Après la polémique du défilé, Chanel investit le green: expo Jardins Jardin

Le défilé Chanel AH 2018 au décor de forêt a déclenché une polémique forte parmi les défenseurs de la nature. Le spectacle de la nouvelle collection avait pour cadre la nef du Grand Palais et pour décor des arbres, des buches et des feuilles mortes. Un contre-feu immédiat a été mis en place pour contrer les critiques émises par la FNE – France Nature Environnement. Des critiques ciblant les arbres – des chênes -coupés pour les besoins du défilé automne hiver. La griffe Chanel a expliqué qu’elle avait prélevé ces arbres d’un plan de coupe et qu’elle s’engageait à en replanter. À l’occasion de l’évènement Jardins, Jardin, Chanel présente un jardin éphémère olfactif au coeur des Tuileries.

polemique Chanel

Au-delà de la polémique, le jardin éphémère signé Chanel au sein de l’exposition Jardins, Jardin

Après la polémique datée de mars, la maison de couture s’implique dans l’exposition parisienne Jardins, Jardin. Un évènement annuel qui a lieu au coeur du jardin des Tuileries. C’est la quinzième édition de l’évènement Jardins Jardin. Il attire les Parisiens et Parisiennes en mal de nature ou les amoureux des jardins. Des marques comme les Jardins de Gailly, et les spécialistes botaniques ou de l’art de vivre au jardin y sont systématiquement présents. En revanche, pour Chanel, il s’agit de sa première participation.

rose de mai

Avec Dans les champs de Chanel, la maison de luxe propose une visite olfactive originale qui met en valeur 5 fleurs à parfum de Grasse. Des fleurs qui composent les fragrances mythiques de la maison au double C : jasmin de grasse, rose de mai, iris pallida, tubéreuse et géranium muscat.

On pourra ainsi découvrir la puissance olfactive de la fine fleur blanche qu’est la tubéreuse, le charme envoûtant de la rose de mai, la délicatesse de l’iris pallida…L’expérience olfactive se poursuivra par la table des matières premières. Celle-ci donne à sentir les essences de fleurs, distillées ou extraites sur mesure par le Laboratoire parfum Chanel. Un orgue à parfum au milieu du jardin des Tuileries, à deux pas du berceau historique de la griffe, la rue Cambon. Durant le week-end, des conférences sur les plantes à parfum seront également données pour approfondir les connaissances des visiteurs.

iris

Au total de l’exposition Jardins Jardin, 12 jardins éphémères dessinés par des paysagistes de renom, mais aussi une vingtaine de terrasses et de balcons mis en scène. Animations, ateliers, expositions photo complètent le parcours. Une idée originale à faire en famille ou en couple s’il fait beau. La découvrir sous un jour de pluie, comme je l’ai fait, ne lui rend pas justice car il eut fallu s’équiper de bottes.

Jardins, jardin
Ouvert du jeudi 31mai au dimanche 3 juin 2018 de 10h à 19h
Adultes : 14 €
Réduit : 10 € (justificatif demandé)
Enfants (-18 ans) : gratuit (justificatif demandé). Billetterie en ligne

L’actualité Chanel est également marquée par son partenariat avec Farfetch pour améliorer l’expérience en boutique, décodé dans ce post.

Esprit contemporain et phygital pour l’exposition interactive Boucheron

Boucheron adopte un esprit définitivement contemporain pour l’exposition interactive de ses 160 ans. Installée dans les futurs jardins Mansart de La Monnaie de Paris, cette expo temporaire se love dans une structure dédiée de 450m2.

Parti-pris contemporain valorisant l’expérience physique et interactive, le joaillier donne à voir au visiteur la vision avant-gardiste qui guide la création de ses bijoux tout en soulignant la dimension artisanale et humaine de la Maison Boucheron.

L’objectif : faire vivre une expérience mémorable avec de nombreuses surprises dans l’air du temps. Ainsi, des acteurs issus du cours Florent animent ce parcours expérientiel autour d’un dialogue imaginaire entre le fondateur Frédéric Boucheron et sa cliente en quête d’inspiration dans la bibliothèque rouge chinoise de la Place Vendôme.

