Soie Arty, Soie Folle selon Hermès

SOIE-FOLLE-HERMES-700x350

Hermès poursuit stratégiquement le soutien de l’un de ses piliers, la soie, en réalisant un nouveau film très onirique et voluptueux. Après avoir ouvert un Silk Bar à New York en octobre dernier et des pop-up stores en Asie entièrement dédiés au foulard, Hermès alterne entre rêve et pédagogie, l’équation gagnante du carré. Ainsi, ce nouveau film qui s’inspire du body painting et des années 70, est désormais posté sur les réseaux sociaux, la soie y est humanisée telle un être vivant animé par une douce folie. Une démarche qui diffère de la pédagogie développée autour des cartes & livrets remis à l’occasion de l’achat du carré expliquant les mille et une manières de nouer et de porter le foulard, et de l’application Silk Knots pour les publics connectés s’appuyant sur le même graphisme. Un traité jeune pour séduire une clientèle jeune qu’elle soit asiatique, américaine ou française.

Hermes cartes

L'appli Silk Knots
L’appli Silk Knots capitalisant sur le même graphisme que les cartes pour mobile et Ipad

Le Carré est plus que jamais arty  et certains sont la réédition d’oeuvre d’artiste comme Claude Viallat, une collaboration étroite nouée à l’occasion de l’exposition de Claude Viallat à la Verrière de Bruxelles, soutenue par la Fondation d’entreprise Hermès en 2010. Un choix emblématique puisque Claude Viallat est un peintre de la couleur et de la répétition sur tissu, étoffe, bâche…

hermes-3

Hermes carre

Des visuels aussi poétiques que ceux de la publicité de la collection Printemps-Eté 2014 dont l’inspiration est puisée dans les jungles du Douanier Rousseau.

Hermés Annonces bracelet et carré de soie 2014. ©Hans Silvester
Hermés Annonces bracelet et carré de soie 2014. ©Hans Silvester

A découvrir ce mini-film onirique qui concentre l’essence du Carré version 2014, intitulé Soie Folle. Une folie propre au luxe et parfaitement maîtrisée à l’instar de l’image et de l’internationalisation parfaitement maîtrisée d’Hermès qui a permis à la Marque de doubler ses ventes en 5 ans, d’afficher une rentabilité record de 32% et d’incarner toujours l’essence même du luxe.


Découvrir le bijou d’humour et d’audace qu’est le fiIm #Je suis un cheval d’Hermès. Lire également dans la même veine l’article sur le décodage de la campagne pub Hermès 2014 . Pour rappel, les pop-up stores réalisés par Hermès en Asie, le Silk bar, audacieusement installé dans un container, et celui de cet automne à New York. L’engouement marketing pour les bars s’étend également aux marques de luxe, avec une tonalité décalée.

pop-up store hermes

hermes11

Lire également l’article sur l’appli pour mobile et tablette Silknots publié par un blog pointu sur le digital.

Stars sans maquillage ni Photoshop, mises à nu pour Vanity Fair

Scarlett Johansson et Julia Roberts photographiées sans fard par Chuck Close

Scarlett Johansson et Julia Roberts photographiées sans fard par Chuck Close

Les grandes stars d’Hollywood se sont prêtées au jeu : Julia Roberts, Scarlett Johansson, Kate Winslet, mais aussi Brad Pitt, George Clooney… Tous se sont rendus à l’invitation de Vanity Fair sans maquillage et par leurs propres moyens au studio de photo. Sur le shooting, pas d’équipe coiffeur, ni maquilleur. Le mot d’ordre fut No hair, No make up, No wardrobe. Juste le face à face entre le photographe Chuck Close, artiste portraitiste adepte inconditionnel du Polaroid comme Paolo Roversi, et la star avec entre eux une énorme machine Polaroid, très encombrante, animé par des discussions, une mise en confiance progressive pour que chaque star ne soit pas sur la défensive et et que sans artifice, elle puisse livrer son humanité.

Kate Winslet enceinte de son troisième enfant. © Chuck Close
Kate Winslet enceinte de son troisième enfant. © Chuck Close

chuck-close-brad pitt

Des stars traitées comme des « real people », à découvrir dans le magazine Vanity Fair dédié à Hollywood de ce mois-ci.

