Sans eau, en poudre, le shampoing Yodi respecte nos cheveux et la planète

Révolutionnant la gestuelle du shampoing, la jeune marque verte Yodi lance des produits sans eau dans une démarche éco-responsable. Ces formules anhydres, sans conservateurs, sont dans leur composition minimalistes et vegan. Elles collent ainsi aux tendances de la cosmétique. En effet, les jeunes consommatrices de 15 à 35 ans recherchent des formules centrées sur l’essentiel, aux listes d’ingrédients courtes qui passent le test des applications comme Yuka. Certaines sont adeptes du DIY, le Do It Yourself qui nécessite d’y consacrer plus de temps. Je partage avec vous mon expérience de ce shampooing sans eau, à même de séduire un grand nombre.

shampoing sans eau

Pourquoi un shampoing sans eau serait-il plus respectueux du cuir chevelu, des cheveux et de la planète ?

L’eau est une ressource précieuse pour la planète. Nous avons pris conscience que nous en gaspillions beaucoup lorsque nous nous brossons les dents. Mais sous la douche, lorsque nous effectuons notre shampoing, nous en mobilisons déjà beaucoup. Alors autant épargner celle qui est contenue dans le flacon de shampooing alors qu’elle n’est pas indispensable. En effet, les shampoings renferment 80 à 90% d’eau. YODI révolutionne l’offre en proposant une texture innovante et respectueuse de l’environnement.
En plus de l’économie d’eau et d’énergie réalisées, la poudre présente de
nombreux avantages. Dépourvues de liquide, les formules anhydres ne nécessitent pas de conservateur. Elles sont, dès lors, mieux tolérées par le cuir chevelu ou la peau. Paradoxalement, bien que sans conservateurs, les produits en poudre se conservent plus longtemps que n’importe quel cosmétique liquide classique. Vous en avez certainement fait l’expérience avec des produits de maquillages que sont les poudres libres, les poudriers compacts ou les blushs.

Partisane de la Clean Beauty et de la Green Beauty, la fondatrice de Yodi a fait breveter ses formules.

Créée en 2020, la jeune marque mise, non pas sur la cosmétique solide, mais sur la cosmétique en poudre. Avec des formules brevetées sans eau. Des soins minimalistes avec moins de 11 ingrédients, des formulations Vegan, sans aucun ingrédient controversé. L’originalité réside également dans le choix d’un prébiotique qui protège le microbiome de la peau, très utile pour le cuir chevelu. Son équilibre est facilement perturbé par la pollution, les particules fines et le stress. Partageant une vision éco-responsable des cosmétiques, Hélène Azancot la fondatrice de Yodi, une ancienne de L’Oréal, a choisi d’adopter des packagings éco-conçus en aluminium – un matériau recyclable à l’infini – et une solution d’upcycling des capsules en PP pour préserver l’environnement.

shampoing poudre yodi

Mon avis sur le shampoing sans eau Yodi

J’ai apprécié son mode d’emploi simple et son faible encombrement dans la salle de bain. Il suffit de verser l’équivalent d’une demie cuillère à café dans le creux de la main après avoir bien agité le flacon. Ajouter de l’eau chaude dans la main pour faire mousser. Puis appliquer sur les cheveux mouillés. Pour être honnête, je doutais de la qualité de la mousse, mais j’ai été heureusement surprise. J’ai pu la répartir de façon homogène et je n’ai pas eu de souci pour bien rincer. Le shampoing poudre au lait d’amande convient à ma nature de cheveux et j’ai pu espacer comme à l’habitude le shampooing suivant. Satisfaite du résultat avec des cheveux propres et légers, j’envisage d’emporter ce shampoing lors de mon prochain voyage car sa légèreté en fait un fait un grand atout. Cette galénique poudre est beaucoup plus nomade qu’un shampoing solide. Il est facile à glisser dans son sac et prend peu de place dans la douche. Ce mini-flacon permet, d’après la marque, de se faire près d’une trentaine de shampoings. Un autre shampoing à l’huile d’argan est particulièrement indiqué pour nourrir les cheveux secs. Prix : 20€, en vente sur le site de la marque yodibeauty.com

De son côté, L’Oréal annonce au CES un protocole cheveux sans eau en salon de coiffure grâce à une innovation technologique . Une autre initiative ancrée dans le développement durable. Décodage dans un prochain article.