L’exposition suit les étapes du travail du joaillier. Plongée interactive, les tables digitales donnent à voir le travail manuel des artisans Boucheron : lapidaire, sertisseur, polisseur. Cette courte exposition magnifie les créations de Boucheron qui revisite régulièrement les archives au style visionnaire.

contemporain

Boucheron s’est ainsi avéré pionnier à maintes reprises. Premier joaillier à s’installer sur la Place Vendôme en 1893, premier à créer des montres à bracelet interchangeable.

L’exposition interactive de Boucheron associe pédagogie, ludicité et réalité augmentée,

Pédagogique, l’expo met également en avant le savoir-faire et le large choix de pierres de couleur au sein du joaillier, un angle stratégique au vu de l’engouement actuel pour les pierres semi-précieuses. D’ailleurs, les récents modèles de la maison visent à élargir la clientèle avec des prix plus accessibles telle la collection Serpent bohème.

Collier Serpent bohème

Quant au modèle iconique la bague Quatre qui fête ses 14 ans, il reste toujours aussi contemporain et a permis à la maison de luxe de se projeter dans le futur. L’appli Vendorama dévoile les anecdotes de la Maison au travers de sa mascotte, le chat Wladimir, chat du fondateur en réalité augmentée. In fine, cet animal fétiche des publicités Boucheron s’empare dorénavant des réseaux sociaux et des smartphones.

interactive

La partie la plus ludique du parcours propose aux hôtes de créer avec des billes le point d’interrogation, inspiration du collier, emblématique du joaillier ou de se faire photographier/filmer à plusieurs à 360° dans une Place Vendôme reconstituée et instagrammable immédiatement.

Expo Vendorama, 160 ans de Boucheron à la Monnaie de Paris, 11 quai de Conti, 75006,
Du 12 au 28 janvier 2018 Accès gratuit, réservation internet conseillée

Profitez-en pour découvrir La Monnaie de Paris entièrement restaurée : magnifique ! Vous pourriez également aimer lire l’article sur le pantonier des marques du luxe où figure la couleur iconique de Boucheron.

Designer au féminin: les Arts Déco expose Constance Guisset

Dix années de création de la designer Constance Guisset au style féminin, aérien et poétique sont exposées au Musée des Arts Décoratifs. J’ai eu la chance d’être invitée à l’inauguration, le lundi 13 novembre et de découvrir ainsi en avant-première cette rétrospective. Cette expo s’articule en 2 parties : la première au sein des collections permanentes du musée qui a laissé carte blanche à la scénographe pour les faire dialoguer avec ses propres oeuvres. La seconde donne à voir les oeuvres phares de celle qui fut nommée Designer de l’année au Salon Maison & Objet en 2010.

Constance Guisset © Constance Guisset Studio

Une scénographie poétique et colorée valorisant les collections du musée.

Ayant plusieurs cordes à son arc dont la scénographie, Constance Guisset crée là une mise en perspective théâtrale et onirique des collections du Moyen-Âge. Sa modernité, sa passion pour les couleurs et le recours également à l’illustration sonore surprennent et enthousiasment le visiteur.

Miroir reflétant une sculpture en bois du Moyen-Âge – ed. Petite Friture

Découverte rétrospective de la designer, figure de proue du design français. 

J’ai été particulièrement séduite par les luminaires de Constance Guisset et par ses talents de coloriste qui donnent aux objets qu’elle crée une âme féminine, onirique. Ce qui m’a frappée, c’est son art de manier les lignes et les courbes avec légèreté pour des objets design attachants. Les éditeurs tout comme les enseignes généralistes, mais aspirationnelles – Les Galeries Lafayette, Nature & Découvertes ou Monoprix cette année – ne s’y sont pas trompées puisqu’elles distribuent ses créations avec succès. Côté luxe, Constance Guisset a également collaboré pour Louis Vuitton Malletier.

Constance Guisset x Monoprix

lampe constance Guisset

Formée au studio des frères Bourdellec, Constance Guisset s’appuie sur un parcours éclectique – ESSEC, Sciences Po Paris, puis l’ENSCI. Aussi visuelle que littéraire, elle accorde une grande place aux mots. La rétrospective est émaillée de textes manifestes et de panneaux dévoilant à la fois ses intentions et son travail créatif.