Un exercice hyperréaliste à rapprocher de la série en noir et blanc réalisée par le photographe Peter Lindberg pour le magazine Elle en 2009 avec Sophie Marceau, Monica Belucci et Ines de la Fressange.

Stars sans fards. Couverture Elle 2009
Stars sans fards. Couverture Elle 2009, photographe Peter Lindberg

Le retour du naturel et l’accent mis sur la peau nue sans maquillage font écho aux derniers lancement de soins comme Dream Skin de Dior, Dreamtone de Lancome, le soin Miracle de Garnier qui subliment le grain de peau pour éviter l’étape du fond de teint et laisser transparaitre la fraîcheur du teint. Ces marques vendent du naturel sublimé avec des agents flouteurs à effet Photoshop (post dédié à ces nouveaux soins).

De quoi également alimenter le débat sur le recours à Photoshop en pub et ailleurs. Et vous qu’en pensez-vous ?

Bonus : en 2012, Chuck Close avait également photographié Barack Obama (cf visuels ci-dessous).

Obama photographié par Chuck Close en 2012
Obama photographié par Chuck Close en 2012

chuckcloseobama0

Vuitton crée l’attente et le désir : le sac NN14

Le Sac NN14 de Louis Vuitton porté par Gisele Bündchen  - ©Steven Meisel
Le Sac NN14 de Louis Vuitton porté par Gisele Bündchen – ©Steven Meisel

En ayant lancé sa puissante campagne de pub 1,5 mois avant le lancement commercial en point de vente, Vuitton a su créer l’attente et le désir. Le sac NN14, produit star du Printemps-Eté 2014, réunit toutes les clés de succès : 

  • des égéries muses de Marc Jacobs à la renommée mondiale, Catherine Deneuve, Sophia Copola qui témoignent en vidéo
  • un ancrage dans le patrimoine de Vuitton, le sac sceau Noé datant de 1932 revisité par Marc Jacobs et une appellation qui lui fait honneur NN pour Néo Noé
  • une première présentation dans le cadre des défilés Printemps-Eté 2014 en octobre
  • des déclinaisons très variées de l’iconique toile Monogram au magnifique cuir façon brute et minimaliste, en passant par des versions rock avec sequins ou pour le soir par des parures de plumes ou de paillettes
  • deux formats pratiques
  • un soutien publicitaire massif avec des encarts 4 pages, voire 6 pages et des vidéos au format court autour de témoignagnes des 6 muses
  • un style publicitaire en rupture avec les codes de la saison Printemps-Eté dans une ambiance très Black Swan
Modèles du défilé Vuitton Printemps Eté 2014
Modèles Extraordinaires du défilé Vuitton Printemps Eté 2014

sacs NN14

Le sac est sur réservation à partir de 15 février, les premiers cuirs en veau souple sont à respectivement 2300€ et 2500€; les modèles très luxueux, les Extraordinaires, ne sont pas visibles physiquement en boutique, mais uniquement sur les tablette des vendeurs ou dans les lightbox du shop-in-the-shop du Printemps Haussmann.

En termes de coloris, sont actuellement visibles le noir, le gold, le bleu (très beau avec des nuances de noir pour lui donner de la profondeur) et un rouge assez foncé. En termes de finition, une mini pochette zippée et amovible, une inscription Collection Printemps Eté 2014 à l’intérieur au fond du sac.

Sans compter la vidéo, le témoignage de Catherine Deneuve.

En cultivant le désir et l’attente grâce à l’ensemble des moyens développés (media, digital, merchandising) par Vuitton, la marque répond à un enjeu stratégique du luxe : la gestion de la rareté

Lire aussi le décryptage de la campagne Vuitton dédiée à ce sac dans l’article Pub Vuitton 2014 ou si vous êtes addict aux it-bags, l’article sur le sac star de la collection Prada 2014, le double bag.

