À la frontière de l’art et de la mode, l’exposition photo Sarah Moon

L’exposition photo Sarah Moon à Paris donne à voir le style intemporel et l’extrême sensorialité de la photographe française. Des photos composées comme des tableaux.

L’exposition photo Sarah Moon à Paris donne à voir le style intemporel et l’extrême sensorialité de la photographe française. Des photos composées comme des tableaux. Sa patte artistique se dévoile tout au long de cette exposition photo avec son traité inimitable : le flou artistique, le mouvement, le tremblé et une composition minimaliste.

Sarah Moon a débuté sa carrière comme mannequin dans les années 60. La photographe s’est fait connaitre du grand public en signant toutes les campagnes publicitaires Cacharel durant de nombreuses années, voire des décennies. Insufflant à la marque de mode une image romanesque, douce autour de femmes-fleurs. Un imaginaire fort qui a permis à la marque Cacharel de prendre une position prégnante sur les parfums féminins en Europe.

Sarah Moon a même été fortement associée à la création de la ligne de maquillage aux teintes nude et au packaging mauve. Une co-création avec L’Oréal qui dispose toujours aujourd’hui de la licence parfum. Des visuels en dehors du temps, pris au Polaroid dont on devine la bordure ou retravaillés à l’aide du numérique.

Cette exposition photo donne à voir toute la sensibilité féminine de Sarah Moon

Cinquante ans d’une vie artistique intense marquée par la poésie des images, une très grande sensorialité. Ainsi, la patte féminine transparait dans le grain de peau, le souffle aérien qui anime les visuels. Ou la composition d’un tableau nabi de Pierre Bonnard comme cette photo ci-dessous…

Marthe B – 1997

Une palette de teintes limitée tant domine le noir et blanc réhaussé d’une touche de couleur qui fait vibrer la photo tableau. L’artiste confiait en 2015 que « le noir et blanc est la couleur de l’inconscient, de la mémoire. Il s’agit d’ombre et de lumière. C’est de la fiction. C’est ce qui est le plus proche de moi, c’est là que je me retrouve ».

Des photos qui brouillent les frontières entre l’art et la mode, l’art et la publicité. Ainsi, elle a signé la publicité des collections Printemps-Eté et Automne-Hiver 2018 du couturier italien Giorgio Armani.

Au-delà des photos, l’exposition donne à voir les films qu’elle a réalisés, tous empreints de poésie et de l’univers des contes pour enfant (Andersen, Perrault…) Mon avis : une exposition pleine de sensibilité mais dont l’accrochage confus m’a déroutée. Cette exposition photo est découvrir au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris jusqu’au 10 janvier 2021.

PasséPrésent Sarah Moon Musée d’art moderne, 11 avenue du Président Wilson, Paris 16ème. Du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Exposition virtuelle : Dior donne à voir du rêve, de la création sur 70 ans

Vous aviez raté l’exposition « Christian Dior, couturier du rêve », qu’à cela ne tienne. Exposition virtuelle, vous pouvez désormais y accéder gratuitement via YouTube ou Instagram. En effet, cette grande rétrospective qui s’était déroulée du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018 à Paris s’ouvre digitalement au plus grand nombre. Réalisée en partenariat avec le Musée des Arts Décoratifs, ce fut l’une des expositions mode les plus visitées.

exposition-virtuelle-dior

De même, plus de 700 000 visiteurs s’étaient également rués au Victoria and Albert Museum  pour cette expo l’an dernier, autant qu’à Paris. La maison de luxe Dior entend, en ces jours de confinement, en ouvrir l’accès à tous grâce aux réseaux sociaux. C’est ainsi 70 années de couture et de prêt-à-porter qui sont ici rassemblées au travers de 300 robes et pièces iconiques, des clichés d’archives, des accessoires et des objets tels que les parfums. Du New Look à aujourd’hui, un storytelling de luxe qui souligne la créativité de son fondateur Christian Dior et des directeurs artistiques qui s’y sont succédés jusqu’à Maria Grazia Chiuri.