Ses réflexions pourraient constituer une feuille de route pour les marques privilégiant l’émotionnel telles les marques de luxe ou de beauté.
Exposer la sensation
Sculpter le vide
Concevoir des îlots de bien-être
Ciseler l’empathie
Revendiquer l’espièglerie
Harmonies, ruptures et gammes.

Scénographie suspension Vertigo

Exposition Constance Guisset Design Actio !
Du 14 novembre 2017 au 11 mars 2018
Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001 Paris, Tel 01 44 55 57 50 Métro : Palais-Royal
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h Entrée plein tarif 11€, tarif réduit 8,50€

Expo Irving Penn : ce maître de la photographie a connu toutes les techniques

Subjuguée par l’expo Irving Penn au Grand Palais, j’ai souhaité partagé avec vous quelques oeuvres de ce maître de la photographie. Une exposition organisée pour le centenaire de la naissance de ce grand photographe aux multiples talents, un photographe qui au cours de sa longue vie (1917-2009) aura connu toutes les techniques de la photographie : Rolleiflex, argentique et numérique. Présentées sur deux niveaux, toutes ces oeuvres ont été prêtées par le Metropolitan Museum.

photo mode Irving Penn

Irving Penn, spécialiste de la photographie de mode, mais pas seulement

Photographe pendant plus de 60 ans pour le magazine Vogue, Irving Penn est aussi un maître de la photographie de portrait, de nus, de nature morte et de clichés ethnographiques. Il débute sa collaboration avec le magazine à 23 ans par des natures mortes. Des natures mortes à même de raconter des histoires par les traces laissées par les protagonistes : tache de rouge à lèvres, allumette brûlée…

dali

Après la guerre, il réalise une série de portraits de personnalités connues, telles Salvador Dali, Audrey Hepburn ou l’écrivain Colette.

Colette

Des portraits effectués en studio où tel un peintre, il monte le décor d’une grande sobriété pour laisser exploser la personnalité de ses célèbres modèles.

photographie

À partir de 1950, il s’enthousiasme pour la photographie de mode et vient à Paris pour shooter les présentations des couturiers. Là encore, il privilégie le cadre d’un studio pour construire ses visuels, éloigné de la fébrilité de ce microcosme. Irving Penn use de la lumière naturelle pour magnifier les mannequins. Il y rencontre sa future seconde épouse, Lisa Fonssagrives qui prendra la pose de nombreuses fois devant son objectif avec une grande complicité.

Fin 48, Vogue l’expédie au Pérou pour ses premières photos de mode en extérieur. Il en profite pour réaliser des centaines de clichés des habitants de Cuzco en vêtement traditionnel. Puis, il s’intéresse aux petits métiers, la plus nombreuse série de sa carrière. Le photographe américain fait poser les artisans avec leurs outils ou accessoires en noir et blanc à Paris, Londres ou New York, en parallèle des commandes de photos de mode.

Petits métiers

La dernière partie de l’expo est consacrée à ces derniers travaux réalisés en numérique, notamment ce visuel empreint d’une forte sensorialité.

Exposition Irving Penn au Grand Palais

Du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018
Ouvert tous les jours de 10h à 20 H sauf le mardi.
Nocturne jusqu’à 22h le mercredi
Tous les détails sur le site du Grand Palais ici.

Impressionnistes : l’expo Pissarro du Musée Marmottan célèbre le pionnier, le premier d’entre eux

Au Musée Marmottan, s’ouvre une exposition dédiée au pionnier des impressionnistes, le peintre Camille Pissarro. Cette rétrospective rassemble de nombreuses toiles et oeuvres en provenance de l’étranger et de collections particulières. C’est la première grande rétrospective de ce peintre aux talents multiples (découvreur de talents, mentor et peintre doué) depuis une trentaine d’années. La qualité et la diversité des oeuvres présentées justifie le déplacement et la file d’attente dans ce petit musée intimiste qu’est Marmottan.

impressionnistes

Peintre des villes et des champs, Pissarro fait évoluer son style au fil des influences impressionnistes.