Vogue investit le Printemps Haussmann, une expérience de marque multi-sensorielle

Vogue Café au Printemps

Offensive communication de Vogue sous l’angle du shopping, de la gourmandise et de la culture. Le magazine investit le Printemps de la Mode en théâtralisant les escalators avec ses immenses affiches de couverture et en ouvrant un café éphémère, le Café Vogue du 24 janvier au 2 mars, boulevard Haussmann. Un lieu où on ne l’attendait pas. Il poursuit ensuite avec l’expo Papier Glacé au Palais Gallliéra, Musée de la Mode de Paris situé en face du Palais de Tokyo.

P1100118

Scénographie visible depuis les escalators
Scénographie visible depuis les escalators

P1100121

P1100119

Dans l’atrium du Printemps de la Mode, le titre se met en scène dans un espace évoquant un appartement cosy où s’affichent ses couvertures mythiques, dans une ambiance déco des années 50 avec des meubles scandinaves, c’est un véritable café de la mode. Vogue s’incarne ainsi dans cet espace au travers du choix du mobilier, des couleurs et des imprimés, de la ponctuation apportée par les couvertures et le stylisme mode sélectionnés par la rédaction, voire même jusqu’à la carte du café. Une forme de storytelling multi-sensoriel. Pour Daniel Bo, on communie avec la marque via le canal gustatif, c’est un mode supplémentaire d’expression.
P1100132
Avis aux modeuses, la gourmandise n’est pas perdante, mais version bruyante avec tout le va et vient des escalators. Les mini-macarons sont à moins de 2€ pièce, tentant n’est-ce pas ? Pour ma part, je préfère aux beaux jours la terrasse panoramique du Déli-cieux tout en haut du Printemps de la Maison.
Vogue
Hugo&Victor
Gourmandise, disais-je. En effet, la Maison Hugo&Victor aux pâtisseries spectaculaires inspirées par la cuisine moléculaire, y propose sa carte salée et sucrée. Vous pouvez également consulter le magazine, des exemplaires y sont mis à disposition.

Vogue S
Dans la foulée à partir du 1er mars, le Palais Galliéra  ouvrira ses portes avec l’exposition Papier Glacé qui donnera à voir 150 clichés de mode de Condé Nast de 1918 à nos jours.

Une opération de comm sur tous les fronts pour toucher un public large et augmenter la puissance des marques media du groupeCondé Nast. L’objectif est d’asseoir la marque Media dans les univers de la culture, de la mode et du luxe, c’est un enjeu marketing, financier, voire capitalistique. A rapprocher des actions menées par la marque Elle, une marque qui se déploie dans le monde entier, en magazine et en digital, en féminin mode, déco avec Elle déco, culinaire avec Elle à table et en masculin, le tout nouveau Elle Man, en version mode avec sa propre ligne de vêtements. 

Café Vogue, café éphémère  au Printemps Haussmann, 64 boulevard Haussmann, 75009 Paris,  jusqu’au 22 mars.

Expo Cartier : des joyaux historiques rayonnant de mille feux

L'expo Cartier qui fascinera les jewells addicts au Grand Palais
L’expo Cartier qui fascinera les jewels addicts au Grand Palais

Pendant les fêtes, je vous conseille l’expo Cartier au Grand Palais qui présente près de 600 pièces, des joyaux historiques rayonnant de mille feux aux bijoux plus intimes. Elle retrace les variations de style Cartier à travers les temps du XIXème siècles aux années 70 (création géométrique de l’époque Art Déco, inspiration russe ou exotique : égyptienne, indienne, chinoise) et donne à voir les bijoux des rois et de quelques illustres clientes (Marlène Ditriech, Grace de Monaco, Elizabeth Taylor et les cadeaux de Richard Burton, Barbara Hutton, Maria Félix).

L'un des précieux diadèmes qui font l'ouverture de l'expo
L’un des précieux diadèmes qui font l’ouverture de l’expo

Pièce mythique et emblématique, l’imposant collier du Maharajah de Patiala avec un diamant jaune de Beers  234 carats et cinq chaines serties de diamants, entièrement reconstitué par Cartier. Et plus récemment, le diadème porté par Kate Middleton le jour de son mariage avec le prince William. Ce diadème composé de 739 diamants taille brillant et de 149 diamants taille baguette fut créé en 1936 pour la mère de la reine Elizabeth II.