Maskné, froid, pollution : le cocooning réparateur Uriage

Le port du masque quotidien et prolongé occasionne des frottements réguliers et une certaine occlusion de la peau. Calfeutrée, la peau subit l’humidité et la transpiration. Une double peine qui peut provoquer de nombreux désagréments ou aggraver des terrains sensibles. De simples rougeurs à la couperose, de l’apparition d’imperfections à un regain d’acné ou maskné, des irritations à la dermite atopique ou la rosacée. Votre pharmacien est aussi là pour vous répondre et proposer des soins adaptés, tels les nouveaux soins protecteurs et réparateurs Uriage.

maskne-traitement

Maskné, rougeurs, irritations : ces nouveaux maux de la peau liés au port du masque

Le port prolongé du masque perturbe le microbiome cutané qui représente la diversité des microorganismes. En ville, il accentue le déséquilibre du microbiote dû à la pollution, aux particules fines, à l’usage de mauvais cosmétiques (notamment ceux présentant certains sulfates agressifs, irritants). Tous générèrent une inflammation de la peau qui l’agresse et la fragilise. La barrière cutanée devient vulnérable, le teint est alors plus terne, de petites rougeurs peuvent apparaître. La peau marque alors souvent des signes de fatigue, des imperfections. De plus, lorsque le microbiome est perturbé, certaines pathologies s’aggravent telles la couperose, la dermite atopique, la rosacée ou l’acnée. Sur un terrain fragilisé, présentant des inflammations, il importe de protéger la peau et de la réparer avec des soins adaptés. Les Laboratoires Uriages ont conçu ces 2 soins Bariederm Cica Daily pour les peaux fragilisées, agressées.

Des nouveaux soins à base d’eau thermale Uriage et de prébiotiques pour protéger et rééquilibrer la peau au quotidien

Par sa richesse en minéraux, l’eau thermale d’Uriage est une alliée des peaux agressées, fragilisées. En effet, les minéraux et oligo-éléments qu’elle contient, ont le pouvoir de stimuler les enzymes naturelles antioxydantes pour bien protéger les membranes cellulaires. Elle est associée dans cette ligne de soins à des prébiotiques, ces nouveaux actifs qui jouent sur l’équilibre du microbiome de la peau. Un axe de recherche privilégié par de nombreuses marques cosmétiques, en écho aux recherches réalisées sur le microbiote intestinal (appelée aussi flore intestinale) et l’efficacité prouvée des probiotiques. Ces prébiotiques sont des sucres extraits de fruits ou de légumes qui nourrissent les probiotiques. Ceux-ci vont agir sur les bonnes bactéries. Ils participent ainsi au bon équilibre des microbiomes intestinal et cutané (vous avez certainement entendu du lactobacillus et du bifidus – cf Actimel et Activia de Danone). À leur côté, on trouve également des actifs classiques en cosmétique : centalla asiatica pour réparer, acide hyaluronique de haut poids et de bas poids moléculaire pour hydrater et repulper et enfin, de la pro-vitamine B5 pour apaiser et régénérer la peau.

Pour le plaisir et l’action en profondeur un sérum

C’est mon produit coup de coeur ! Sa texture fraîche et fluide pénètre rapidement sans laisser la peau collante. Sans parfum, il convient à tous les types de peau, même les plus sensibles. sa formule contient spécifique un peptide cicatrisant. Mon avis : il apaise efficacement les rougeurs. Ma peau réagit beaucoup moins au passage du chaud au froid. Enfin, sa pipette facilite le dosage tout en protégeant la formule du contact de l’air. Prix 30,90€
Quant au gel-crème, il vise plus spécifiquement les peaux qui craignent les imperfections, les boutons, les récidives d’acné. En effet, sa formule contient un duo Cuivre – Zinc éprouvé pour limiter la prolifération bactérienne. Une arme très classique… Quant à la texture, elle est adaptée aux peaux mixtes ou grasses, ou aux atmosphères chaudes et humides (comme sous le masque). Prix 19,90. Conseil : Les 2 produits sont à utiliser en cure d’1 mois en cas de maskné pour traiter et assainir la peau. En vente en pharmacie et sur l’e-shop de la marque Uriage. À partir de fin janvier
Vous pourriez aimer lire également l’article sur la nouvelle marque vegan Orveda à base de prébiotiques

Boutique virtuelle : scénographie soignée pour Baccarat, Clarins

À l’approche de ces drôles de fêtes, le luxe franchit un nouveau pas dans l’e-commerce avec l’apparition de boutique virtuelle proposant une ambiance proche de celles des boutiques physiques. De belles réalisations chez Baccarat, Clarins, Lancôme. Précurseur dans le domaine, Dior avait investi le terrain via sa boutique parfums des Champs Elysées dès février 2020. Revue en images et décodage

boutique virtuelle baccarat

La boutique virtuelle offre une expérience client s’inspirant du gaming et du parcours d’achat classique en boutique chez Baccarat

Mise en ligne juste avant les fêtes, la boutique virtuelle donne à voir une ambiance digne de leur siège musée et boutique Maison Baccarat sis Place des Etats-Unis à Paris. S’inspirant du gaming, le parcours est une expérience immersive dans ce showroom en 3D. Les ambiances varient en passant d’une pièce à l’autre. Reflet du parcours vécu dans les boutiques de la marque, il se distingue par un accueil soigné, une scénographie festive faisant la part belle aux icônes Baccarat.