exposition-virtuelle-christian-dior

Entertainment culturel, l’exposition virtuelle Dior

Besoin de s’évader, de rêve, recherche d’inspiration ou de féérie, fenêtre sur la couture, que de raisons pour se rendre sur les réseaux sociaux de la griffe de luxe Dior. Cette exposition nous laisse découvrir le talent, et l’esprit visionnaire de Christian Dior, mais aussi l’esprit de la maison au travers des directeurs de création qui lui ont succédé. Son bras droit Yves Saint Laurent, puis Marc Bohan, Gianfranco Ferré, l’excentrique John Galliano, Raf Simons et bien sûr l’italienne Maria Grazia Chiuri, première femme à la tête de la création et portant haut et fort les valeurs et le message du féminisme. On y croise également les croquis de collections tout comme les tableaux de grands maîtres qui ont pu les inspirer. Ce documentaire d’une durée de 1 heure révèlant les coulisses de l’exposition est à découvrir sur le compte instagram de la marque @dior et ci-dessous. En s’évitant les 4 heures de queue qu’il avait fallu faire à son ouverture compte-tenu d’une fréquentation record. Parmi les temps forts de cette exposition virtuelle, la transformation de la nef du MAD en Galerie des Glaces grâce à un sublime design audiovisuel signé La Méduse et la scénographie en papier du jardin de Mr Dior élaborée par Wanda Barcelona.

Cette initiative généreuse et culturelle vient à point nommé alors que nous n’avons jamais été aussi nombreux à nous connecter sur les réseaux sociaux pour y visionner des vidéos courtes ou longues. peut-être aurons nous prochainement accès à l’exposition Les années Hermès de Martin Margiela qui lui avait fait suite au Musée des Arts Décoratifs.

Pub Chanel: la maison de luxe expose la créativité de Jean-Paul Goude

L’an dernier, CHANEL présentait à Tokyo une grande exposition consacrée à l’univers de Jean-Paul Goude, grand artisan de la pub Chanel. Entièrement pensée par l’artiste, “In Goude We Trust!” avait attiré de nombreuses célébrités. Désormais, CHANEL et Jean-Paul Goude inaugurent un nouveau chapitre à Milan, au Palazzo Giureconsulti, à proximité du Duomo, la magnifique cathédrale milanaise. 

pub chanel expo

La collaboration entre le photographe Jean-Paul Goude et la maison CHANEL est des plus emblématiques.

Son film publicitaire pour le parfum EGOÏSTE lui a d’ailleurs valu le Lion d’or au Festival du film publicitaire de Cannes en 1991. Un film au budget pharaonique avec la reconstruction du Carlton au Brésil, qui a imprimé nos rétines. Montrant des femmes fortes, il n’a pas pris une ride. Le découvrir ou le revoir ci-dessous

L’exposition donne à la fois à redécouvrir leur patrimoine commun (citons la pub Chanel pour COCO et CHANCE) et à voir les œuvres plus personnelles de Jean-Paul Goude, dont quelques-unes inédites – à l’image de Notre Dame de Saint Mandé et les little people. Ce faiseur d’images donne depuis 30 ans et aujourd’hui encore, un ton vif, empreint d’humour, de décalage et de graphisme à la pub Chanel. Un ton qui plait à tous, notamment aux jeunes générations à qui s’adresse la publicité Chanel pour le parfum Chance (décrite dans cet article du blog). De ses dessins emblématiques à ses portraits légendaires de Grace Jones, en passant par ses images pour Esquire, CHANEL offre avec “In Goude We Trust!” une immersion exclusive dans l’imaginaire de Jean-Paul Goude… à découvrir jusqu’au 31 décembre. #INGOUDEWETRUST

On y retrouve des croquis, des photomontages et des clichés colorés et graphiques dont les célèbres images de sa muse des années 80 la chanteuse et mannequin Grace Jones, ou plus récemment la photo des fesses dénudées de la star américaine de téléréalité Kim Kardashian.

goude expo

« Les images de Jean-Paul Goude font partie de notre imaginaire collectif. Depuis les années 1960, cet artiste facétieux magnifie le corps de ses muses, multiplie les événements spectaculaires et bouscule les lieux communs, en chef d’orchestre exigeant », salue RSF dans un communiqué.

femme enfant Goude

Les aspects légers, drôles et poétiques de son travail questionnent des sujets profonds. Artisan du métissage, Jean-Paul Goude a été très influencé par son enfance à Saint Mandé à proximité du Musée des colonies et du zoo de Vincennes. Les portraits de célébrités côtoient des références à sa carrière de publicitaire, notamment un « lutin Kodak » avec sa combinaison rayée rouge et blanc et des extraits de publicités cultes des années 90 pour Perrier et Chanel. Sans compter des photos du défilé du bicentenaire de la Révolution française qu’il avait mis en scène en 1989.