Pendule Mystérieuse aux aiguilles en suspension
Pendule Mystérieuse aux aiguilles en suspension

Autres objets facinants, les Pendules Mystérieuses à la transparence totale à partir de 1925. Au nombre de 18, elles sont réunies pour la première fois. Mystérieuses car leurs aiguilles en diamant semblent suspendues dans le vide, comme en apesanteur.

C’est un grand coup d’éclat pour Cartier qui après avoir réalisé l’an passé un magnifique film publicitaire de marque L’odyssée de Cartier, présente là la plus grande exposition qui lui ait jamais été consacrée depuis sa création en 1847. Style et Histoire plus que promotion et savoir-faire, cette exposition s’inscrit dans la lignée de l’expo Van Cleef aux Arts Déco de cette année mais avec une touche plus humaine, les vidéos venant souligner l’histoire intime qui lie ces bijoux à ces clientes stars ou figures emblématiques du gotha.

Info pratique : expo du 4 décembre au 16 février- Grand Palais Salon d’honneur (même entrée que Braque). De 10H à 20H tous les jours, pendant les vacances jusqu’à 22H. Entrée plein tarif : 11 à 12€.

Lire également mon billet sur l’expo Alaïa au Palais Galliéra qui se termine le 26 janvier

Dernière minute : Cartier soutient cette exposition au-delà de l’affichage classique par un film publicitaire vu hier sur les écrans. Un peu trop pub à mon goût. Et vous qu’en pensez-vous ?

Black XS, parfum icone rock, expose les Stones à Paris

l'expo Rolling Stones sponsorisée par les parfums Black XS
l’expo Rolling Stones sponsorisée par les parfums Black XS

Black XS, parfum ancré dans l’univers rock, donne à voir 76 clichés inédits retraçant les 50 ans de carrière des Rolling Stones à la galerie Nikki Diana Marquardt, non loin de la place des Vosges. Il donne à vivre également une expérience musicale unique en audio. En effet, une salle d’écoute permettant de redécouvrir les meilleurs titres des Rolling Stones en qualité Blu-Ray Pure y a été installée.

Après l’opération réalisée avec l’artiste rock emblématique M ce printemps qui invitait sur chacun de ses live un guitariste à venir jouer sur scène avec lui, la marque Black XS nous offre cette exposition en provenance de Londres et de NewYork jusqu’au 12 janvier. Une exposition gratuite qui met en scène 76 oeuvres des grands photographes de l’époque, Jean-marie Périer, le photographe des années yéyé, Bob Gruen et Michael Putland et illustre avec une certaine nostalgie (prédominance des clichés noir et blanc) les 50 ans de carrière de ce groupe fascinant, des premiers pas sur scène avec Brian Jones aux tournées des grands stades en passant par les descentes d’avion. En association avec Universal Music and Brands, la marque Black XS étoffe son brand content auprès d’un très large public et fortifie son image rock. Sur place, la présence de la marque est très discrète et les articles vendus sont des tee-shirts et sacs Rolling Stones.

Affiche de l'exposition sur les 50 ans des Rolling Stones
Affiche de l’exposition sur les 50 ans des Rolling Stones

Qu’est-ce que le brand content ? C’est le contenu de marque qu’elle parraine, édite, finance, fabrique de manière à asseoir son territoire, à le légitimer et à communiquer ses valeurs. L’objectif est de créer de la notoriété, d’obtenir l’engagement et l’adhésion du consommateur. En matière de parfum, produit le plus émotionnel de la beauté, le brand content s’appuie en premier lieu sur des contenus créatifs. Il existe une grande émulation dans la création de films publicitaires confiés à de grands artistes (Guerlain la légende de Shalimar réalisée par Bruno Aveillan et la petite robe noire) ou dans le remontage d’images mythiques (Chanel N°5 avec Marilyn et Eau Sauvage avec les extraits du film la Piscine, Romy Schneider et Alain Delon).

