Lutter contre les taches, une stratégie de saison

 

Mes gestes anti-taches aux quotidien
Mes gestes anti-taches au quotidien

Les taches brunes sur la peau sont au coeur des préoccupations des femmes asiatiques et sud-américaines où elles sont socialement tabous. En Europe, la tendance évolue au gré des lancements produits. La recherche d’une peau parfaite passe par l’homogénéisation du teint et par l’atténuation des taches, surtout à l’automne et ce, désormais dès la quarantaine.

Connaissez-vous l’origine des taches ? Elle est multiple, l’abus de soleil sans protection, le vieillissement biologique de la peau, un phénomène hormonal, les cicatrices de bouton ou d’imperfection peuvent provoquer un emballement de la production de mélanine et se traduire visuellement par des irrégularités pigmentaires et un manque d’homogénéité de la peau et ce, dès la trentaine. Elles sont activées par l’exposition aux UV et donc beaucoup plus visibles à la fin de l’été. En entreprenant un traitement à l’automne, son efficacité sera plus nette car la peau est de moins en moins exposée aux rayons UV, ce qui est somme toute assez réjouissant. Pour autant, il vous faudra être à nouveau vigilante dès l’apparition des beaux jours car la peau a une mémoire et les taches sans soin et routine adaptés reviennent vite.         tache 

Parmi ces traitements, le plus connu est l’hydroquinone qui vous sera conseillé et prescrit par votre dermatologue. C’est un traitement puissant que de nombreuses peaux comme la mienne ne peuvent pas tolérer. Il faut alors se tourner vers les solutions cosmétiques dont les propositions vont crescendo. A l’origine, ces produits étaient vendus en pharmacie (La Roche Posay, Caudalie..), mais aujourd’hui vous en trouver dans tous les circuits de distribution : en parfumerie avec Clinique Even Better, Lancome Dreamtone, en grande surface avec Garnier.

Quel est le mode d’action de ces soins ? Ils intègrent un actif à action enzymatique, un inhibiteur de la tyrosinase qui régule la production de mélanine (acide kojique, vitamine C, extraits de mûre), de puissants actifs exfoliants (AHA, acide salicylique) et des anti-oxydants (vitamine E). Leur efficacité est cumulative mais lente, il faut bien compter 8 semaines pour que les taches s’atténuent.
Mon conseil : Adopter une stratégie d’attaque musclée en cumulant sérum et soin de jour. Compléter par une BBcream qui camouflera les taches et vous protégera de la récidive su elle contient une protection UVA/UVB comme celle de Garnier. Exfolier deux fois par semaine à l’aide d’un gommage doux, cela éliminera les cellules mortes, facilitera la pénétration des actifs contenus dans les soins et cela favorisera une meilleur homogénéité du teint. Après 2 mois de soin continu, vous pourrez changer de préoccupation et de priorité, surtout en plein hiver ou ne conserver que le sérum. En revanche au printemps, vous ne pourrez faire l’impasse sur une crème de jour dotée d’une protection UVA/UVB, sinon gare à la récidive.

P1090989

Mon expérience produit : le sérum Even better Clinical de Clinique qui s’est révélé fort efficace l’an dernier, à utiliser matin et soir sous la crème; le sérum Vinéfit de Caudalie à la texture très fluide, le soin correcteur anti-taches de Garnier au parfum très agréable et à la texture légèrement gélifiée. Cela étant, ne croyez pas au miracle, lutter contre les taches est un vrai challenge pour les marques comme c’est le cas pour les rides et cela s’inscrit dans le temps. Pour valoriser son efficacité, Clinique n’a pas hésité à se comparer au traitement dermatologique de référence, l’hydroquinone concentrée à 4% en menant un test clinique auprès de 95 femmes sur 12 semaines.  