Une écriture visuelle intemporelle pour la pub Chanel et ses autres créations

Grande figure de la publicité, mais aussi artiste perfectionniste, Jean-Paul Goude laisse une empreinte indémodable par la puissance de son écriture visuelle. Une écriture visuelle ouverte sur la diversité, le multi-ethnique, en phase avec les tendances et les valeurs actuelles. Cet éternel jeune homme de 78 ans a même été nommé directeur artistique de Desigual entre 2017 et 2019 (cf article du blog). Lors de ma visite, 2 animations en live : le casting pour la prochaine pub Chanel Chance et l’installation vivante in situ Chanel Joaillerie, le Feu. Découvrez l’univers de l’exposition sur ingoudewetrust.chanel.com
Exposition In Goude we trust. Du 15 novembre au 31 décembre 2019. Expo gratuite – Palazzo Giureconsulti – Piazza dei Mercanti, 2, Milan

Illustrations très parisiennes de Babette Koenig exposées Galerie Vivienne

Mon amie Babette Koenig, qui nous charme et nous fait sourire par ses chroniques illustrées sur ce blog Beauty Decoder, expose ses illustrations très parisiennes. Durant une semaine, vous aurez ainsi la possibilité de découvrir et d’acheter ces illustrations en tirage limité à l’esprit chic et mordant. Tellement dans l’air du temps. Chacune dénote un regard aigu sur nos préoccupations et travers, et un trait de crayon sûr et élégant. Innovation cette année, elle vend également des coussins illustrés très cocooning. 

exposition illustrations babette koenig
L’affiche de l’exposition Babette Koenig

Expo des illustrations Miss Beauty à la galerie Martine Moisan, Galerie Vivienne.

Cette exposition prend place dans la très jolie Galerie Vivienne au coeur de Paris. Plus précisément, à la Galerie Martine Moisan au numéro 6 de la Galerie Vivienne. Vous y serez chaleureusement accueillis. Plusieurs accès à la galerie sont possibles : au 5 rue de la banque, rue des Petits-Champs ou encore rue Vivienne. Ces illustrations empreintes d’humour seront exposées du vendredi 29 novembre au vendredi 6 décembre. Vous avez donc une semaine pour les découvrir ! Les coussins habilleront un canapé ou un fauteuil dans une chambre d’adolescente ou de jeune adulte. Touche d’humour graphique, les illustrations encadrées personnaliseront la chambre.

La galerie Vivienne est un  trésor caché de Paris à découvrir ou redécouvrir

Ce luxueux passage couvert construit en 1823 est inscrit aux monuments historiques. Il abrite de bien belles boutiques (en mode, Nathalie Garçon, Alexis Mabille, en décoration Emilio Robba) et le salon de coiffure Atelier Bio T à l’esprit green auquel j’ai dédié cet article sur le blog.

coiffeur-galerie-vivienne

Pour les gourmands et les amateurs de vin, je vous conseille Les caves Legrand sises à l’entrée de la galerie Vivienne, au 1, rue de la Banque. Et un passage au salon de thé adjacent, A priori Thé, une institution gourmande depuis des décennies.
Vous pourriez poursuivre sur un autre passage parisien, plus méconnu, le Passage du Grand Cerf, toujours dans le deuxième arrondissement. Passage couvert situé entre le 10, rue Dussoubs et le 145, rue Saint-Denis. Voilà donc quelques indications pour une promenade très parisienne, à la fois culturelle : illustrations + patrimoine, shopping et gourmande.

Passage du Grand Cerf

[Art abstrait] Hans Hartung ou 60 ans de peinture exposés au Musée d’Art Moderne

Pour sa réouverture, le Musée d’Art Moderne de Paris expose une rétrospective magistrale du peintre Hans Hartung, pionnier de l’art abstrait. « La fabrique du geste », sous la houlette du commissaire Odile Burluraux, est une vaste exposition de trois cents oeuvres. Principalement des peintures de moyen et de grand formats, des photographies et des documents présentés dans un parcours thématique et chronologique retraçant les 60 ans de carrière de l’artiste.

art abstrait 1949
Hans Hartung – 1949

Soif de liberté pour Hans Hartung, pionnier de l’art abstrait

Il s’agit là de la première exposition majeure consacrée à Hans Hartung, un peintre abstrait d’origine allemande qui a vécu en France, depuis sa dernière grande rétrospective dans un musée français en 1969. Cette exposition transmet la soif de liberté et de création de cet artiste qui a traversé le XXème siècle (1904 -1989). Il a connu la montée du fascisme en Allemagne, la précarité de l’après-guerre en France, sans pour autant jamais cesser de peindre.

