de luxe, Dior, Cartier… elle crée des scénographies pour des évènements, pour des vitrines ou des lancements, toutes empreintes d’une grande poésie.

pivoines

Son savoir-faire s’étend au-delà du papier sous toutes ses formes et déclinaisons. Cette designer travaille également le métal, l’albâtre et certains cuirs adaptés à la découpe. Sa marque de fabrique, ce sont les pliés, dépliés, découpés qui donnent vie et forme à ces matériaux. Ses sculptures, toujours fines, peuvent être de petite taille ou géantes en fonction des scénographies et des histoires à raconter.

baccarat
Vous vous êtes dédiée au papier, comment est née cette passion ?
Je viens du livre (Ecole Estienne ou école des arts du livre). J’aime raconter des histoires et je suis férue du matériau papier. Il est à la fois léger et aérien, support d’écriture et support de décor quand il est plié. Des histoires féériques se racontent à travers les pliages. Déjà petite, j’aimais réaliser des installations en fond de classe à l’aide du papier.  

clarins

Qu’est ce qui a nourri la création et la vie du Studio Marianne Guély depuis 2001 ? 
Au sein du studio, je rassemble architectes d’intérieurs, graphistes et designers produit sur la base de dessin. Nos savoir-faire déclinent la découpe du papier : découpe classique, découpe numérique, découpe laser, découpe à la platine…

showroom Marianne Guély

Où vous sourcez-vous en papier ? Ce papier qu’on a envie de toucher, de palper, de sentir.

J’aime chiner du papier dans le monde entier, en particulier au Japon. C’est le paradis du papier, notamment du papier à partir de bois de mûrier. Un papier qui a la particularité de blanchir dans le temps. Certains fournisseurs viennent me voir directement. Je suis à la recherche de papier au pH neutre.

musee-chaumet

Vous travaillez beaucoup pour l’univers du parfum.

La touche olfactive en papier est le premier contact avec le parfum. Parmi mes dernières créations, j’ai confectionné les touches olfactives pour les parfums Cartier. Vous pouvez les découvrir dans le nouveau stand Cartier au nouvel espace Beauté du printemps Haussmann. Au 1er étage. Fruit d’échanges avec la parfumeur Mathilde Laurent, elles illustrent les animaux emblématiques de la maison Cartier.

parfums Cartier

Par ailleurs, j’ai réalisé pour le mall Landmark de Hong Kong une soixantaine de singes sculptés dans le métal. Ils s’intégraient à une scénographie de jungle avec des fleurs de papier géantes à l’occasion du Nouvel An chinois.

singe

Son studio est un véritable cabinet de curiosité. Marianne Guely y accumule ses créations mais aussi ses sources d’inspirations telles ces boites anciennes de poudre, au gaufrage exceptionnel.

studio Marianne Guely

boites-anciennes-marianne-guely

Studio Marianne Guely, 46 rue de Provence, 75009. Plus de détails sur le site marianne-guely.com

Impressions fortes au Salon du Luxe : audace, créativité et technologie

Plus d’un millier de visiteurs professionnels ont franchi la porte du Salon du Luxe qui se tenait mercredi dans la belle Maison de la Chimie au coeur du très chic VIIè arrondissement à proximité de nombreux lieux de pouvoir que sont les ministères. Un Salon du Luxe qui réunit avant tout des marques, des sociétés et des entrepreneurs du luxe de toute la France. De nombreuses start-ups établies sur des niches de luxe étaient présentes pour écouter les interventions sur les nouvelles règles du jeu du Luxe. Des interventions marquées du sceau de l’audace, de la créativité et de la technologie.

audace
L’audace artistique de Richard Orlinski

La génération Z a fait l’objet de nombreuses analyses, trop à mon goût et du goût de beaucoup car, même si elle dessine les futurs clients du luxe, aujourd’hui et demain l’offre sera avant tout tournée vers les générations X et Y. Face aux modifications des pratiques d’achat et des parcours d’achat, il émergeait des nombreuses interventions, les clés des fondamentaux du luxe : l’audace pour surprendre les clients tout en inscrivant les maisons de luxe à l’image patrimoniale dans notre époque et les projeter dans le futur, la créativité et la technologie au service de l’excellence et de l’émotion.