Le Correcteur Anti-taches de Garnier à 5% de vitamine C pure
Le Correcteur Anti-taches de Garnier à 5% de vitamine C pure

 

Interview Parfum : le fondateur d’Atelier Cologne

La maquette des boutiques Atelier Cologne de Paris et de New York
La maquette des boutiques Atelier Cologne de Paris et de New York

Si, comme moi, vous êtes addict des parfums frais, héspéridés, version Fizz, alors direction Atelier Cologne qui redéfinit les codes de la Cologne avec ses colognes absolues. Parole d’expert avec Christophe Cervasel, co-fondateur de l’Atelier Cologne. Edit 2016 : la marque de parfum de niche vient d’être rachetée par le Groupe L’Oréal. Ce rachat confirme l’intérêt des grands groupes cosmétiques (Estée Lauder, L’Oréal et Puig) pour les marques de parfums rares à distribution restreinte. Des parfums qui tirent le marché et dont le business model est fondamentalement différent.

Quelle est l’histoire de l’eau de cologne ?

Son origine remonte à 1709. C’est un émigré italien, Jean-Marie Farina, qui à son arrivée à Cologne a souhaité créer un parfum qui lui rappelle l’Italie et le nomma eau de cologne en hommage à sa nouvelle de résidence, ce fut le premier parfum émotionnel et non pas un parfum purement hygiénique pour couvrir les mauvaises odeurs comme c’était d’usage à l’époque. Sa maison de parfum connut rapidement un grand succès à l’échelle européenne.

Quel a été l’élément déclencheur à la création ?
Sylvie et moi sommes deux amoureux des colognes et jugions que c’étaient des produits maltraités. Elle connaissait bien le marché US et pour elle, la clé de succès aux US, c’est de créer des marques. Nous voulions créer une maison de parfum française avec une fabrication française mais tournée à la fois vers la France et les Etats-Unis.Nous avons démarré par le marché américain avec les grands magasins Neiman Marcus.

Les fondateurs d'Atelier Cologne, Sylvie Ganter et Christophe Cervasel
Les fondateurs d’Atelier Cologne, Sylvie Ganter et Christophe Cervasel


Cologne absolue, c’est une nouvelle sémantique, c’est aussi un paradoxe et donc sa force ?

Nous créons des colognes qui tiennent, cela nécessite une construction qui s’inspire des parfums classiques. La majorité des colognes sont construites sur une pyramide olfactive inversée avec beaucoup de notes de tête. Regarde notre Orange sanguine, elle est construite sur une structure en sablier avec beaucoup de notes, le bois de santal, le jasmin, la fève tonka, le géranium, c’est la même complexité qu’une eau de parfum avec un concentration de 15 à 20% en huiles essentielles. Cela en fait un parfum rémanent à évolution faible, la note agrume reste, c’est une cologne de caractère. 

Rangeedeparfums

Vos codes sont unisexes : la couleur bleu vénitien, les appellations, le flacon…Vous visez à la fois les hommes et les femmes.
A la différence de Calvin Klein, nos parfums ne sont pas unisexes mais caméléons. Leur rendu sur peau est différent selon le sexe de la personne qui le porte. Nous avons voulu sortir de l’approche classique parfum pour homme et parfum pour femme.

Que ce soit en boutiques ou face au flacon, on ressent la double patte française et américaine.
Nous vivions des 2 côtés de l’Atlantique, Sylvie et moi au lancement de l’affaire. Le concept architectural de la boutique s’en ressent, avec ses côtés bruts, l’atmosphère design industriel très new yorkaise. D’ailleurs, la boutique de New York a été ouverte un an et demi avant celle de Paris. De même, le flacon a son étiquette décalée selon les codes US.

La boutique du 8, rue Saint Florentin, 75008
La boutique du 8, rue Saint Florentin, 75008

Vous proposez un service original en boutique mais aussi aux Galeries Lafayette, la possibilité de faire graver à son nom…
A Dallas, nous avions été frappés par un artisan graveur chez Neiman Marcus. Nous avons souhaité reproduire, mais non pas en gravant le flacon, mais en personnalisant l’étui en cuir qui est est offert avec le 30ml.