Et un accompagnement indiquant les règles du jeu. Pensé dans l’esprit des fêtes, on y trouve des idées cadeaux à différents prix, tels les décorations de Noël autour d’une centaine d’euros ou la coupelle Arabesque à 65€. La simplicité et l’ergonomie du parcours rendent l’expérience fluide et permet ainsi au visiteur de se laisser émerveiller par les objets signés Baccarat. Une retranscription réussie de l’univers Baccarat, la magie opère. Découvrir l’expérience en ligne ici.

En cosmétique, la boutique virtuelle Clarins rivalise avec celle de Lancôme

Apparue en novembre, en plein confinement, la boutique virtuelle Clarins emprunte les codes iconiques de la marque, le rouge et le blanc pour sa signalétique. Elle offre à ses clientes un parcours complet, immersif, divertissant et instructif, comme en magasin. On peut y accéder directement depuis l’ordinateur ou le smartphone. Elle propose diverses expériences inspirées du pop-up store ouvert dans le Marais juste avant le premier confinement : histoire des 208 plantes présentes dans les produits Clarins ainsi que leurs bénéfices, essai du maquillage Clarins grâce à la réalité augmentée et découverte des produits.

Mais aussi création d’un kit de 4 produits taille voyage Clarins dans une jolie trousse pour 29€, une offre attractive pour recruter de nouvelles clientes. Elle met aussi en scène l’éco-bar pour ses produits iconiques que sont l’huile Tonic ou l’eau dynamisante. Pour recharger ses flacons et aller vers le zéro déchet. Il fait écho à l’engagement de la marque cosmétique en matière de développement durable. Sans compter une consultation beauté personnalisée pour identifier la routine de soin la plus appropriée, ou encore, plus classiquement les vidéos tutoriels d’application des soins. Ce virtual store qui répond à des enjeux de proximité client, de personnalisation, de responsabilité environnementale est l’oeuvre de l’agence Workshop.

C’est à Singapour que la marque à la rose a inauguré son premier flagship digital dédié à sa ligne de soin bestseller : Advanced Génifique. Dans le cadre de cette expérience immersive, la cliente découvre les nouveaux produits autour de cinq zones d’expériences : Discover, Explore, Inspire, Live & Shop. L’originalité porte sur la personnalisation. Car tout le parcours dans cette boutique 3D est orienté par un test de personnalité ; selon ses réponses, le cheminement de la cliente au sein de la boutique virtuelle Lancôme diffère. Avec une consultation de beauté opérée via E-Youth Finder, un outil de diagnostic de peau se basant sur le décryptage de selfies via l’intelligence artificielle. Ou encore, un espace virtuel rassemblant les témoignages d’une centaine de femmes jouant ainsi la carte de la communauté. De nombreux livestreams très en vogue en Asie sont quant à eux animés par des professionnels du milieu, pour interagir, partager et compléter cette expérience immersive. 

Pionnier dans le domaine, Dior donnait à voir sa boutique 3D dédiée à la beauté sise avenue des Champs Elysées dans un virtual store tour, dès février.

La maison de luxe offrait ainsi à tout un chacun la possibilité d’entrer dans l’iconique lieu et d’y découvrir la profondeur de la gamme, notamment dans les parfums, les bougies, les soins pour le corps… La théatralisation du lieu est très poussé, on y retrouve les totems de marque, tels des photos de Christian Dior ou de son style emblématique, le New Look. C’est également un lieu de storytelling avec la possibilité de visionner du brand content, le film sur le Chateau de la Colle Noire à Grasse. L’outil permet une vision 360 pour voir le plafond, les éclairages et le parquet. Cerise sur le gâteau, en effectuant un tour à 180° dans ce bel écrin, on peut contempler la plus belle avenue du monde. Découvrir le virtual store Dior. Une réalisation signée Obsess qui a aussi oeuvré pour Tommy Hilfiger, Ulta Beauty et Levi’s.

La boutique virtuelle dans le luxe présente un avantage concurrentiel et expérientiel dans l’e-commerce en ces temps difficiles où franchir la porte d’une boutique rebute certains, voire reste impossible en période de confinement. Adepte du design, vous pourriez aimer lire l’article du blog consacré à Aesop et aux visites virtuelles et culturelles de ses boutiques de par le monde.

Bon parfum, green, clean et rare : Bon Parfumeur a tout bon ou presque

Emblématique des récents parfums de niche, Bon Parfumeur surfe sur les courants tendance tout en proposant des jus audacieux de qualité. De quoi séduire les jeunes générations qui sont zappeurs et à l’affût des nouvelles marques qui incarnent leurs valeurs. Et contribuer à l’image et à la croissance de ce segment de la parfumerie qui jusqu’en 2020 connaissait une croissance à 2 chiffres. Décodage.

Les parfums de niche s’adressent à des connaisseurs ou à des personnes curieuses, dénicheuses.