Quels leviers pour séduire les clients du luxe : audace, agilité…

Françoise Hernaez Fourrier, directrice du planning stratégique chez Ipsos, a scruté l’évolution des attentes des clients du luxe dans le monde. Les fondamentaux restent incontournables  – qualité et histoire pour nourrir le rêve et l’émotion, mais de façon moins conventionnelle en proposant des expériences singulières, à l’instar du Clos 19, site de vins d’exception créé par LVMH ce printemps à Londres.

clos19

Un site qui, au-delà de la vente de millésimes, propose avant tout de vivre des expériences uniques – the Art of Hosting – privilégiant l’émotion et le souvenir qu’elles créent. Ex : un voyage en Antarctique.

L’aspiration des jeunes clients du luxe à l’éthique et à une nouvelle modestie (moins bling) fait évoluer le discours et les actions des marques de luxe vers plus d’engagement sociétal, caritatif ou développement durable. Quant au digital, il s’allie à l’expérience physique dans le parcours d’achat pour gagner en fluidité et enrichir l’expérience client. Ainsi les grands magasins américains doivent faire évoluer l’expérience d’achat, à l’instar de Barney’s qui éditorialise son magasin comme un magazine.

salon du luxe

De son côté, Elie Papiernik de l’agence de design CentDegrés souligne l’agilité que doivent entretenir les marques de luxe. Un nouveau rapport au temps en pensant long terme et en agissant dans l’instant. Pour répondre aux attentes des clients, le here & now, ou ici et maintenant.

Quant à la vision prospective du luxe, elle sera aux dires de nombreux intervenants du Salon du Luxe fortement imprégnée de technologie et d’humain.

Café Verlet : interview d’un connaisseur découvreur de crus de café ou de thé

cafe-verlet-saint-honore

Connaissez cette merveilleuse institution qu’est le café Verlet, sis rue Saint Honoré ? Cette maison de café et de thé existe depuis 1880. Elle est restée au sein de la même famille depuis toujours et sur son coeur de métier, la découverte de crus de thé ou de café et leur torréfaction. A sa tête, Eric Duchossoy, grand connaisseur et voyageur expérimenté des contrées où le thé et le café sont cultivés dans les règles de l’art. Un café de terroir, issu de plantations répertoriées de haute qualité. Pour le plus grand bonheur des initiés. A découvrir chez Verlet et sur des tables prestigieuses comme le George V ou le Royal Monceau, ou encore les restaurants de Pierre Gagnaire et du Diane.

verlet-eric-duchossoy

Vous avez hérité de cette maison ancestrale. Rappelez-nous l’origine du café Verlet?
En 1880, la marraine d’Auguste Verlet a créé cette épicerie fine dédiée au commerce du café, du thé et du riz. Son filleul a repris le flambeau en 1921 et l’a transmis de génération en génération.  

Quelle valeur domine dans l’héritage Verlet ?
C’est l’innovation. Verlet a toujours été en avance sur les autres. Pierre Verlet a ainsi été le premier dans les années 50 – 60 à torréfier des café d’origine pure : Colombie, Kenya, Mocca. Au-delà de la transmission familiale, j’ai été formé par le maître café Philippe Jobin. Véritable pionnier, il a été l’un des premiers importateurs de café vert. Je propose ainsi 20 grands crus de café d’origine pure. 

cafe

Quels critères retenez-vous dans le choix des plantations auprès desquelles vous vous approvisionnez ?

J’ai réalisé de nombreux voyages pour identifier les plantations et les planteurs avec lesquels j’étais en affinité. Je suis sensible à leurs méthodes, au soin qu’ils portent à leurs caféiers et à leur personnel. Notamment s’ils utilisent de l’eau de source pour laver le café et pour le recyclage. Mais aussi s’ils mettent en oeuvre un dispensaire ou une école pour les enfants des cueilleurs. Dans me voyages, je regroupe souvent les plantations de théiers et de caféiers (Thaïlande, Birmanie, Kenya..). J’y importe du thé blanc (composé de bourgeons en forme d’aiguille recouverts d’un duvet argenté au parfum fleuri et sucré) et du thé bleu vert (ou Oolong). Les planteurs sont souvent des chinois qui ont fui la Chine en 1939. Ils ont développé leur culture du thé à la manière chinoise sur les grands thés chinois. Moins tannique, le thé blanc thaïlandais est d’une grande finesse.

boites-the-verlet

Quel est votre rituel ?
Le matin, je bois du Darjeeling de la plantation Makaïbari. Un superbe thé en première récolte, très vif. En provenance d’Inde. Puis je poursuis sur un café serré.  Et je torréfie la café. Pour ce faire, je glisse les grains dans le tambour et j’utilise 7 à 8 broches.