Quelle est votre prochaine actualité ?
Nous venons de sortir la collection métal présentée dans des façons innovants réalisés avec 1% de métal précieux, Silver Iris et Gold Leather et d’ouvrir une nouvelle boutique à Brooklyn. Pour les fêtes, nous allons inaugurer notre prochaine boutique dans le Marais, rue Debelleyme et avons des projets sur Dubaï, Hong Kong, San Francisco et Londres.


Pour finir, quelle a été votre plus grande joie dans cette aventure ? 
Ce sont, je crois, les boutiques. Nos produits ont désormais une maison, nos créations ont une adresse, notre boutique de la rue Saint Florentin. L’idée du retail n’était pas présente au départ, elle s’est imposée petit à petit.

Flacons de 200ml de 100 à 240€, 30ml à partir de 40€ disponibles à la boutique de la Rue Saint Florentin, aux Galeries Lafayette Haussmann et au Séphora des Champs-Elysées. Coffrets cadeaux valorisant pour les fêtes.

Comprendre les besoins de ma peau : le diagnostic anti-âge

L'importance du diagnostic de peau réalisé par un professionnel
L’importance du diagnostic de peau réalisé par un professionnel

Les besoins de notre peau varient en fonction de sa nature et de son âge biologique, mais aussi de notre environnement (saison, atmosphère de travail, climat) et de notre hygiène de vie. Pour bien les appréhender et s’assurer une belle peau, l’idéal est, à mon avis, de consacrer du temps pour consulter un professionnel (dermatologue, esthéticienne)  ou de se rendre à un stand de marque dans un grand magasin.

Vous pourrez y recevoir un diagnostic précis et mesuré de votre peau , effectué à l’aide d’outils très sophistiqués (sonde, appareil photo) couplés souvent à un ordinateur. Ils permettent d’évaluer la qualité d’hydratation, le taux de sébum mais fournissent aussi des données anti-âge très pointues comme la fermeté, l’élasticité de la peau, les rides, les taches, bref tout ce qui peut nous pourrir la vie et sur lequel se concentrent nos préoccupations et attentes…De nombreuses marques le proposent gratuitement : Lancôme, Biotherm, Shiseido, Clinique… Pour certaines, il vous faudra prendre rendez-vous. Allez-y peu maquillée, voire sans maquillage, ce sera beaucoup plus probant et les mesures plus précises. Faites le régulièrement car la peau change selon les saisons et vos préoccupations peuvent également évoluer, par exemple les taches après l’été et les rides ou la nutrition en hiver. Chez Lancôme, prévoyez du temps, au minimum une demi-heure car les mesures se font de face et de profil. Les marques vendues en pharmacie proposent quelquefois des animations avec diagnostic dans les grandes pharmacies. Vous pouvez aussi le faire sur les sites internet des marques mais ce diagnostic privilégie le ressenti. Ce diagnostic existe également pour les hommes avec des normes spécifiques.

Diagnostic Ioma accessible dans les boutiques Marionnaud
Diagnostic Ioma accessible dans les boutiques Marionnaud

J’ai testé le diagnostic anti-âge Ioma proposé dans les parfumeries Marionnaud sans rendez-vous. Réalisé par l’une des conseillères beauté en boutique, il prend 15mn et s’appuie sur la mesure de 8 critères évalués par sonde, par photo et auto-diagnostic: le taux d’hydratation, la desquamation (présence de cellules mortes en surface), le taux de sébum, la présence de ridules, les rides du front, le relâchement de l’ovale, la fermeté des paupières et les cernes. En cette période de froid, j’imaginais avoir la peau déshydratée. Que nenni. C’est avant tout une accumulation de cellules mortes qu’il va me falloir chasser en augmentant notamment ma fréquence de gommage, je vais désormais passer à 2 fois par semaine. C’est d’autant plus important que cela va permettre aux actifs des soins que je mets de mieux pénétrer. Comme quoi on est bourré d’a priori sur sa peau et il vaut mieux régulièrement consulter.
Ce que je trouve intéressant dans ces diagnostics, c’est qu’il nous aide à prioriser nos besoins et donc à trouver le soin ciblé adapté à l’état de notre peau à cette période-là. C’est le meilleur moyen pour garantir une belle peau. Bien évidemment, les conseillères beauté des marques vous indiqueront les soins qui répondent le mieux à ce diagnostic. Pour en savoir plus sur les besoins de votre peau, vous pouvez lire mon précédent article « Pour une belle peau, crème ou alimentation ciblée?« 