S’il a débuté avec des peintures de paysage assez académiques sous l’influence de Courbet, le style de Camille Pissaro a évolué au fil de ses rencontres et de ses amitiés au cours de sa longue vie.

paysage-pissarro

Sa peinture fut saluée par Emile Zola lors d’un des ses premiers salons en 1864. A cette époque, il se lie d’amitié avec Claude Monet et s’installe à Pontoise, puis à Louveciennes. Cette expo donne à voir les hauts lieux de l’impressionnisme, les bords de Seine, Rouen, Pontoise… et l’évolution de ses touches de peinture, plus plates, plus colorées, en un mot impressionnistes. Il deviendra le maître de Cézanne et ce tableau Chemin montant, L’hermitage partage une palette de couleurs et un style proche de Cézanne.

chemin-montant-camille-pissaro

Tout comme Monet, Pissarro peindra de nombreuses toiles d’un même site aux différentes heures de la journée, notamment le port de Rouen.  Il adoptera également la peinture néo-impressionniste, le divisionnisme ou le pointillisme à la manière de Seurat. A la fin de sa vie, il s’installera à Paris rue Dauphine et peindra de nombreuses vues du Pont des Arts, du Pont-Neuf, mais aussi de la place de la Comédie Française, de la rue Saint Honoré et de l’avenue de l’Opéra. Dont cette belle toile de la Rue Saint-Honoré dans l’après-midi figurant dans la collection du Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid.

camille-pissao-musee-thyssen-bornemisza

Mon avis et conseil : parmi celles belles toiles, les paysages d’hiver sont fantastiques. Pissarro nous transmet toute l’émotion provoquée par la lumière hivernale qui baigne les tableaux comme ci-dessous. Je vous recommande de vous rendre trois quarts d’heure ou une heure avant la fermeture le samedi ou le dimanche (18h) pour moins faire la queue. Ou encore mieux, juste avant l’heure du déjeuner vers 12h. L’installation des oeuvres est assez dense, mieux vaut les voir avec peu de monde pour en profiter pleinement.

Rue dans la neige à Louveciennes - Camille Pissarro
Rue dans la neige à Louveciennes – Camille Pissarro

Exposition Pissarro, le premiers des impressionnistes au Musée Marmottan. Du 23 février au 2 juillet.
2, rue Louis-Boilly 75016 Paris – France
Horaires de 10h à 18h.

Fil tissé et lin : Poésie dans la ville, Le Bon Marché et Rive Gauche

En ce mois de janvier, Paris est empreinte de poésie grâce à des installations créatives de fil et de lin : une artiste japonaise a installé une oeuvre in situ toute de fils tissés au Bon Marché et 140 lanternes toutes de lin vêtues décorent et illuminent les rues de la rive gauche dans le quartier Saint Germain. Des expériences visuelles, tactiles et poétiques s’offrent ainsi aux passants, aux touristes et aux clients du Bon Marché. De quoi nous faire passer la dure pilule du froid.

fil
© Gabriel de la Chapelle

L’installation artistique et poétique de Chiharu Shiota en fil tissé au Bon Marché

Son oeuvre magistrale d’une rare beauté est installée au coeur même du Bon Marché. Chiharu Shiota est une artiste internationalement connue. Elle fut invitée à exposer lors de la dernière Biennale de Venise dans l’enceinte du Pavillon du Japon. Son installation évoque ici 150 coques de bateaux suspendues en l’air dans les verrières centrales du grand magasin.

fil

Intitulé Memory of the ocean, c’est un maillage incroyable de fils blancs tissés par l’artiste. L’artiste l’a construit fil à fil sur place. Autour d’un questionnement Where are we going ?, nom de l’exposition. Le flagship du Bon Marché invite ainsi les visiteurs à vivre une expérience artistique chargée en émotion. Pour une effet Waouh !

Memory of the ocean Chiharu Shiota Bon Marché copyright Gabriel de la Chapelle (2)
© Gabriel de la Chapelle

Cet évènement s’inscrit pleinement dans la stratégie que développe Le Bon Marché avec l’art contemporain. Souvenez-vous d’Ai Weiwei. Je vous incite à aller voir ces oeuvres au Bon Marché jusqu’au 18 février.

© Gabriel de la Chapelle
© Gabriel de la Chapelle

Des lanternes de lin pour égayer le coeur de la rive gauche.