Quelles sont les nouveautés en boutique ?
Les fruits confits, nous les vendons de la mi-octobre à la mi-avril. Ils peuvent s’intégrer à la tradition provençale des 13 desserts de Noël. Ils proviennent de la maison Lilamand à Saint Rémy de Provence. Côté nectar noir, ce sont les Bourbons pointus qui poussent à la Réunion et en Nouvelle-Calédonie. Ces petits grains pointus ont une faible teneur en caféine (0,53% versus 1 à 1,5% pour un arabica normal). Triés à la main, ils offrent un goût très subtil. 

Mon expérience et avis : C’est un lieu privilégié, hors du temps réservé aux initiés. La clientèle compte des habitués du quartier Saint Honoré, des étrangers sensibles à la réputation historique de la maison. Un service rapide de restauration est proposé à déjeuner. Je connais cette institution depuis ma tendre enfance et ai chaque Noël goûté aux délicieux fruits confits. J’apprécie également le thé blanc en provenance de Thaïlande et le Lapsang Souchong. Au-delà de leur saveur sophistiquée, tous deux se distinguent par la grande longueur des feuilles, gage de production artisanale !

the-verlet

Infos pratiques sur Verlet.

256 rue St-Honoré, Paris 1er. Tel 0142 60 67 39
Horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 9h30 à 18h30.
Découvrir son offre de grands crus de café et de thé sur le site verlet.fr 

Le luxe en Chine : 3 générations de clients et un enjeu digital

Premiers clients du luxe, le touriste chinois tout comme l’autochtone chinois font l’objet de nombreuses études et observations. Leur compréhension sociologique est clé pour les grandes maisons de luxe. Or, leur profil a beaucoup évolué ces dernières années, faisant apparaître de grandes différences générationnelles. Des différences qui soulignent l’enjeu digital dont la portée est encore mal évaluée par les marques de luxe.

clients-luxe-chine

La conférence dédiée au Luxe en Chine par Philippe Jourdan (Promise Consulting) fournit un éclairage sociologique et culturel. Avec quelques données chiffrées à la clé pour illustrer le poids du digital. Une société dominée par l’usage du mobile : 50% des Chinois sont sur internet, dont 90% via le mobile. Ils se connectent 3h45 par jour et sont adeptes du e-commerce pour les articles luxe plus accessibles. Ainsi, les cosmétiques, sacs et accessoires sont achetés en ligne.

Chine-mobile-first

Parmi les clients luxe de l’Empire du Milieu, on relève beaucoup de différences culturelles entre les générations et les régions, mais un socle commun.

Le trait d’union réside dans l’importance accordée à la face Mianzi, on vit en Chine sous le regard des autres, il importe d’afficher son succès et sa réussite par des objets statutaires et ostentatoires. Mais le luxe devient plus discret surtout dans les grandes villes : seulement 6% des clients luxe veulent un logo visible. Pierre angulaire du lien social, le rituel du cadeau Guangxi signifie obligation et réciprocité, il permet de préserver la face.
Depuis 2012, la campagne anti-corruption a mis à mal cette tradition du cadeau luxueux et modifié les comportements. Les chinois ne peuvent plus partager les photos de montres ou de voitures sur les réseaux sociaux, affectant directement les ventes. Le moins visible progresse (exemple La Perla).
Aujourd’hui les consommateurs recherchent l’originalité et la personnalisation. Ils font montre d’un grand intérêt pour les produits conçus spécifiquement pour le marché chinois. Quant aux jeunes générations qui ont connu l’aisance, elles sont fières d’afficher leur identité chinoise. D’où le succès de la marque de montres ou bijoux de luxe abordable Chow Tai qui jouit d’une large distribution, ou de Longio.

chow-foo-tai-fook
Les marques de luxe peuvent s’intéresser à l’identité chinoise, à l’instar de Chanel et son défilé Métiers d’arts d’inspiration chinoise à Shanghai en 2009. Un défilé qui empruntait beaucoup aux codes de la cour impériale ou de la culture populaire.