Décodage du produit culte : L’eau micellaire Créaline, la pionnière

 

Créaline la pionnière des eaux micellaires
Créaline la pionnière des eaux micellaires

Qui d’entre vous n’a pas encore testé la pionnière des eaux micellaires ? Pionnière, mais toujours à son top ! Décodons ensemble ses clés de succès.

Un storytelling qui s’appuie sur le bouche à oreille mais aussi sur la caution des journalistes, des maquilleuses de plateau, des mannequins et bien sûr des pharmaciens et des dermatologues. Elle a été la première a ouvrir le segment des eaux micellaires, ces produits qui combinent fort pouvoir démaquillant, haute tolérance et respect des peaux sensibles.
Son efficacité est redoutable, elle élimine parfaitement les traces d’impuretés, de maquillage, de pollution, de mascara ou d’eye-liner pourtant tenaces; sur le waterproof, elle est un peu moins efficace que les démaquillants spécial waterproof. Contrairement à certains produits sans rinçage, elle ne laisse pas la peau collante. Son parfum est très discret.
POLINA-1
En termes de geste produit, c’est un grand gain de temps car il n’est pas nécessaire de suivre derrière par une lotion. Elle ne laisse pas de film gras sur la peau à la différence des laits.
Le registre sémantique qui la place directement dans une nouvelle catégorie plus technique, le terme micellaire est méconnu du grand public même s’il renvoie à une réalité chimique, la micelle.
Un produit unique au départ, mais qui s’est peu à peu étoffé par une déclinaison importante de cette technologie par Bioderma selon les types de peaux rencontrés en pharmacie au fil des années pour compter désormais 5 produits. Je voyais récemment un publireportage dans la presse valorisant tous ces produits. L’eau micellaire a donc fait plein de petits chez Bioderma, mais également chez la majorité des marques, tous circuits confondus.
Une distribution en pharmacie et parapharmacie très large en France puisque les Laboratoires Bioderma sont le 4ème acteur français mais également dans plus d’une cinquantaine de pays.
Tous les ingrédients sont réunis pour en faire les eaux nettoyantes les plus vendues en pharmacie. Pour ma part, elle fait partie intégrante de ma routine beauté du soir depuis de nombreuses années. Et je suis extrêmement fidèle à ce produit culte dont la création remonte à 20 ans. 

Mon conseil : achetez par lot de 2 en format 500ml, vous ferez une économie substantielle. Le seul bémol : son flacon rondouillard est fort sympathique, mais présente une fragilité au niveau de la capsule. Sachez également qu’il exige des formats plus pratiques pour voyager, les 100ml et 250ml.

Si vous l’avez également adoptée ou testée, n’hésitez pas à partager votre opinion.

Decoder la pub : l’anti-rides L’Oréal Revitalift en compétition avec une séance laser

 

Pub L'Oréal Revitalift X3 au lancement
Pub L’Oréal Revitalift X3 au lancement

Intéressons-nous au N°1 de l’anti-rides et plus particulièrement à sa ligne la plus vendue Revitalift. Ce succès s’explique en partie par la puissance de sa publicité tant par le message que par les moyens investis. Je vous propose de décoder ensemble la campagne publicitaire.

Son claim publicitaire, son accroche « Testé contre une séance laser, les résultats sont incroyables » positionne immédiatement ces soins comme des alternatives cosmétiques à la médecine ou à la chirurgie esthétique. Un courant porteur pour la beauté sur lequel surfent de nombreuses marques vendues en parfumerie (Clinique Even better…). La comparaison véhicule une efficacité forte et touche la part très importante de femmes qui sont intéressées par la chirurgie esthétique pour lutter contre le vieillissement de la peau sans pour autant franchir le pas. Les études montrent qu’elles sont 13% à envisager recourir à la médecine ou à la chirurgie esthétique dans les prochaines années, un chiffre en constante progression. Le tabou tombe mais si elles peuvent repousser cette échéance de quelques années, elles sont partantes. En tout cas, c’est un message auquel je suis très sensible et j’ai sauté le pas.