Cette initiative poétique est celle de Master of Linen à l’occasion du Paris Deco off. Empreinte de poésie et de légèreté, cette opération vise à communiquer sur le lin, une matière 100% naturelle et 100% européenne.

lanternes-de-nuit-rive-gauche

140 lanternes au format XXL ornent les rues où se concentrent les éditeurs de tissus et de papiers peints. Durant l’évènement Paris Deco off du 18 au 23 janvier. Celles de la rive gauche autour du quartier de Saint Germain des Prés. Les reconnaissez-vous sur ces photos ? Si oui, n’hésitez pas à éclairer nos lanternes….

lin

place-de-furstenberg rue-de-seine

Pour ma part, je suis très sensibles à l’atmosphère hors du temps de la jolie place de Furstenberg, derrière l’église Saint Germain des Prés.

lanterne-lin-place-de-furstenberg

Découvrir également le film réalisé sur le lin, ses qualités, ses secrets de fabrication ci-dessous.

THE LINEN TOUR, MASTERS OF LINEN – FR – from We Are Linen on Vimeo.

Tapis rouge, le musée du parfum ouvre ses portes: expérentiel, pédagogique, ludique

Sis dans l’ancienne maison de couture Christian Lacroix face au Bristol, le Grand Musée du Parfum ouvre ses portes aujourd’hui. Il invite à une expérience qui conjugue olfaction, culture et design dans ce magnifique écrin. Cette nouvelle institution culturelle offre un parcours fondé sur l’émotion, la sensorialité et le plaisir, reflétant par là-même les qualités intrinsèques du parfum. La dimension ludique en plus !

tapis-rouge-musee-du-parfum

Ce nouveau musée version 2.0 est fortement empreint des nouvelles technologies et du design. Parcours interactif, tablettes smartguide, installations contemporaines design ou laser, scénographie aux formes organiques et vaporeuses et aux dispositifs olfactifs, holograme. Tout est mis en oeuvre pour nous dévoiler les coulisses de la parfumerie en mobilisant nos sens, notre plaisir ludique.

dispositif-olfactif-musee holograme

En s’appuyant sur du fond, puisque la visite démarre avec la présentation des racines du parfum. Son histoire nous est narrée depuis les pharaons égyptiens jusqu’à nos jours. Place ensuite aux flacons rares ou anciens du Moyen Age au XIXème siècle. Ces flacons issus des collections Storp / Drom ou du Musée de la Parfumerie de Grasse sont présentés tels dans un cabinet de curiosité dans une magnifique salle voûtée. On y découvrira notamment la recomposition olfactive contemporaine de l’Eau de Cologne de Jean-Marie Farina, la pionnière.

parfum-louis-14

A l’étage, c’est le métier de parfumeur qui est ici éclairé de façon pédagogique et ludique. La richesse et la complexité de la rose dotée de 400 molécules à l’état naturel, la technologie du head space qui permet de prélever et capter in situ les odeurs d’espèces préservées. Point d’orgue, le Jardin des senteurs mobilise la mémoire olfactive des visiteurs autour de parfums figuratifs. Son exécution est magique avec ses formes organiques et ses capteurs de présence qui en font une expérience interactive.

jardin-des-senteurs memoire-olfactive

Au dernier étage, ce sont les matières premières qui sont mises en exergue. Au travers de boules sphériques, l’installation créée par Harvey & John nous permet de découvrir olfactivement 25 matières premières de parfumerie. Portée à l’oreille, chaque sphère confie l’histoire, les secrets de cet ingrédient et son origine naturelle ou de synthèse.

installation

Quant à la jeune designer, Violette Houot, elle était présente lors de l’inauguration presse pour nous expliquer sa création Blossom. Un rosier imaginaire donnant à sentir 5 interprétations de la rose par cinq parfumeurs. Le parcours du Grand Musée du Parfum s’achève en rez-de-chaussée par la librairie et un concept store conçu par l’agence CBA proposant une sélection d’ouvrages et de parfums iconiques ou exclusifs.

bibliotheque-musee-parfum

Mon avis : C’est un projet original et audacieux qui s’est réalisé en 2 ans seulement. Avec à la tête un iconoclaste et des fonds privés, le soutien du Syndicat de la Parfumerie et quelques parfumeurs. Sans aucune ingérence de marques. Un parti-pris qui privilégie le visiteur à l’ère digitale et une expérience multi-sensorielle.