CHANEL-SHANGHAI_2009
Pour relever le défi digital dans l’Empire du Milieu, il importe d’intégrer l’évolution des valeurs entre les 3 générations de la clientèle luxe. Les baby boomers nés entre 1950 et 1964 sont marqués par l’époque Mao, éprouvent un fort sentiment de nationalisme, ils ont participé à la révolution culturelle, ont longtemps eu une vie quotidienne très frugale et uniforme. De nos jours, ils admirent le pouvoir, ils sont bien représentés parmi les décideurs politiques les plus importants
La génération X évolue vers une société matérialiste.
Ce sont des entrepreneurs opportunistes. Très ouverts à la nouveauté et à l’originalité, ils ont été les premiers  à acheter le luxe. Ils tiennent en grande partie les rennes de l’économie.
Quant à la génération Y, ce sont très souvent des enfants uniques égocentrés et digital addicts. Beaucoup ont fait des études dans les universités américaines ou internationales et demeurent influencés par le lifestyle US (McDo et Starbuck). Individualistes, ils sont leur propre modèle, ils choisissent leur métier par passion et non par contrainte. Hédonistes, ces Millenials recherchent l’originalité, le bon gout, l’émotionnel et le sens du détail. Ils sont très sensibles à une relation personnalisée avec les vendeurs de marques de luxe avec qui ils entretiennent une relation sur Wechat (plateforme sociale chinoise regroupant les fonctionnalités de Facebook, WhatsApp et Skype et de porte-monnaie numérique), sont fascinés par les célébrités et influenceurs de la K-pop et recourent aux achats luxe online. La marque américaine de luxe accessible, Michael Kors surfe sur le succès de son application WeChat qui s’utilise autant à la maison que dans les magasins pour délivrer une expérience totalement personnalisée.

michael-kors-chine-wechat
Aujourd’hui, les marques de luxe intègrent peu à peu les codes de communication de cet éco-système digital mais doivent progresser sur le CRM et coller aux dernières évolutions pour fidéliser cette clientèle exigeante et zappeuse, adepte du mix and match. Des clients à dominante masculine qui voyagent beaucoup, en Asie d’abord, puis en Europe, où ils achètent massivement, rassurés par l’authenticité des produits, les écarts de prix favorables et la full experience proposée par les flagships de luxe.

Le coiffeur aux concepts gagnants, Christophe Nicolas Biot, interview

Le talentueux coiffeur Christophe Nicolas Biot détonne dans son univers professionnel : coiffeur Wella, il crée des concepts innovants : le bar à chignon en 2010, le bar des coloristes en 2015 et après sa Maison, voici l’Appartement un concept grand luxe alliant personnalisation et intimité. Une expérience inédite dans laquelle chaque détail a été conçu du point de vue de la cliente : mobilier, peignoir, diagnostic et conseil sur mesure. Rencontre avec ce créatif qui observe finement les femmes et les évolutions de leurs besoins pour créer de nouveaux concepts et expériences.

appartement-christophe-nicolas-biot

Quelle est l’origine de l’Appartement ?
C’est l’aboutissement d’un parcours professionnel dans la coiffure et d’une rencontre lors d’un show Wella. 

Qu’est ce qui a nourri la création de l’Appartement?
Je voulais proposer dans ce bel appartement haussmannien  un service haut de gamme alliant institut et coiffure, en lui apportant une touche de modernité par le recours à un dermatologue et un médecin esthétique et une exigence maximale dans les moindres détails. Cela va par exemple se nicher dans les 6 tailles de peignoirs proposées,  mais aussi dans le confort qui est offert à la cliente : peu de déplacement : tout reste à portée de main, la tablette pour poser le téléphone portable ou le sac à main, le siège qui se transforme en lit avec bac à shampooing, pour une expérience inédite.

salon-coiffure-christophe-nicolas-biot

Et celle du bar à chignon en 2010 ?

J’ai souhaité détourner le chignon classique pour en faire du moderne, et le proposer à mes clientes. C’est aussi leur fournir l’occasion de revenir dans le salon alors qu’en moyenne, la femme française ne se rend chez son coiffeur que 3,4 fois par an. Je leur propose également une leçon de chignon pendant 1 heure avec 3 versions afin qu’elles puissent le reproduire chez elles. NDR : une tendance de fond que ce cours donné par un coiffeur expert.