Dis-moi ce que tu portes, je te dirais qui tu es. Cela est aussi vrai du vêtement que du parfum. Les deux utilisent la même sémantique : porter. Ils participent à la construction de notre identité pour nous-mêmes comme pour autrui. C’est pourquoi le choix d’un bon parfum est à la fois si important et si difficile. Il nécessite du temps, du conseil… Et en cette période compliquée, les ventes de parfum ont reculé par l’absence de parfumerie ouverte, de conseil personnalisé mais aussi par la limitation de la vie sociale. Époque cruelle pour les parfums de niche qui misent avant tout sur l’audace et la liberté de ton de leurs fragrances et non sur les media traditionnels pour se faire connaitre. Des parti-pris olfactifs qui nécessitent d’être éclairés par des professionnels.

Elégance sobre du packaging green et élégance des 2 compositions olfactives testées chez Bon Parfumeur

Conception green et fragrance clean pour ce bon parfum made in France.

Née en 2017, la jeune marque de parfum Bon Parfumeur s’appuie sur un engagement fort vis à vis du développement durable. Avec des articles de conditionnement français, une fabrication made in France et des compositions clean (plus d’infos sur la clean beauty ici). Bon & beau, le packaging reste élégant, doté d’un graphisme sobre, de lignes pures à l’égal de formulation clean. Les compositions des fragrances sont confiées à des parfumeurs de chez Drom ayant carte blanche. Ils privilégient les ingrédients naturels, des ingrédients ont pour source des cultures raisonnées. Pas de nom évocatoire, mais une combinaison de chiffres déclinées par famille olfactive à l’instar de ce qui se fait pour les produits de coloration qui associent teintes et reflets. Les trois notes principales s’inscrivent sur la face avant en toute transparence.

parfum made in france

104 : un floral vert aux accents , un bon parfum pour la belle saison


Inspiré par un jardin aux feuilles vertes ornées de gouttes de rosée, le nez Corinne Cachan signe une composition olfactive associant des notes vertes et de fleurs blanches, aussi mixte que fraîche. Le fond boisé lui assure un sillage complexe et confortable. Mon avis : j’apprécie son twist aqueux qui incite à le porter au printemps pour être à l’unisson avec la nature verdoyante.

603 : un encens chaud, une belle fragrance pour l’hiver


Inspiré par ses voyages au Maroc, le parfumeur Mylène Alran signe un hommage à l’encens à l’empreinte confortable et ronronnante. En tête, des notes boisées vertes twistées avec de la muscade et teintées de violette. Un départ sombre mais lumineux, où rapidement va fuser la flèche argentée d’un encens bien décidé qui sera le « fil rouge » de la composition olfactive. La fève tonka vient réchauffer l’accord. Progressivement le parfum s’épanouit et s’arrondit dans les tonalités plutôt sensuelles du cuir. Laissant un sillage androgyne, original et teinté de mysticisme. Mon avis : le parfum qui a ma préférence, soufflant le chaud et le froid, parfait pour l’hiver. Bien évidemment, le prix peut s’avérer un frein, puisqu’il faut débourser plus de 110€ pour le flacon 100ml.

Bon Parfum, eau de parfum autour de 50€ le 30ml. En vente dans sa propre boutique au 11, rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris, en concept stores, parfumeries indépendantes et grands magasins.

Botox : quoi de neuf vingt ans après ?

Avec le port du masque, tous les regards se tournent vers le haut du visage ! Nous investissons désormais dans le soin et le maquillage des yeux et pourquoi pas dans le botox ? Car c’est au niveau du contour de l’oeil que la peau est la plus fine, elle marque plus vite les signes de l’âge. Cette année, les traitements au botox se sont envolés. Séduite par leur efficacité immédiate, je me suis laissée tenter et partage avec vous les avancées sur la toxine botulique et mon expérience.

Les avancées du botox

Il y a 20 ans, le laboratoire Allergan commercialisait la toxine botulique sous l’indication traitement anti-rides temporaire et le nom de Botox®. Malgré un succès incontestable, peu de laboratoires ont investi le filon : Galderma (en partenariat avec Ipsen) et l’allemand Merz. À la différence de l’acide hyaluronique (décrit dans cet article du blog), les formules diffèrent peu et les résultats sont proches. Le progrès se situe davantage dans l’applicateur.

Comment agit la toxine botulique sur les rides ?

Le traitement consiste à injecter de très faibles doses de toxine botulique directement dans les muscles responsables des rides d’expression autour du contour de l’oeil. Elle réduit ainsi leur force de contraction et entraine un lissage des rides pour quelques mois. L’expérience et le savoir-faire du médecin esthétique ou du dermatologue sont essentiels pour injecter le produit aux bons endroits en fonction de la morphologie du visage et des zones de contractions. L’originalité de la Maison Lutétia réside dans l’injecteur utilisé par ses médecins. Il est spécialement conçu pour permettre de traiter les sinuosités de la peau. Contrairement aux injections de Botox dites « classiques » réalisées au moyen d’une seringue, l’injecteur permet de doser et de gérer de façon précise la quantité de toxine botulique.