L’expo donne à voir la richesse des innovations techniques et l’évolution des outils utilisés pour ces oeuvres qui incarnent une modernité sans compromis, un art abstrait et conceptuel.  Le fil rouge de l’oeuvre artistique de Hans Hartung est l’utilisation du noir sur fond coloré, du geste calligraphique et de formes géométriques. Il déploiera de nombreuses techniques pour peindre malgré son handicap. En effet, il s’est engagé dans la Légion Étrangère pendant la seconde guerre mondiale. Blessé, il fut amputé d’une jambe et eut alors des difficultés à peindre de grands formats. Il recourt à la pratique du report et de la mise au carreau de certains pastels avec un agrandissement ultérieur sur toile. Après les années 60, il expérimente différents moyens de pulvérisation : l’aspirateur, l’aérosol, la tyrolienne, la sulfateuse à vigne, le pistolet à air comprimé. Ces instruments amplifient le geste et lui permettent plus de liberté pour renouveler son oeuvre prolifique.

Hartung 1937
Hans Hartung 1937

Maître de l’art abstrait du XXè siècle, Hans Hartung explore le noir et les couleurs fortes, la ligne et les formes

L’évolution de sa palette de couleurs reflète son état émotionnel et les courants de l’art tout comme les difficultés qu’il rencontre. Ainsi, les oeuvres de ses premières années donnent à voir des couleurs fluides, des fusains et des sanguines sur papier empreints de l’expressionnisme allemand et du cubisme. En 1937, une série de têtes inspirées de Guernica de Picasso incarne l’effroi de l’artiste face à la violence et à l’angoisse de tout perdre.

Hans Hartung acrylique
Hans Hartung – acrylique 1962

Dans les années 60, la gamme colorée se restreint à des tons froids et crus : le bleu, le vert turquoise clair, le jaune citron, le brun foncé presque noir. Il devient alors l’une des figures de l’abstraction lyrique. La décennie suivante,  l’influence du Pop-Art et du psychédélisme se traduit par des couleurs contrastées, vives, primaires sur fond noir.

abstraction Hans Hartung
Hans Hartung 1973

En France comme en Allemagne, son art abstrait est reconnu depuis la fin de la guerre. Il est présenté comme le chef de file d’une peinture gestuelle et émotionnelle. Ainsi, il confiait : « Il s’agit d’un état émotionnel qui me pousse à tracer, à créer certaines formes, afin d’essayer de transmettre et de provoquer une émotion semblable ».

expo Hans Hartung

dernieres toiles Hartung

Hans Hartung au Musée d’Art Moderne de Paris. La fabrique du geste.
Du 11 octobre 2019 au 1er mars 2020; Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi. Plus d’info sur le site du musée www.mam.paris.fr

Créatrice pionnière de cosmétiques, Helena Rubinstein est exposée à Paris

Créatrice de cosmétique il y a 100 ans, Helena Rubinstein fut une des premières femmes entrepreneurs dotée d’une vision mondiale. Cette pionnière démarra son premier institut en Australie en 1902, avant de s’implanter à Londres, puis de se développer aux Etats-Unis au travers de sa marque de produits de beauté. Après New York et Vienne, l’exposition qui lui est consacrée – Helena Rubinstein, l’aventure de la beauté – s’installe à Paris pour une durée de 5 mois. Elle retrace l’histoire incroyable de cette femme entrepreneuse, créatrice et visionnaire. Une femme autodidacte,  amoureuse du beau et de la beauté au féminin. Une figure avant-gardiste en phase avec les valeurs d’aujourd’hui. Elle prônait déjà, en effet, l’émancipation des femmes. Son parcours exceptionnel est représenté au travers des oeuvres qu’elle a collectionnées, de ses succès en tant qu’entrepreneur comme des personnalités qu’elle a côtoyées. Jean Cocteau l’avait ainsi surnommée L’Impératrice de la beauté.

créatrice

Grande créatrice, elle fut à l’origine de nombreuses innovations produit.

Elle démarre l’aventure cosmétique avec une crème à base de plantes créée par un ami hongrois. À Melbourne, elle improvise un laboratoire dans sa cuisine pour reproduire cette crème appréciée de ses clientes. Après Londres, elle ouvre sa Clinique de la beauté à Paris avant la première guerre mondiale. En 1914, elle part aux Etats-Unis et ouvre des salons à son nom. Elle devance de quelques années, sa grande rivale, Elizabeth Arden., autre grande créatrice de cosmétiques Dans les années 30, elle crée le premier mascara waterproof, puis le premier soin anti-âge, le premier masques aux hormones, mais aussi la première classification des soins par type de peau. Entrepreneuse, elle a inventé l’institut de beauté moderne, installé le concept de rituel de beauté et a étendu son emprise sur plusieurs continents. Dès 1904, Helena Rubinstein (1872-1965) eut pour slogan « la Beauté, c’est le pouvoir…le plus grand des pouvoirs… ». L’autre de ses fameuses citations est : « il n’y a pas de femmes laides, juste des paresseuses ». 