Quelles ont été vos plus grandes joies et difficultés dans ces aventures  ?
C’est de pouvoir réaliser mes idées, d’avoir les moyens de m’exprimer. De voir également le concept du Bar des Coloristes, fruit d’une réflexion de 15 ans, s’étendre en province via la franchise. (J’ai partagé mon expérience du Bar des Coloristes ici). 

Côté difficulté, ce peut être le départ d’un collaborateur suite à un malentendu. Ou encore l’échec d’un salon par manque de présence. J’ai eu beaucoup de chance sur ma route professionnelle, j’ai créé mon premier salon à l’âge de 18 ans. La chance de faire de belles rencontres également, telle celle de Emmanuelle Seigner qui m’a mis le pied à l’étrier quand je débarquais à Paris. Le bouche à oreille s’est ensuite déclenché. NDR Aujourd’hui de nombreuses personnalités du cinéma ou du théâtre confient leurs cheveux à Christophe Nicolas Biot.

coiffeur
Le coiffeur Christophe Nicolas Biot, serial entrepreneur

Quelles sont les clés de votre succès ?
Connaitre techniquement le métier, écouter la société pour répondre aux attentes des femmes et satisfaire leur inconscient. Valoriser l’humain dans les concepts, la disponibilité des équipes pour établir une relation durable. et aussi, ne pas compter son temps. 

Pour finir, quelle va être la tendance en termes de coiffure ?  
Les cheveux longs vont encore persister, au-delà des tresses. Mais les tendances sont un éternel recommencement et nous allons davantage couper.
  

shampoing-soin-system-professionnel

Mon expérience et avis : Au-delà du confort et de l’intimité qui règne dans cet écrin luxueux, j’ai été conquise par l’approche personnalisé qui démarre par un diagnostic approfondi partie intégrante du rituel capillaire Energy Code. Le clou de cette parenthèse enchantée est à mes yeux le massage du cuir chevelu et des cheveux réalisé par le Japonais Yuta avec les produits System Professionnel de Wella. Le siège en cuir réalisé sur mesure se transforme en lit et votre tête est située au-dessus du bac pour vous permettre de recevoir allongée un massage alternant mouvements de jets d’eau, modelage manuel. Ce massage AMOA s’inspire des méthodes traditionnelles japonaises. 30 minutes de bien-être assuré ! Attention, c’est addictif !

fauteuil-lit-bac-shampooing

 

Infos pratiques sur L’Appartement conçu par le coiffeur Christophe Nicolas Biot.

NDR : En 2018, Christophe Nicolas Biot s’est retiré de L’Appartement.

Soin régénérant cheveux et cuir chevelu System professionnel avec le massage AMOA 30mn, à partir de 90€
Détails des autres prestations coiffure ou esthétique sur le site trandline.fr ici.
64, rue Pierre Charron 75008 Paris tel 01 44 13 88 88

vestiare-prive-institut

Chapon, torréfacteur de cacao & maître chocolatier : interview savoureux

boite-oeufs

Dans la rue du Bac, QG de la haute gourmandise, j’ai craqué pour la devanture pascale de Chapon, maître es cacao et chocolatier. En vitrine figurent ses mousses au chocolat iconiques qui ont fait sa réputation et des créations Spécial Pâques. Interview chocolaté du fondateur Patrice Chapon.

portrait-chapon

Quel a été l’élément déclencheur des chocolats Chapon il y a 30 ans?
En 1983, je suis parti en Angleterre pour être glacier à Buckingham Palace. J’y réalisais des glaces et des sorbets et les plus difficiles, mais aussi les plus appréciés, s’avérèrent les sorbets au chocolat c’est un challenge à confectionner car la matière première, le beurre de cacao, est très dure dans un environnement froid, complexe à doser et essentielle en goût. De retour en France, j’ai décidé de me consacrer entièrement au chocolat, aux décorations en chocolat. Ma première commande fut pour Fauchon.