Mon expérience du botox et avis

Dans le cadre très chic de la Maison Lutétia, je suis accueillie par le médecin qui m’explique le processus du botox, les risques et les précautions à prendre après le traitement. Je signe ensuite une décharge et laisse le médecin oeuvrer. Pour ce faire, le médecin esthétique me demande d’exagérer mes mimiques pour identifier les différents points d’injection au crayon blanc. Dans mon cas, 5 à 6 sur le front et 3 sur la patte d’oie avec de plus fortes doses. Car j’ai précisé que je ne souhaitais pas obtenir un front totalement lisse qui aurait contrasté avec le reste du visage. Allongée sur la table, je ne ressens quasiment rien lors des multiples injections. Une légère crispation lorsqu’elle traite la patte d’oie, c’est-à-dire les rides du contour de l’oeil. Le geste est rapide et sûr, en 10 minutes l’affaire est bouclée. Dans les jours qui suivent, je guette les modifications sur mon visage. Le lendemain, je scrute un petit bleu à gauche de l’oeil, un hématome peu marqué. En revanche, ni oedème, ni rougeur pour ma part. Au bout de cinq jours, les premiers résultats apparaissent. Mon front se déplisse et mon regard est plus frais, surtout quand je souris. En une semaine, les traits paraissent moins tirés et j’avoue, c’est assez bluffant. Tout en restant plutôt naturel, aux dires de mes amies à qui je n’hésite pas à en parler. Je reviens 2 semaines après pour la visite de contrôle. Je confirme au médecin que je suis satisfaite du résultat, je n’ai pas de demande complémentaire. Au vu des prix, j’espère juste que le résultat durera plutôt 4 mois que 3.  Les tarifs : 350€ pour une zone précise, 450€ pour l’ensemble du haut du visage, c’est-à-dire les rides de la patte d’oie, du front et entre les sourcils, appelée ride du lion.

Conseils post traitement botox

Pendant les 4 heures qui suivent les injections, il est recommandé de ne pas faire de sport intensif, ni de s’allonger.
Mieux vaut éviter les manipulations du visage ou les massages appuyés pendant les 24 heures qui suivent la séance. En revanche, le maquillage est possible 2 heures après. Bannir également sauna et hammam dans les 2 jours qui suivent. Mais bon, en période de confinement… Bref, vous pouvez reprendre une vie normale ! Plus de détails sur le site Et cela marche aussi pour les hommes

Maison Lutétia est ouverte pendant le confinement

Maison Lutétia, 6 rue Ampère 75017 Paris

Célébrité et beauty business: Pharrell Williams lance des soins vegan & green

Le succès de Rihanna avec Fenty Beauty assoit le marketing de célébrité dans l’univers de la beauté et des cosmétiques au-delà du périmètre traditionnel des parfums. Dont la société Coty s’est fait le chantre et le spécialiste. Avec notamment le rachat récent de Kylie Cosmetics. Sur le segment le plus porteur, celui du soin de la peau, nombre de célébrité se lancent : Victoria Beckham, Gwyneth Paltrow et désormais Pharrell Williams.

Pharrell surfe sur les tendances beauté : vegan, green pour ses soins pour le visage

Pharrell Williams cherche à maximiser ses chances de succès en développant sa ligne de soins avec la dermatologue Elena Jones qui consulte en ligne. Pour le côté expert. En revanche, il se focalise sur les tendances qui font le succès des marques indépendantes, les jeunes indie brands. En proposant des packagings green, des formules vegan. Et surtout un nom inclusif, évoquant la diversité qui lui appartient : Humanrace (marque déposée par Pw Branding à Los Angeles). Puisque c’et celui de sa collaboration avec Adidas depuis 2016. Il illustre son combat en faveur de l’humanité toute entière. Une marque qu’il incarne par sa recherche du bien-être et de son engagement. Dans le magazine américain Allure, il en est l’ambassadeur « “Sometimes you need to cleanse your spirit. Sometimes you need to cleanse your mind. Sometimes you’ve just got to get rid of some dead skin.” C’est-à-dire vous débarrasser des cellules mortes.

célébrité
©Ben Hasset

Une célébrité qui mise sur une routine simple et l’eco-conception du packaging

Pas de superflu ni dans la routine produit, ni dans les formules, ni dans le packaging. Pour l’heure juste 3 produits qui font écho à la routine Basic 3 temps de Clinique : un nettoyant, un exfoliant et une crème hydratante. La première étape prépare la peau avec la poudre nettoyante au riz. Au contact de l’eau, elle s’émulsionne et exfolie en douceur car elle est riche en kaolin. L’exfoliant aux enzymes de lotus contient 8% d’acide glycolique et 3% d’acides de fruits pour réparer la peau. Quant à la crème humidifiante, elle intègre un actif issu de la médecine chinoise, le champignon des neiges (snow fungus) aux propriétés humectante pour protéger de la deshydratation. Le vert des packagings traduit leur eco conception : avec 50% de plastique recyclé et surtout, ils sont rechargeables. Prouvant l’engagement à l’inclusion, le logo Humanrace est embossé et lisible en Braille. Proposés à un prix variant entre 32$ et 48$, ces cosmétiques seront disponibles sur le site humanrace.com  à partir du 25 novembre.