Pour exprimer l’essence olfactive en dehors de l’expérience en parfumerie, les marques de parfums rivalisent d’ingéniosité et développent d’autres moyens visuels, sonores, tactiles, événementiels. Au-delà des partenariats avec les musiciens (Black XS et M, L’élixir de Nina Ricci avec la reprise d’un titre de Blondie), d’exposition dédié au produit (N°5 de Chanel au Palais de Tokyo ou Miss Dior au Grand Palais), Yves Saint Laurent a créé des blogs autour de son parfum la Parisienne, Womanity de Mugler a été jusqu’à créer des dispositifs participatifs.

Expo Miss Dior au Grand Palais
Expo Miss Dior au Grand Palais

 

 

Info pratiques Exposition gratuite – Galerie Nikki Diana Marquardt du mardi au dimanche de 11H à 19H jusqu’au 12 janvier, 10 rue de Turenne, métro Saint Paul

A découvrir aussi l’interview parfum : le fondateur d’Atelier Cologne

Expo Alaïa : l’extension au Musée d’art moderne, un choc émotionnel

 

Expo Alaïa côté Musée d'Art Moderne
Expo Alaïa côté Musée d’Art Moderne

Saviez-vous que l’exposition Alaïa qui fait la réouverture du Palais Galliéra propose une extension au Musée d’art moderne de la ville de Paris, juste en face. Et ce, dans la salle Matisse. Une infime sélection de modèles y est exposée devant les oeuvres de Matisse, une alchimie râre qui souligne le talent d’Alaïa et sa mise en valeur du corps féminin, une véritable ode à la féminité.
Quant à l’exposition côté Musée Galliéra, c’est une multitude de modèles issus de la collection privée de M. Alaîa, qu’il entrepose dans ses immenses locaux dans le Marais, d’anciens entrepôts du BHV. C’est une démonstration flagrante de sa capacité à façonner le cuir ou le tissus, à le sculpter et à le ré-inventer pour mettre en avant de nouvelles lignes graphiques qui épousent ou sculptent le corps selon les modèles. Ce qui m’a également marquée, c’est son fil conducteur qui traverse chaque collection et chaque décennie pour imprimer sa patte sur l’ensemble de la mode. Pour les amoureux de la mode ou du corps féminin, cette exposition est un incontournable.

 

Robe Alaïa devant La danse achevée de Matisse
Robes Alaïa devant La danse achevée de Matisse, robe spécialement créées pour cette salle

Mon conseil aux lectrices de ce blog: Surtout, prenez le temps de traverser l’avenue pour voir la salle Matisse côté Art Moderne, vous serez bluffez ! La juxtaposition de ces silhouettes avec les oeuvres de Matisse, la danse achevée et la danse inachevée montre combien les créations d’Alaïa sont intemporelles. 

Alaïa au Musée Galliéra, 10 avenue du Président Wilson, 75016. Du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures, nocturne le jeudi. Jusqu’au 26 janvier 2014

Expo Roger Vivier : 170 objets du désir intemporels et fascinants

dessin optimisé

Au Palais de Tokyo se tient une exposition consacrée à Roger Vivier jusqu’au 18 novembre. 170 modèles de 1934 à nos jours y sont exposés dans des vitrines comme des bijoux de musée. Tout comme ces derniers, ils sont intemporels et on se prête volontiers à rêver d’avoir des pieds suffisamment menus pour les arborer. Tous sont des hommages à la féminité, mêlant habilement plumes, cuirs précieux ou tissus brodés exceptionnels. Cette rétrospective nous fait voyager dans différents continents, notamment l’Afrique, différentes époques, dans des lieux magiques, ceux des fêtes extraordinaires de la première moitié du XX° siècle, sur des tapis rouges foulés par des actrices emblématiques (Marlène Dietrich, Elizabeth Taylor, Jeanne Moreau, Brigitte Bardot, Catherine Deneuve et Cate Blanchett. Sculpteur de formation, Roger Vivier a inventé des merveilles en termes de lignes et de talons.

chaussures à boucle

Un grand merci à Sophie et à notre éminent guide du Palais Galliéra pour cette visite privée, leurs anecdotes savoureuses et  leur enthousiasme communicatif.