bol-chocolat

Vos créations et packagings se distinguent par les illustrations vintage qui les ornent et font vibrer en nous la corde émotionnelle. Comment décririez-vous votre savoir-faire  ?
Le chocolat peut se prêter à maintes décorations originales et les oeufs de Pâques en sont un bel exemple. Je viens d’en réaliser en collaboration avec les Fées Pâtissières, en utilisant la sérigraphie et des beurres de cacao colorés. De plus, depuis 6 ans, je torréfie moi-même les fèves de cacao, c’est une démarche atypique pour les artisans chocolatiers puisque nous ne sommes que 10 à le faire en France. Passionné de chocolat, j’ai souhaité en maîtriser la source, la provenance pour pouvoir en exploiter toutes les richesses, les subtilités. 

moules-chapon

Comment travaillez-vous les parfums et les saveurs ?
Les parfums différent entre les fèves et le chocolat. Le parfum du cacao donne des notes similaires au vin car il contient également des acides acétiques et lactiques, il est riche en tannins et confère amertume et acidité. On y trouve des notes de sous-bois, des notes fleuries ou fruitées, de champignons même. Je travaille directement les fèves avec le sucre, sans ajouter de beurre de cacao. Il est alors plus épais que le chocolat classique, mais l’essence même du produit est respectée.

tablettes-chapon
Une vingtaine de provenance de cacao déclinée en tablettes

Mon avis : J’ai pu déguster des chocolats de diverses origines : l’Equateur : doux et universel, le Mexique au final fruité, le Chuao du Vénézuela très long en bouche, le Bolivie aux notes d’épices et de café, très concentré et le Brésil aux notes miel, caramel. Un véritable festival pour les amateurs de chocolat !

Que partagent les maîtres chocolatiers avec les artisans du luxe ? 
Ils ont en commun le travail manuel, la précision, ils travaillent en fonction de la matière qu’ils ont entre leurs mains, de sa provenance. Comme un vigneron, le maître chocolatier observe et surveille l’évolution de son oxydation pendant le couchage, cela peut prendre 12, 48H, jusqu’à 60 heures pour le chocolat Pérou brassé. 

mousse au chocolat
Pour finir, quelle est votre actualité ? 
J’organise un concours de mousse au chocolat amateurs jusqu’au 1/04 à la Mairie du VIIème arrondissement. Il est relayé sur facebook. Les inscriptions se font par mail à l’adresse concours@chocolat-chapon.com, ou via le site internet de la Mairie du 7ème arrondissement de Paris (www.mairie07.paris.fr). 

concours

La mousse au chocolat est le dessert favori des Français et le produit iconique de la maison Chapon. Elle se déguste en boutique selon 6 crus de cacao. Chapon était également présent à Taste of Paris au Grand palais où il a vendu 2700 cornets de mousse au chocolat en 4 jours ! 

Infos pratiques

Chapon, 4 boutiques en Région Parisienne : 69 rue du Bac 75007, 52 avenue Mozart 75016, 26 rue Madeleine Michelis à Neuilly sur Seine et 31 bis avenue de la Résistance 77500 Chelles.
Une présence à l’international : Francfort, Dublin, Stockholm, Vienne, Hong Kong, Sidney et Tokyo. Découvrir les produits iconiques de la marques, ses tablettes, ses créations pour Pâques sur le site chocolat-chapon.com.

 

Courrèges, le mythe renait et s’envole : interview du repreneur de la marque

La marque Courrèges renait avec un duo de repreneurs et un duo de création artistique, le mythe s’envole avec la Fille de l’air, son nouveau parfum et une collaboration avec Estée Lauder pour le maquillage. Vent de nouveautés et de créativité pour cette année 2015 ! Interview du repreneur Frédéric Torloting avec son ami de toujours Jacques Bungert.

Portrait fred

Vous êtes passé de la production d’idées à la production d’articles de mode et de parfums, quel a été l’élément déclencheur ?
Avec mon ami de 30 ans Jacques, on s’est toujours dit que nous reprendrions une boite dans un grand loft blanc. Le hasard de la vie a fait que nous avons rencontré Coqueline Courrèges après un article sur les marques que nous avions écrit pour madame Figaro. Face à un monde qui bouge tant, nous soulignions combien nous avions besoin de repères et que de fait,  les marques resteraient pérennes. Coqueline Courreges nous a alors invités à visiter le 40 rue François 1er, ce fut pour nous un vrai choc esthétique et le début d’une longue relation.