Entrepreneuse, Helena Rubinstein collectionna des peintres français avant-gardistes

Elle découvrit l’Art Moderne à son arrivée aux Etats-Unis à l’Armory Show où furent exposés de nombreux artistes français avant-gardistes en 1913. Exposition relatée dans l’excellent roman que je lis Gabriële, biographie fiction réalisée sur la femme de Francis Picabia écrite à quatre mains par ses arrière-petites-filles.  Claire et Anne Berest. L’exposition parisienne met en avant autant son goût pour les voyages que son esprit entrepreneur et pionnier ou que sa collection d’oeuvres d’art. Très éclectique, elle achète des oeuvres de peintres et d’artistes tels Picasso, Braque, Brancusi ou Fernand  Léger, mais aussi des arts premiers. Le Musée du quai Branly lui dédiera d’ailleurs une autre exposition cet automne.

Edit novembre 2019 : 64 oeuvres issues de la riche collection d’arts premiers d’Helena Rubinstein y sont actuellement exposées. En grande majorité d’art africain. Un art auquel elle conférait la même valeur qu’à l’art européen. Selon le commissaire de l’exposition, « Helena Rubinstein est une collectionneuse de la première heure, une pionnière compulsive à une époque où le marché des arts extra-européens commence tout juste à se développer ».

Pour l’heure, vous pourrez découvrir ce destin hors du commun au MAHJ sis dans le magnifique hôtel de Saint Aignan dans le Marais.

musee art judaisme
L’hôtel de saint Aignan, Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à Paris

Le groupe L’Oréal a acquis cette maison centenaire en 1984. Depuis, la marque a beaucoup décliné, souffrant d’une vision dichotomique entre les produits de soin de la peau et les produits de maquillage. Les premiers surfent sur la tendance de la cosmétique alternative à la médecine esthétique, les seconds prônant une femme ultra glamour, un temps incarnée par Demi Moore. La marque Helena Rubinstein n’est plus vendue en France aujourd’hui que sur le site internet helenarubinstein.com . Sa rivale Elizabeth Arden bénéficie d’une notoriété et d’une aura supérieure grâce à son produit iconique, la crème de huit heures décodée ici. Cette exposition est- elle le Chant du cygne pour la marque ou au contraire renaitra-t-elle telle Phénix de ses cendres ? Tout dépend de la visibilité qui sera donnée à cette exposition. Exposition en partie permise par le travail d’acquisition et de compilation du patrimoine de madame Helena Rubinstein réalisé par la marque éponyme.  

L’aventure de la Beauté – Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme Du 20 mars au 25 aout 2019
71 rue Vieille du Temple 75003 Paris

La collection d’art africain d’Helena Rubinstein, Musée du Quai Branly . Du 19 novembre 2019 jusqu’au 28 juin 2020

Dans ma peau, cette expo dévoile connaissances scientifiques & perspectives

Le Musée de l’Homme consacre une exposition entière aux connaissances scientifiques sur la peau et aux nouvelles perspectives de recherche. Car la peau est un organe vital essentiel, le plus grand du corps humain. Sa connexion avec le cerveau fait l’objet de nombreuses recherches tant dans le domaine hospitalier que dans les groupes cosmétiques. Cette exposition immersive nous plonge dans le fonctionnement de cet organe. Elle est le fruit de la collaboration entre L’Oréal et le Musée de l’Homme. Voici ce qui m’a frappée dans l’expo Dans ma peau.

scientifiques peau

Cette expo interactive rend ludiques les connaissances scientifiques sur la peau

Le visiteur est invité à plonger au coeur de cet organe vital en commençant par la surface et à comprendre de façon interactive les multiples fonctions de la peau. Ainsi, pour appréhender les 600 000 récepteurs du toucher, un jeu lui fait toucher du doigt les récepteurs de la chaleur,  les récepteurs sensoriels de l’humidité, les nocirécepteurs à la douleur… grâce à une console. Ces récepteurs informent alors directement le cerveau des menaces, des changements par le toucher.
Autre domaine de connaissance : la couleur de la peau. Le visiteur est placé face à un nuancier géant de 66 teintes représentatives des teintes à travers le monde. Je me suis prêtée au jeu et ai avancé ma tête dans une chromasphère. Cet instrument mesure par colorimétrie la couleur de la peau sur deux axes : jaune-rouge et clair-foncé. Soit 66 combinaisons possibles recueillies par L’Oréal à travers le monde et utiles à la conception des teintes de fond de teint. La couleur de la peau pour laquelle la mélanine joue un rôle majeur, est modulée par la latitude, l’âge et l’ethnie. Elle résulte d’un long phénomène d’adaptation à l’environnement et aux mouvements de population.
L’exposition s’intéresse également au vieillissement de la peau à travers le monde. Nous sommes très inégaux face au vieillissement. Ce qu’illustrent les trois morphings vidéo, c’est la nécessité de bien protéger la peau du rayonnement nocif des UV. En effet, les UV accélèrent très fortement le vieillissement que l’on soit blanc, black ou asiatique.
Parmi les connaissances scientifiques appréhendées récemment figure le microbiote de la peau. Les recherches scientifiques sur le microbiote cutané ont démarré, il y a 10 ans, soit 10 après celles sur le microbiote du tube digestif. Elles ont révélé qu’à la surface de la peau vit un milliard de micro-organismes : microbes, bactéries, levures et champignons. Certains ont un rôle bénéfique : ils créent des micro-antibiotiques. Cet écosystème change au moment de la puberté et de la ménopause. Ce déséquilibre peut alors provoquer de l’acnée, de l’eczéma, de la rosacée ou du psoriasis. Pour progresser dans la connaissance, L’Oréal s’est rapproché de la société uBiome qui procède par intelligence artificielle. Et peut-être à terme, proposer des soins de la peau personnalisés. Ceci conclut la première partie dédiée aux fonctions de la peau au Musée de l’Homme.