Quels sont ces résultats incroyables ? Après 8 semaines d’utilisation de la crème anti-rides en test clinique auprès de 50 femmes, les résultats sont comparés à ceux obtenues par une séance laser CO2. Pas de différence significative sur le micro-relief cutané au niveau de la patte d’oie, c’est-à-dire le contour extérieur de l’oeil, en revanche sur le nerf de la guerre, la profondeur des ridules, elle diminue de 14% avec la crème contre 17% pour la séance laser. Quid des autres mesures habituellement faites en test cliniques : le nombre de rides et la longueur des rides ? C’est pourquoi la marque n’utilise qu’un seul adjectif pour qualifier ces résultats. Le BVP (bureau de vérification de la publicité) exerce un contrôle fort sur la publicité et sur les allégations. Quoi qu’il en soit, il est heureusement beaucoup moins drastique que son homologue anglais qui refuse toute allégation anti-rides et considère toutes les crèmes anti-âge comme de bonnes crèmes hydratantes.

Le film publicitaire reprend les mêmes arguments et précise en plus que 86% des 211 femmes qui ont testé la crème en sont très satisfaites. Pour ma part, après un mois d’utilisation, je ne peux que vous la conseiller. Elle est fine, agréable à appliquer, son parfum est à la fois plaisant et discret. Je l’applique même sur les lèvres et leur contour en ce moment, c’est un vrai torture-test, extrêmement positif car la texture et le parfum passent très bien sur cette zone sensible et fragile.

En revanche, la nouvelle publicité sur la crème nuit qui vient de paraitre est beaucoup plus timide et classique. La référence à la séance laser a disparu. 2 hypothèses : soit la marque n’a pas voulu engager de test supplémentaire pour la crème de nuit pour des raisons de budget, soit celui-ci est moins bon que pour la crème de jour. De par mon expérience, je penche beaucoup plus pour la première hypothèse.

La pub press de la crème de nuit Revitalift de L'Oréal
La pub presse de la crème de nuit Revitalift de L’Oréal

Autre clé de succès : l’égérie Andie McDowell qui soutient la publicité Revitalift depuis 15 ans, une véritable fidélité ! Certes me direz-vous, nous avons eu également le plaisir de découvrir Inès de la Fressange sur cette gamme. Les deux sont tout à fait en cohérence avec les femmes qui utilisent cette ligne de soins anti-rides par leur âge et leur vitalité et elles sont fortement aspirationnelles.

Lire également l’article de ce blog sur le must des anti-rides Liftactiv Filler de Vichy. Edit du 6 février 2015: je vous conseille également de lire l’analyse du récent lancent de Revitalift Filler à  forte concentration en acide hyaluronique pour combler les rides et restaurer les volumes texture + publicité.

 

L’innovation sans sulfates : respect, respect et respect

EverForce le shampooing sans sulfates pour cheveux fragiles, abimés
EverForce le shampooing sans sulfates pour cheveux fragiles, abimés