Grand Musée du Parfum Inauguration le 16 ou le 22 décembre 2016
73 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 8è
Tarif adulte 14,5€ Tarif enfant entre 4,50€ et 9,50€
Ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 19HPlus de détails sur son site www.grandmuseeduparfum.fr

Merci à mon amie Cécile pour ses belles photos.

musee-du-parfum-paris

Savoir-faire Hermès : des artisans face au public, expo à Paris

Dans cette belle halle rénovée du Carreau du Temple, la Maison Hermès donne à voir au public parisien ses savoir-faire. Chacun des dix métiers Hermès est ici représenté au travers d’artisans qui montrent leur savoir-faire. Ils  dialoguent avec le public de l’exposition autour de leur passion et de leur métier. Entre secrets de fabrication et expérience, chacun transmet un peu de son métier et son amour pour les matières nobles : le cuir, la soie, la porcelaine, le métal, le verre. Vous verrez alors chaque objet de la maison de luxe sous un autre angle : sacs, gants et selles, carrés de soie et cravates, montres et bijoux, art de la table.

artisan

hermes_cadre-soiejpg

Les savoir-faire Hermès exposés au Carreau du temple

Vous vous attarderez sur l’importance de la main et la maîtrise du geste. Les outils de ces artisans sont également valorisés :  

  • la griffe à roulette du sellier, elle trace sur le cuir les emplacements où il devra être percé pour réaliser la couture
  • la griffe du maroquinier pour la couture du cuir  d’un mythique sac Kelly
  • la forme à gant du gantier. En carton, elle sert comme gabarit de coupe
  • le poids presse pour le confectionneur de cravates, il maintient la cravate en tension pour réaliser avec précision toutes les opérations de montage, pliage et couture à la main
  • le stylet numérique pour le graveur de soie, aux multiples usages sur la tablette graphique
  • la racle d’impression pour l’imprimeur sur soie; à l’aide de cette racle, il dépose la couleur sur le cadre, puis repasse pour assurer une impression dense et précise de chaque couleur
  • l’aiguille pour la roulotteuse qui assure avec dextérité la finition de tous les carrés à l’aide d’un fil de soie,
  • le couteau à palette pour le peintre sur porcelaine, il l’utilise pour écraser les pigments, les mêler et lisser le mélange pour garantir une couleur homogène
  • le tournevis de l’horloger pour assembler le mouvement de la montre, 
  • la scie bocfil pour le sertisseur de bijoux. Elle permet de chantourner ou découper le métal
  • et enfin le ciseau du verrier pour couper, ouvrir, évaser la pièce de cristal à chaud.

bobines-fil-soie-hermes

foulards-hermes

Côté digital et innovation technologique, une immersion 360° à l’aide d’un casque de réalité augmentée permet de découvrir le métier des artisans verriers de la Cristallerie Saint Louis qui appartient au groupe Hermès depuis 1989.

savoir-faire

Belle démonstration de savoir-faire, mais aussi de magnifiques pièces de cuir que vous pouvez touchez, sentir…
Si aujourd’hui les maisons de luxe aiment à donner à voir leurs artisans et leurs savoir-faire comme ici ou dans les Journées Particulières de LVMH, c’est qu’ils constituent l’essence même du luxe. Ils assurent sa pérennité et sa désirabilité. Or, en cette période bouleversée pour le luxe, c’est un geste de communication de grande importance qui consolide l’image de la maison de luxe.

©agencefredericflanquart
©agencefredericflanquart

Exposition Hermès hors les murs au Carreau du Temple.
Entrée libre – 4, rue Eugène-Spuller, 75003 Paris
Cette exposition se tient du 18 au 26 novembre de 11 heures à 20 heures.
Nocturne le 24 et fermeture le 26 à 17 heures
Un hashtag pour fédérer toutes les conversations #HermesArtisan et de la communication presse, affichage et sur les réseaux sociaux.

expo-hermes-artisan

Photo : l’exposition Mert & Marcus chez Phillips pour leur 20 ans

Novembre, mois de la photo : voici une expo parisienne que je vous recommande. Consacrée au duo de photographes Mert & Marcus, Elle prend place à la maison de vente Phillips à Paris, après Londres. Elle présente le travail de ces photographes de 2001 à 2014. Cette rétrospective nous donne à voir les clichés les plus emblématiques de ce duo qui sévit avec succès dans la mode.

photo

20 ans qui ont marqué l’univers de la photo.