musee de l'homme

Place au high tech : reconstruction de la peau, bio-impression et capteurs connectés

En 40 ans de recherche, les techniques de peau reconstruite ont fait d’incroyables progrès. Le processus part de culture de cellules à partir de biopsies en 1979, puis plus récemment à  partir d’explants de chirurgie esthétique. Les échantillons de cellules sont congelés à moins 200 degrés pour les endormir. Après l’épiderme, les équipes de recherche, les biologistes, réussissent à cultiver du derme.  En 1986, le modèle de peau reconstruite est complet. La recherche y ajoute des mélanocytes, puis récemment les cellules immunitaires ou cellules de Langerhans. En vue de travailler sur les allergies de contact. En ce moment, les recherches portent des modèles reproduisant la sensibilité de la peau. De nouvelles pistes s’ouvrent avec la bio-impression 3D depuis 5 ans et l’ajout du microbiote. Elles permettent de faire des liens vers des pathologies ou des grands brûlés. Ou encore des greffes de peau.

peau reconstruite

On utilise la bio impression pour positionner les cellules ou pour mimer une ride ou une glande. Ces nouveaux modèles sont utilisés pour mesurer l’efficacité des actifs ou de la toxicité. Dernière perspective : les capteurs connectés ont été présentés au CES (Consumer Electronic Show) sous la marque La Roche Posay en janvier (cf cet article du blog). Très prometteurs !

piercing

Une seconde expo est dédié au piercing. Ce piercing qui pare la peau depuis la nuit des temps est ici montré sous l’angle anthropologique et sociologique.

Exposition Dans ma peau au Musée de l’Homme Du 13 mars au 3 juin 2019
17 Place du Trocadéro 75116 Paris Ouvert de 10h à 18h sauf le mardi Tarif 12 €

Dégustation de thé de Chine oolong et expo Zao Wou Ki à Paris

J’ai récemment été invitée à une visite guidée de l’exposition Zao Wou Ki et à une dégustation de thé de Chine oolong à Paris. J’y ai appris beaucoup de choses, tant sur le peintre chinois, ses oeuvres que sur le thé oolong, sur la façon de le déguster. Plein de conseils pratiques distillés par le Palais des Thés qui oeuvrait à la dégustation. De nombreuses idées reçues sur le thé ont aussi été mises à mal. J’ai, à cette occasion, satisfait à la fois mes yeux et mes papilles. Du très beau et du très bon au Musée Art Moderne de Paris.

the-chine-zao-wou-ki

Le thé oolong se déguste en infusions multiples : une vraie découverte !

En France, on a tendance à dire de ne pas réaliser plusieurs infusions de suite avec les mêmes feuilles de thé. Que nenni ! Au contraire en Chine, la dégustation de thé se fait en de nombreuses étapes. Il est coutume de réaliser jusqu’à 5 infusions successives avec les mêmes feuilles de thé, surtout pour les bons thés de qualité aux feuilles longues et le oolong s’y prête particulièrement Ce thé bleu ou vert appelé également Wu Long est un thé faiblement oxydé ou semi fermenté en provenance de Chine. C’est un thé qui peut être consommé tout au long de la journée et le soir car sa teneur en théine est faible. 