A la liste des ingrédients cosmétiques honnis, viennent désormais s’ajouter les sulfates. Ce sont des tensioactifs au fort pouvoir moussant et détergeant. Dans la nouvelle ligne capillaire EverForce, EverRiche de L’Oréal, la formulation a été spécialement étudiée pour remplacer le laureth sulfate par du lauryl sulfoacetate, une molécule plus douce, non irritante et de plus grosse taille. et donc à moindre pénétration dans les écailles des fibres capillaires fragilisées qui sont plus ouvertes que la moyenne. Pour mes cheveux fins, j’ai craqué sur EverForce. A l’usage, ce shampooing prodigue une mousse à la fois onctueuse et dense qui s’élimine parfaitement au rinçage. Le parfum est agréable et sophistiqué, en ligne avec la couleur verte du packaging, les huiles de romarin et de genièvre sont rassurantes. Le shampooing laisse les cheveux particulièrement doux et n’irrite pas le cuir chevelu. Conçue pour limiter la friction et limiter l’impact sur les écailles des cheveux, la formule se révèle particulièrement respectueuse de la fibre capillaire et du cuir chevelu. Au total, une belle innovation très séduisante en période de stress, de vie surmenés ou pour les cheveux malmenés par les agressions extérieures, les lissages intensifs ou les colorations rapprochées. Seul bémol lié à ma nature de cheveux, elle est moins propice au volume que les formules de shampooings classiques pour cheveux fins ou plats. Mon conseil : alterner les shampooings sauf en cas de démangeaisons du cuir chevelu souvent liées à la pollution, à la fatigue ou au stress.

Pack-1

Décodage du produit culte, la crème de la mer

P1090892

Produit iconique par excellence, la Crème de la mer traverse les années sans prendre une ride, un vrai miracle. Décodons ensemble ses clés de succès.

Un storytelling incarné unique qui s’ancre dans l’univers scientifique le plus pointu au travers de la figure du Dr Huber, physicien spatial qui  l’a conçue pour réparer ses graves brulures suite à un accident, un véritable mythe originel datant de près de 40 ans et s’appuyant sur la « caution » de la NASA. L’univers marin dans lequel elle puise ses actifs, notamment ses algues marines à la forte capacité régénérante. Le registre sémantique qui la place directement dans la catégorie premium : le Miracle Broth, actif d’exception fruit de 6000 expériences, de 12 années de recherche et d’un processus de bio-fermentation de 3 à 4 mois, qui permet d’assurer un positionnement prix luxe. Une gamme courte au départ qui s’est peu étoffée au fil des années pour compter 5 produits hydratants à ce jour correspondant à 5 textures différentes pour coller aux attentes des femmes du monde entier mais aussi des sérums, des produits de nettoyage et pour le corps. Aux US, l’offre est beaucoup plus large car elle intègre produit blanchissant, produit solaire, soit une trentaine de références au total. Une distribution restreinte qui sélectionne ses points de vente, Séphora et quelques parfumeries indépendantes en France. Tous les ingrédients sont réunis pour stimuler l’imagination des femmes et nouer une relation basée sur l’émotionnel et la croyance, pour fidéliser les utilisatrices.

Une crème fine et soyeuse qui fait l'unanimité
Une crème fine et soyeuse qui fait l’unanimité

Dreamtone de Lancôme, un soin décodé comme conçu pour les américaines

Dreamtone, un soin correcteur du teint à l'effet "paillettes"
Dreamtone, un soin correcteur du teint à l’effet « paillettes »

Innovation de la rentrée 2013, le soin Dreamtone semble avoir été conçu pour les américaines :

  • de par la couleur rose fuchsia très girly de son flacon
  • de par sa texture ultra-siliconée pour un effet immédiat
  • de par sa formule qui contient un fort taux de micanacres roses qui assurent un éclat immédiat, mais assez brillant
  • de par sa composition qui oblige les femmes à la peau sèche à le précéder d’un sérum, une routine à laquelle les américaines et les asiatiques sont habituées mais qui s’installe que progressivement en Europe.