Les photographes Mert Alas et Marcus Pigott, tous deux nés en 1971, forment depuis 1996 un tandem incontournable dans le monde de la photographie. Venant d’univers différents, la musique et le graphisme, ce turc et ce britannique se rencontrent en 1994 à Londres. Leur passion commune pour l’art et la photo les incite à rapidement collaborer ensemble. Dès 1997, ils connaissent un vif succès avec la couverture qu’ils réalisent pour le magazine Dazed & Confused. Dès lors, leurs clichés glamour et puissants prennent place dans les grands magazines tels Vogue, Vanity Fair, W ou Interview.

cigarette-2005

courant

Ils seront également sollicités par les agences ou les annonceurs pour réaliser des campagnes publicitaires pour les marques Calvin Klein, Christian Dior, Giorgio Armani, Givenchy, Gucci (cf cet article du blog), Lancôme, Louis Vuitton, Versace and Yves Saint Laurent. Au total, de nombreuses maisons de luxe feront travailler ces deux visionnaires et créateurs.

kate-moss

Véritable consécration pour les 2 photographes, Mert & Marcus sont choisis en 2006 pour réaliser le calendrier Pirelli. Leur esthétique glamour et sexy les a distingués. Ensemble, ils photographieront les icônes de la mode : Gisèle Bûndchen, Natalia Vodonova ou Kate Moss en noir et blanc. L’image de cette dernière, cigarette aux lèvres, est l’archétype de la sexyness provocante.

18 clichés à l’honneur et illustrant parfaitement l’esprit du duo créatif.

Pour moitié en couleur, pour moitié en noir et blanc, ces photos résument l’esprit et l’art de ce duo de photographes de 2001 à 2014. Et une première ! Le tandem a effectué lui-même la sélection des photos. Elles subliment les visages et les corps de top models comme Cara Delevingne ou Lara Stone. Kate Moss se voit choisie plusieurs fois. Après cette semaine d’exposition, ces photos feront l’objet d’une vente aux enchères. Notamment la superbe photo intitulée The Mask de 2010 ci-dessous.

le-masque-2010

lignes-paralleles

Exposition Mert & Marcus : Work 2001-2014.
Organisée par la maison de ventes aux enchères Phillips et Art Partner à la Phillips Gallery du 9 au 16 Novembre.
Au fond de la jolie cour pavée du 46 rue du Bac 75007, à proximité de Saint Germain des Prés.

phillips-rue-du-bac

V comme Vuitton et Voyage, l’expo sur l’icône malle au Grand Palais

affiche-expo-vuitton-grand-palais

Dans le salon d’honneur du Grand Palais, le malletier Louis Vuitton nous fait voyager autour de son histoire. Voyage autour du beau, voyage autour de la famille Vuitton. Les pièces iconiques de la Maison Louis Vuitton d’hier et d’aujourd’hui sont ainsi exposées aux yeux de tous, et ce gratuitement dans le magnifique cadre du Grand Palais. C’est un réel plaisir de découvrir comment le malletier a su accompagner l’évolution du voyage au cours des siècles derniers pour les riches et les puissants de ce monde.

louis-vuitton-croisiere

V comme Volez, Voguez, Voyagez : expo rétrospective Vuitton au Grand Palais.

Après Hermès et son Oeil du Flâneur (décodée ici) à Londres et à Paris, Chanel et son exposition Mademoiselle Privé à Londres, la marque Louis Vuitton pose et expose à Paris ses malles iconiques. Le choix du Grand Palais prend d’autant plus de sens que la Maison Louis Vuitton a par le passé exposé ses objets iconiques au Grand Palais lors de l’Exposition Universelle de 1900.