Pharrell soin rechargeable

Vous pourriez aimer lire aussi l’article du blog sur le succès de Rihanna et Fenty Beauty.

Jeûne : les bienfaits detox de la cure de jus pressés à froid

En télétravail, seule pour 24h ou plus, c’est le bon moment pour démarrer un jeûne de 24h et en découvrir les bienfaits. C’est, pour moi, la deuxième expérience de cure detox et j’ai privilégié les jus pressés à froid de la marque coréenne Beeskeet. 24 heures à n’ingérer que des jus à base de légumes et de fruits bio ou des tisanes fermentées. Voici heure par heure les sensations que j’ai éprouvées au cours de ce jeûne.

Cure liquide : un jeûne detox peu contraignant et même gourmand sur 24h

Je n’ai pas choisi un jeûne brutal et exigeant. Pour être en mesure de tenir mon engagement vis-à-vis de moi-même, j’ai préféré choisir une cure centrée à 100% sur des liquides : jus à base de fruits et de légumes ou de tisanes coréennes fermentées. La cure Detoxoxo de Beesket associe le concept chronodetox aux recettes traditionnelles de la médecine coréenne. Le principe de la chronodetox est de se caler sur le fonctionnement naturel de l’organisme. L’idée étant de prendre en compte les besoins et le fonctionnement de chaque organe impliqué dans la digestion en respectant son cycle avec 5 jus différents. Réveil du système digestif, notamment l’estomac, à 8 heures, focalisation sur la ratte à 10h. 13h est le timing parfait pour l’intestin et le coeur. Action diurétique à 16h puisque c’est l’heure recommandée pour la vessie. Enfin, à 20 heures, concentration sur la régénération nocturne à venir.

Concrètement comment se traduit la cure detox heure par heure ?

À 8 heures, j’ai démarré par jus associant betterave, carotte, citron, pomme et ananas. Un jus au goût sucré capable de plaire à tout le monde. Bourrés d’antioxydants, ces fruits et légumes sont également riches en glucides pour offrir un coup de boost au réveil. Le citron est réputé pour réveiller le système digestif : estomac et intestin, activer la production d’enzymes digestives et favoriser l’équilibre acido-basique cher aux micronutitionnistes. Au milieu de la matinée, c’est un cocktail plus étonnant à base de céleri, herbe de blé, chou kalé et pomme, poire, kiwi. Un cocktail de fibres solubles qui détoxifie l’organisme et favorise la production d’hémoglobine par la ratte. Pour le déjeuner, c’est un coktail d’agrumes et de paprika qui stimulent le système digestif, la circulation sanguine et le système immunitaire. À l’heure du goûter, mon ventre gargouille de plus en plus, signe que le système digestif est profondément sollicité. J’appréhende la recette de ce nouveau mélange à base d’épinard. Heureusement les fruits couvrent son côté amer. C’est le produit le plus drainant pour évacuer les toxines. Ses fibres solubles douces stimulent l’auto-nettoyage des toxines. Enfin, j’ai pris sur moi pour ne pas craquer au diner et me limiter au lait végétal. Ce dernier fut une bonne surprise car il est très gourmand avec ses amandes et la coco râpée. Il est riche en tryptophane, acide aminé favorisant le sommeil. J’ai entrecoupé les jus avec les tisanes au murier blanc et à la mandarine. Goûteuses et sans excitant pour respecter l’équibilibre acido-basique. À préférer au thé.

Mon avis : en ne me nourrissant que de liquides durant toute la journée, j’ai eu un sentiment de satiété. Quant à l’efficacité, j’ai perçu l’aspect purifiant sur ma peau, le lendemain. Surtout, j’ai apprécié le retour aux protéines, féculents comme le pain… L’un des conseils est de boire lentement dans un petit verre fourni avec la cure pour être plus rapidement rassasié. L’autre est de sortir la bouteille du réfrigérateur 15mn avant et de bien la secouer pour optimiser saveurs et efficacité. Autre point positif, l’accompagnement de la cure avec des vidéos pour chaque étape conçues par une nutritionniste et diététicienne. Le bémol, c’est son prix élevé, presque 2 repas au restaurant ! Prix de la cure Detoxoxo by Beesket 58,5€ – 5 bouteilles de 350ml livrées à domicile. Disponible sur l’e-shop beesket.fr

Si vous cherchez à perdre du ventre, vous pourriez lire cet article du blog présentant des conseils en termes d’alimentation et d’exercices.