Décliné en 3 versions selon la carnation de la peau (claire, mate ou foncée), il s’avère « just » utilisé comme soin de jour en solo, notamment si vous avez la peau sèche ou déshydratée comme c’est souvent le cas au retour de vacances (effet desséchant de la mer ou du vent). Ceci est lié à sa composition qui privilégie les effets correcteurs immédiats au confort d’un soin de jour. En effet, sa liste d’ingrédients comporte une forte concentration de silicones (facilement reconnaissables par leur terminaison en -cone ou -xane : cyclohexasiloxane en position N°2, polysilicone 11, peg10 dimethicone,) et vous les sentez rapidement sur la pulpe de vos doigts. Les silicones sont des agents filmogènes qui lissent et comblent superficiellement les irrégularités mais qui s’éliminent difficilement et participent au phénomène de « peluches ». Combien d’entre vous n’ont pas été irritées de voir leur couche protectrice partir en peluches parce qu’elles avaient appliqué un fond de teint après ou un sérum au préalable ? Au-delà des silicones, la formule contient du dioxyde de titane, un agent opacifiant blanc pour uniformiser artificiellement le teint (mais avec un effet protecteur comme dans les produits solaires) et des nacres roses de mica aux qualités optiques démontrées pour l’illuminer à l’instar des produits de maquillage. Dans la formule française, ces agents arrivent dans le premier tiers de la liste.

Ce type de texture est clivante, soit vous avez aimé les sérums Idéalist, Visionnaire et vous serez fan de Dreamtone, soit à l’inverse, vous préférez revenir à des textures plus classiques et confortables. C’est une affaire de goût ! Pour ma part, c’est sa promesse qui m’intéresse le plus : « correcteur taches intégral » et je ne pourrai juger de son efficacité que dans la durée (8 semaines minimum). Cela étant, j’apprécie beaucoup la finesse de la texture, son aspect rosé (version N°2), son effet floutant qui permet d’atténuer les taches et autres irrégularités du teint tout en transparence. la texture fluide est moins couvrante qu’une BB Cream pour offrir cet aspect « peau nue » qui fait rêver les occidentales, mais aussi les Asiatiques à la recherche de la perfection de peau. Quant à son parfum, il est à la fois agréable et discret. C’est avant tout le prix élevé du produit (autour de 90€ le flacon de 40ml) et sa texture silicone qui peuvent créer un vrai frein à l’achat.

Concernant son lancement, le timing est parfait, c’est la fin des vacances d’été, les taches liées au soleil sont  à leur apogée et ne peuvent que s’atténuer en raison de la baisse d’intensité des UVA. N’hésitez pas à demander l’échantillon correspondant à votre carnation sur www.lancome.fr.

Vent d’innovation sur les huiles

Dans l'huile - Mathilde de L'Ecotais

Depuis un an, la texture huile est à la mode, elle fait l’objet de nombreux lancements dans toutes les catégories capillaires, corps, visage et figurent dans maintes publicités.

Elle véhicule un imaginaire fort, autour de la richesse, du confort mais aussi de l’authenticité. Pilier des produits pour le corps, l’huile s’est distinguée récemment avec l’huile d’argan qui séduit les adeptes du bio et du naturel,  celles qui aiment être transportées dans un autre monde. Le profil des huiles varie, certaines pénètrent très vite dans la peau et laissent peu de résidu gras, d’autres comme les huiles de massage ou les huiles végétales laissent un film gras à la surface de la peau pour assurer un massage ultra-confort. 

L'huile d'argan pour les adepte du bio
L’huile d’argan pour les adeptes du bio

Aujourd’hui, les Marques nous proposent des huiles pour le visage aux propriétés  anti-âge, des huiles à la texture légère et équilibrée sans effet gras. Ces huiles ont un fort pouvoir de pénétration et un effet défroissant, lissant et satinant immédiat. De quoi satisfaire en premier lieu, les  femmes à la peau sèche ou mature (Huile extraordinaire de L’Oréal Age Perfect) par leur haute fonction nutritive.

En parallèle, sortent également d’autres innovations textures capitalisant sur les propriétés de l’huile, les nouvelles combinaisons comme le sérum en huile de Biotherm, qui allie le confort d’une huile au pouvoir anti-âge d’un sérum et présente une texture veloutée qui pénétré super bien.

Une nouvelle galénique le sérum en huile
Une nouvelle galénique : le sérum en huile

Pour les peaux déshydratées, je recommande l’huile orchidée bleue de Clarins pour son parfum original et son efficacité. Vous pouvez en mélanger quelques gouttes avec votre soin de nuit ou en traitement intensif, l’appliquer plus généreusement après un bon gommage et effectuer un massage qui lissera vos traits.