degustation oolong

Conseils pratiques : pour profiter pleinement des valeurs gustatives de ce thé de Chine, il est préférable d’utiliser une eau de bonne qualité, une eau filtrée ou faiblement minéralisée (type Evian) et de la verser à la température de 95°C. L’eau bouillante brûlerait les feuilles de thé et altérerait les molécules aromatiques qu’elles contiennent, donc les parfums du thé. La durée d’infusion varie, en revanche, en fonction de la théière utilisée. En fonte ou en porcelaine, il faut compter près de 5 minutes. En l’occurence, l’équipe du Palais des Thés avait choisi de nous faire découvrir le grand cru Da Hong Pao et la méthode traditionnelle chinoise, le Gong Fu Cha. C’est une petite théière que les Chinois remplissent de feuilles et qu’ils laissent infuser 30 à 60 secondes pour la première infusion. D’ailleurs, ils la remplissent d’eau plus qu’il n’en faut et la laisse déborder, la théière étant posée sur un plateau de bois ajouré pour recueillir l’excédent d’eau. Le thé est servi dans de petites tasses et permet ainsi plusieurs dégustations. L’infusion est renouvelée jusqu’à 5 fois et les saveurs varient au fur et à mesure des infusions. Celles-ci sont à  allonger progressivement. La robe du thé oolong est de couleur pêche et s’éclaircit peu à peu également. Peu à peu se révèlent des saveurs de miel, de beurre, voire de caramel. La première infusion étant celle la plus chargée en tanins, elle est donc plus astringente. Pour entretenir sa théière, nul besoin de la nettoyer avec du produit, il faut tout simplement régulièrement la rincer à l’eau chaude.

chine zao wou ki

Zao Wou Ki, le peintre contemporain chinois aux oeuvres abstraites et poétiques

Dans cette exposition de grande envergure sur le peintre Zao Wou-Ki (1920-2013), le Musée Art Moderne de la ville de Paris donne à voir des oeuvres de grand format produites du milieu des années 50 au début du XXIème siècle. De par ses origines chinoises et sa première partie de vie en Chine, de par ses voyages aux Etats-Unis et sa vie en France, il est une synthèse des courants de peinture américaine, chinoise et française (Monet, Matisse…). Ces tableaux abstraits traduisent par leurs couleurs, par les pleins et les vides, les émotions du peintre. Les premiers sont plus chargés en huile et on y retrouve la puissance du geste : tout part du centre.

Zao wou ki en memoire de May

Ensuite, notamment avec ci-dessus Hommage à May (1972), sa seconde épouse, le tableau gagne en transparence et le peintre renoue avec l’encre de chine et la conception chinoise de la peinture empreinte de légèreté.  Ses oeuvres s’inspirent alors des traditions aquatiques et vaporeuses, la densité est renvoyée sur le pourtour de l’oeuvre. La matière vibre…

poesie Zao Wou ki

Exposition Zao Wou Ki L’espace est le silence.

Jusqu’au 6 janvier 2019 Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.
Entrée temporaire par le 12-14 avenue de New York, en raison des travaux. 75116 Paris Métro Alma-Marceau ou Iéna Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h. Tarif 12€

La dégustation de thé a été réalisée avec talent par le personnel de la boutique du Palais des Thés Annonciation
21 rue de l’Annonciation 75016 Paris

Si vous êtes amateur de thé, vous pourriez également aimer lire l’article du blog sur le thé de Noël.

Fin du musée du Parfum, échec de cette initiative privée après 18 mois

Le Musée du Parfum n’a pas rencontré son public : clap de fin pour ce musée privé après 18 mois d’existence à Paris. Capitale de la mode, de la beauté et des parfums, Paris n’a pas su faire éclore et se développer cette initiative privée. Ce musée offrait une vision culturelle, historique et contemporaine du parfum (décrite dans cet article du blog à son ouverture). Parcours interactif, multi-sensoriel proposé dans l’ancien hôtel particulier de Christian Lacroix, rue du Faubourg Saint Honoré. 

fin du musee du parfum

Clap de fin pour le Musée du Parfum : les raisons

Cette initiative a reçu le soutien de la Mairie de Paris, de la Région Île de France, mais aussi de grands acteurs du secteur des parfums : la société IFF (International Flavors and Fragrances, leader mondial), le syndicat de la parfumerie. Mais pour être viable, ce projet nécessitait 300 000 visiteurs par an et dès l’an dernier, la société SAS Parfeum qui gérait le musée a été placée discrètement en redressement judiciaire, selon le Journal des Arts. Un projet ambitieux compte-tenu du coût très élevé des travaux de transformation de cette ancienne maison de couture qui a connu le même sort, la liquidation judiciaire à la barre du tribunal. Ambitieux également compte-tenu de la concurrence du musée concurrent gratuit Fragonard situé à quelques encablures, à proximité de l’Opéra, alors que le ticket d’entrée variait entre 5€ et 14,5€. Ce musée de marque bénéficie de l’expérience de son petit frère à Grasse avec des visites guidées totalement gratuites et tournées vers l’achat des parfums Fragonard avec une dimension artisanale. Tandis que le Musée du Parfum se voulait une vitrine prestigieuse pour l’ensemble des marques de parfum et qu’il présentait dans sa boutique théatralisée.