Le Carrousel Louis Vuitton : Gravure representant le stand Louis Vuitton a l'Exposition Universelle, Paris 1900. Louis Vuitton participe a la cinquieme exposition universelle parisienne, inauguree le 14 avril 1900 par le President de la Republique, Emile Loubet. Avec 83 000 exposants, l'Exposition accueille 51 millions de visiteurs en 210 jours. La grande roue de 80 metres de diametre constitue l'attraction la plus spectaculaire de l'Exposition et resta en place jusqu'a l'Exposition Internationale de 1937. La Maison presente ses creations de malles et d'articles de voyage sous un carrousel installe au Palais des industries sur l'Esplanade des Invalides
Le Carrousel Louis Vuitton : Gravure representant le stand Louis Vuitton a l’Exposition Universelle, Paris 1900. Louis Vuitton participe a la cinquieme exposition universelle parisienne, inauguree le 14 avril 1900 par le President de la Republique, Emile Loubet. Avec 83 000 exposants, l’Exposition accueille 51 millions de visiteurs en 210 jours. La grande roue de 80 metres de diametre constitue l’attraction la plus spectaculaire de l’Exposition et resta en place jusqu’a l’Exposition Internationale de 1937. La Maison presente ses creations de malles et d’articles de voyage sous un carrousel installe au Palais des industries sur l’Esplanade des Invalides

L’exposition dont le curateur ou commissaire général n’est autre qu’Olivier Saillard, le directeur du Musée de la Mode, nous fait voyager sur une rétrospective de 161 années en prenant la voiture, le train ou l’avion. Il a puisé dans le patrimoine et les archives de la Maison ainsi que dans la collection personnelle de malles historiques de Gaston Louis Vuitton.

expo-grand-palais-vuitton-avion

Le parcours et la scénographie valorisent le savoir-faire artisanal du malletier. Les outils de bois y figurent dès l’entrée. 8 autres chapitres scandent le parcours.

Malle pour Dame [110 x 56 x 57 cm] en Toile Monogram -1910. Ouverte vue detaillee des rangements interieurs
Malle pour Dame [110 x 56 x 57 cm] en Toile Monogram -1910. Ouverte vue detaillee des rangements intérieurs
L’ouverture se fait sur une malle de 1906 incarnant les codes de la Maison et l’audace ou la modernité qui l’anime. Modernité dès ses débuts puisque dès 1854, Louis Vuitton perfectionne la malle plate et renouvelle toile et motifs pour se protéger – déjà – contre la contrefaçon. Audace qui s’affirme au fil du temps, notamment au travers des collaborations avec l’artiste graffeur Stephen Sprouse ou avec le japonais Takachi Murakami ou encore Damien Hirst, Cindy Sherman.

P1120046

Mais également autour de sacs emblématiques d’hier et d’aujourd’hui, comme le sac de Gaston-Louis Vuitton ou le sac Noé en cuir grainé de 1932, revisité en 1980 et en 2014 (sac NN14).

Collection LVMsac-Noe-louis-vuitton-1932

P1120058 P1120055

L’exposition se termine sur l’ouverture au prêt-à-porter avec des pièces emblématiques et récentes crées par Nicolas Ghesquière. L’exposition se veut également 2.0 avec la possibilité d’accéder à du contenu exponentiel via l’application pour smartphone.

En filigrane, apparait souvent le thème du parfum. Puisque Louis Vuitton a créé au XXème siècle plusieurs parfums. Un univers que la marque hésite à exploiter aujourd’hui, véritable serpent de mer des équipes de développement. Un parfum annoncé pour 2016, future création du parfumeur maison Jacques Cavallier.
Mon avis : cette exposition très « muséifiée » manque un peu d’audace et de lucidité. Découvrir les plus belles pièces en arrière-fond de l’interview d’Olivier Saillard ci-dessous.


En parallèle, la Maison Louis Vuitton publie sur les réseaux sociaux un film de Brand Content retraçant son passé, ses icônes d’hier et d’aujourd’hui, The Never Ending Story from Louis Vuitton. Un film d’1mn et demie de storytelling qui connait un gros succès : déjà plus de 4,8 millions de vues en 8 jours.Un film très verbeux qui joue avec les mots.

Exposition ouverte à tous au Grand Palais (entrée gratuite) jusqu’au 21 février.
Salon d’honneur. Entrée square Jean Perrin, avenue du général Eisenhower, Paris 8ème.
Lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h. Nocturne le mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22H. Fermé le mardi sauf pendant les vacances scolaires. Plus de détails sur le site