Jardins de marque: le Graal pour le sourcing beauté, Chanel, Clarins

Face à la demande d’authenticité des consommateurs, les marques de beauté ont tout intérêt à mettre en avant un ancrage territorial, leurs jardins. La terre, les parcelles font déjà partie du patrimoine des marques de champagne ou de spiritueux. Les marques de soin ou de parfum investissent également dans la terre pour avoir leurs propres jardins et contrôler ainsi directement la qualité de leur sourcing : Yves Rocher, le pionnier, Clarins, Chanel. Ces deux dernières marques cosmétiques exposent leur démarche à Paris en ce moment.

sourcing-jardins-clarins

Le Graal pour les marques cosmétiques : cultiver ses propres jardins.

Aux États-Unis la tendance des Beauty Farms se dessine. Elle rassure les consommateurs en quête de transparence et qui s’avèrent vigilants sur le sourcing des ingrédients. Tata Harper l’a compris en mettant en scène sa Beauty Farm dans le Vermont sur les réseaux sociaux. Elle donne ainsi à voir un lifestyle aspirationnel et rassurant : la production locale est ainsi assimilée à de l’artisanat.

expo chanel jardins des plantes

Après avoir communiqué au travers d’un film « beyond the jar » l’an dernier sur sa démarche, Chanel nous convie à une exposition gratuite au sein du Jardin des Plantes. C’est une véritable invitation au voyage pour découvrir ses filières d’excellence végétale : le camélia japonica en France, plus précisément à Gaujacq dans le Sud-Ouest,ou encore l’Anthyllis et le Solidage dans les Alpes mais aussi à Madagascar pour la vanille Planifolia et au Costa Rica pour le café vert. De façon pédagogique, la scénographie illustre les diverses exploitations et propriétés de chacune de ces plantes, tels les actifs issus des cellules fraiches du camélia au pouvoir énergisant et unifiant dans la gamme Hydra Beauty de Chanel. On y apprend également que la vanille est pollinisée manuellement par les femmes malgaches, fleur à fleur, calice par calice, à l’aide d’un stylet une bois.. Un geste précis et précieux, et surtout un joli storytelling engagé qui souligne autant l’éloge de la nature que sa connaissance scientifique.

Avoir ses propres cultures de plantes est un des enjeux stratégiques de marques comme Clarins, Yves Rocher…

Après avoir longtemps noué des partenariats avec des producteurs de fleurs ou de végétaux, Clarins franchit une nouvelle étape en 2016. Elle a ainsi créé sa ferme alpine, son domaine alpin de 20 hectares dans les Alpes du Sud dans une optique d’éco-responsabilité.

De même pour de nombreuses marques bio comme Sanoflore dans la Drôme, Weleda en Allemagne à proximité de Stuttgart, Dr Hauschka et ses plantes médicinales qui donnent à visiter leurs jardins, souvent sur rendez-vous. Quant au pionnier Yves Rocher, son jardin botanique à La Gacilly fut créé en 1975 et se visite toute l’année. Dernière acquisition en date , celle de Lancôme. En effet, la marque à la rose vient de finaliser l’achat d’un terrain à Grasse, capitale mondiale des parfums. Baptisé Domaine de la rose, il s’étend sur 4 hectares de champs cultivés en agriculture biologiques et d’anciennes restanques.

Au final, cette quête des consommateurs sur les ingrédients, leur sourcing et leur mode d’exploitation est une tendance de fond. Elle sous-tend le succès des jeunes marques de clean beauty, à l’instar de pHfragrances. Cette quête va au-delà des cosmétiques ou de l’alimentaire. Drivée par les Millennials, elle s’étend de plus en plus à la mode. Les marques de luxe comme Burberry ou celles appartenant au groupe Kering font preuve d’engagement vis-à-vis des producteurs, du développement durable et de leur responsabilité environnementale. Elles s’intéressent dans leur sourcing autant à la composition qu’au mode de production en misant sur la traçabilité. Car transparence et traçabilité vont de pair.

expo-plantes-chanel

La beauté se cultive, Chanel, du 23 au 27 septembre. Jardin des Plantes.

Grandeur Nature, Clarins, jusqu’au 30 octobre. Toit de la Grande Arche de la Défense, à Puteaux.

Jardin botanique Yves Rocher, 5 La Croix des Archers, 56200 La Gacilly, Ouvert tous les jours toute l’année, entrée gratuite.

Boutons sur le menton : le port du masque incriminé, quelles solutions ?