experience olfactive musee du parfum

Le lieu a été investi par de nombreuses marques de parfum (Thierry Mugler pour Angel, par exemple) pour de l’évènementiel, soirée VIP, lancement et pop-up store. Ces recettes complémentaires n’ont pourtant pas suffi, le vendredi 6 juillet, le musée du Parfum a annoncé sa fermeture définitive et la fin de cette aventure.

Portes ouvertes LVMH: Les journées particulières ouvre de nouvelles marques au public

En 2016, l’évènement Les journées particulières LVMH avait réuni plus de 145 000 amateurs de luxe et curieux. Une opération portes ouvertes à l’immense succès en termes de communication pour le leader mondial du luxe. Pour la quatrième édition, l’évènement orchestré par Antoine Arnault et Havas Events devrait accueillir un plus large public en ouvrant 38 nouveaux sites et de nouvelles marques du groupe. Une manne pour les amateurs de luxe, les curieux intéressés par l’artisanat de luxe. 

portes ouvertes LVMH

Les journées particulières 2018: Portes ouvertes aux amateurs de luxe, 38 nouveaux lieux emblématiques LVMH

Pendant 3 jours, du 12 au 14 octobre 2018, le groupe LVMH ouvrira les portes de pas moins de 76 sites en France, en Europe, mais aussi aux Etats-unis, en Nouvelle Zélande et même en Argentine. Au global, 13 pays et 56 maisons parmi les 70 que compte le géant du luxe. C’est la première fois qu’il opère ces portes ouvertes au-delà du continent européen. Cette année, Les journées particulières sont placées sous le signe de la sensorialité, faisant ainsi le lien entre la mode, les accessoires, la beauté et les alcools, voire la pâtisserie.  Telle le haut-lieu de la gourmandise milanaise, Cova décrit dans ce post du blog et acquis en 2013. Ce sont les métiers d’art et les savoir-faire qui sont ici célébrés, que ce soit au travers de la visite des ateliers historiques de prototypage Louis Vuitton à Asnières, ceux de haute-couture des maisons Christian Dior et Givenchy, mais aussi les manufactures horlogères Zenith et Tag Heuer en Suisse. L’opération donne lieu à un véritable teasing. Ainsi, Antoine Arnault, en charge de la communication du groupe et président de Lora Piana, annonçait ce jeudi 21 juin à la nouvelle Grande Épicerie Rive droite les principes, les nouveautés et la campagne de publicité. Le 13 septembre, la programmation détaillée sera accessible sur le site dédié.

les fontaines parfumées Grasse
Les Fontaines parfumées à Grasse


Concernant les nouveautés, les vignobles sont à l’honneur : Cap Mentelle en Australie, Cloudy Bay en Nouvelle-Zélande, Newton Vineyard dans la Nappa Valley et Terrazas de Los Andes en Argentine. Pour les amateurs de parfum, Les Fontaines Parfumées où sévit le nez maison Jacques Cavallier, dévoileront son centre de création de parfum à Grasse. Autre pôle important du luxe, l’Italie offrira ses portes ouvertes chez le spécialiste du cachemire Lora Piana ou le chausseur Berluti à Ferrare. les deux marques étant pilotées par Antoine Arnaut. Ou encore le Palazzo Pucci. Cette opération internationale est saluée par les pairs, puisqu’elle vient de recevoir le label de l’Année Européenne du Patrimoine. On y attend plus de 150 000 visiteurs en 2018.

affiche journées particulières 2018

Le succès de cette opération Portes Ouvertes à l’échelle internationale de LVMH s’explique par l’appétit de curiosité du grand public pour le savoir-faire des artisans français, par l’aura historique de ces maisons de luxe. Pour l’attiser, le groupe dévoile de nouveaux sites édition après édition. Il donne à voir du rêve, de l’excellence. La campagne qui appuie cet évènement illustre fort à propos cette dimension cachée en laissant entrevoir par le trou de la serrure. Elle devrait séduire les fans des maisons du luxe du groupe sur les réseaux sociaux, notamment les 100 millions de followers sur instagram. Le rendez-vous sera viralisé sur les media sociaux. Lors de la précédente édition en 2016, les visites des ateliers Louis Vuitton et Christian Dior s’étaient écoulées sur internet en moins d’une minute. Pour les préinscriptions et le détail de l’opération 2018, voici le site dédié