La boutique mythique Courrèges, rue François 1er
La boutique mythique Courrèges, rue François 1er
Le blouson iconique Courrèges est devenu un mythe
Le blouson iconique Courrèges est devenu un mythe

Après 6 mois de rencontres hebdomadaires, Coqueline, très attachée à la transmission,  nous a proposé de reprendre le mythe Courrèges – un véritable privilège car cette marque s’est inscrite au coeur de la seconde moitié du XXème siècle et a fait bouger la société.  Courrèges avait raté l’explosion du luxe dans les années 90. La chance que nous avons, c’est que cette marque bénéficie d’un important capital notoriété en Europe, aux US et au Japon, son style est resté très pur au fil des décennies. Parce que la plate-forme de style dont les emblèmes sont le blanc et le vinyle, est restée intacte, le mythe Courrèges a gardé sa force.

mythe-style-Courreges-blanc-vinyle

mode-style-Courreges

Quelles ont été vos grandes joies et difficultés rencontrées dans cette aventure  ?
J’ai une grande difficulté à réaliser en temps réel toutes les joies que nous traversons. Certes, il est plus difficile de réformer une boite, il peut y avoir de la résistance, des frottements. On peut avoir peur quand on a besoin d’argent, notre quotidien est fait de petites montagnes russes. 

Quelle est votre vison des parfums Courrèges ?
Nous avons décidé d’arrêter le principe de licence et de reprendre nous-même la conception et la gestion des parfums. Car les parfums Courrèges participent au mythe, il a fallu ainsi 7 ans pour créer le parfum Empreinte. Leur écriture olfactive est très nette, sans chichis.

parfums-Courreges

parfum-blanc-Courreges

parfum-best-seller-Courreges

Nous lançons actuellement La fille de l’air,   en exclusivité d’abord sur Air France pendant 15 jours, puis dans notre réseau de parfumeries: Marionnaud, Nocibé, Beauty success,.. De fait, les liens avec Air France se renforcent en cette année 2015  car France is in the Air, le nouveau film publicitaire réalisé par We are from LA (cf article du blog) met en avant l’esprit pop et les robes de Courrèges. Un signe que le mythe se renforce, notamment sur l’Asie.

parfum-la-fille-de-lair-Courreges

visuel-la-fille-de-l-air-Courreges

Mon avis : les jus Courrèges offrent un sillage marqué, ils ont chacun une forte personnalité. Des 2 plus récents, Rose, développé pour l’Asie est le plus accessible. Quant à La fille de l’air, cela sonne comme un titre d’un long métrage pour nous conter une aventure et une expérience ultra sensorielle. La marque abandonne le territoire olfactif des couleurs. C’est ici un clin d’oeil à Air France et à ses hôtesses. La légèreté à la fois gourmande et sophistiquée du jus l’inscrit dans l’air du temps, c’est un parfum autour du néroli et de la fleur d’oranger sur un lit de muscs beaucoup moins segmentant que Blanc ou In Blue. Il pourrait également séduire aux US et en Asie, autres terrains de jeu privilégiés de la marque Courrèges aux côtés de la vieille Europe. En campagne d’affichage en juillet.

Le mythe Courrèges se renforce internationalement par la collaboration avec Estée Lauder sur le maquillage.
Nous apprécions et cultivons le principe des collaborations avec des personnes expertes dans leur domaine. Le maquillage est un métier trop éloigné du nôtre. Cette collection capsule avec Estée Lauder, c’est une nouvelle force de frappe et une visibilité démultipliée

make-up-Courreges-x-Estee-laudercourrèges-makeup-estee-lauder
Pour finir, quelle est votre dernière actu mode ? 
Elle est clé car nous venons d’embaucher le duo de jeunes créateurs, Coperni, pour prendre en charge le style Courrèges et lui donner un nouveau souffle et la projeter dans le XXIème siècle. Deux personnalités connues peu du grand public, mais du monde de la mode puisqu’Arnaud Vaillant et Sébastien Meyer ont gagné le prix de l’Andam l’an dernier. La collection 2016 sera présentée à la Fashion Week de septembre. 

duo-Coperni-Courreges

Infos pratiques

Courrèges, boutique 40 rue François 1er et sur la Rive Gauche, le pop-up store rue de Sèvres, 75006. Découvrir les produits iconiques de la marques, ses bottines, ses blousons sur le site courreges.com.

Courreges-bottines