Avec le port du masque, notre peau est malmenée : boutons sur le menton, irritation, sécheresse. Les réactions varient selon le terrain, la chaleur, l’humidité

Avec la généralisation du port du masque, notre peau est malmenée : boutons sur le menton, irritation, sécheresse. Les réactions sont différentes selon le terrain, la chaleur, le degré d’humidité et surtout la durée du port. Pour celles qui sont dans l’obligation de porter le masque toute la journée pour leur travail, la peau trinque. Aux Etats-Unis, un nouveau mot a été créé maskne ou acné du masque. Face à ces nouveaux besoins, les marques cosmétiques vont pouvoir infléchir leur communication pour être au plus proche des préoccupations des femmes. Et surtout prodiguer des conseils adaptés et mettre en avant les produits concernés.

boutons sur le menton

Les effets du masque : boutons sur le menton, rougeurs, irritations… Conseils et solutions

En raison des frottements répétés du masque lors d’un port continu, la peau réagit selon sa nature. Sensible, elle va être irritée et les composants du masque jouent un rôle important dans la prévention des rougeurs, voire de petits boutons. Une peau mixte ou grasse va voir ses glandes sébacées s’emballer pour produire davantage de sébum. L’occlusion du masque va alors provoquer comédons et boutons d’acné. Ces boutons sur le menton peuvent, s’ils ne sont pas traités avec une hygiène et des soins adaptés, s’enflammer. A contrario, une peau sèche risque de virer atopique et de fait, doit être bien hydratée avec une crème apaisante. 

Conseils en termes de choix du masque

Privilégier un masque en coton qui sera lavé régulièrement (machine à 60°) au masque chirurgical jetable dont les composants chimiques peuvent s’avérés irritants : additifs du caoutchouc, polypropylène pour le masque respiratoire N95. De plus, c’est meilleur pour la planète. Le masque de couleur claire ou neutre sera moins chargé en pigments et autres composants irritants.
La routine à adopter : laver régulièrement le visage avec un produit au pH neutre, boire beaucoup d’eau, en cas de forte chaleur vaporiser un brumisateur d’eau thermale (Evian, Vichy, La Roche-Posay) et tamponner doucement. Centrer le maquillage sur les yeux et oublier fond de teint et rouge à lèvres. En cas de boutons sur le menton et les joues, réduire les aliments sucrés qui boostent la sécrétion de sébum et les produits à base de lait de vache. Privilégier le zinc aux propriétés assainissantes, anti-bactérienne, cicatrisantes et anti-inflammatoires (les huitres en regorgent). Coup de pouce avec le soluté de sulfate de zinc Serozinc de la Roche-Posay.

zinc boutons acné

Vous trouverez également d’autres conseils belle peau dans cet article du blog.

Marque préférée, Yves Rocher se donne une mission d’entreprise: la nature

Marque préférée des Français, Yves Rocher adopte le statut d’entreprise à mission. Une décision qui s’inscrit dans la continuité de la stratégie de ce groupe cosmétique français qui puise dans la nature sa raison d’être. Ce nouveau statut entreprise à mission a été créé dans la loi Pacte en 2019 (Plan d’action pour la Croissance et la Transformation de l’Entreprise). Il oblige l’entreprise à définir non seulement sa raison d’être (projet réalisé dans de nombreuses sociétés pour mobiliser employés et clients), mais surtout à formuler sa mission à vocation sociale, sociétale ou environnementale, ses objectifs chiffrés et les modalités de suivi.

marque préférée

Cette mission d’intérêt collectif doit être au centre de la gouvernance de l’entreprise et un organe tiers et indépendant doit contrôler la mise en oeuvre des objectifs. Les salariés y sont également pleinement associés car ils sont représentés dans l’organe de suivi chargé de vérifier la conformité des décisions de gestion avec la mission de l’entreprise. Au final, ce dispositif est assez contraignant mais il s’inscrit pleinement dans l’air du temps. En effet, il répond aux attentes des consommateurs ou clients qui veulent voir les marques ou les entreprises s’engager au-delà des discours en agissant pour la planète ou pour la société.

Marque préférée des Français, Yves Rocher s’engage dans sa mission d’entreprise à reconnecter les gens à la nature

Depuis six ans, Yves Rocher figure au palmarès des marques préférées des Français (enquête auprès de 7500 hommes et femmes) aux côtés de Picard et Amazon. Source baromètre Posternak-Ipsos. Créée il y a 60 ans par Yves Rocher à La Gacilly dans le Morbihan, la marque éponyme de cosmétique végétale a toujours misé sur la nature. Une priorité à laquelle est toujours restée fidèle et qui la positionne comme pionnière. En décembre, Bris Rocher, PDG du groupe et petit-fils du fondateur, a acté cet engagement : « Dans un monde de plus en plus urbanisé et digitalisé, il est essentiel de revenir aux fondamentaux et de redonner à la nature la place qu’elle mérite dans notre société. Et il est primordial que les marques fassent partie de cet engagement ». Cette démarche forte engage l’ensemble des dix marques du groupe et se déclinera à tous les échelons de l’entreprise, depuis la conception des produits et l’ouverture de nouveaux marchés à l’approche managériale.

femme nature

L’engagement environnemental de cette entreprise familiale bretonne s’est traduit très tôt avec par exemple, la création de la Fondation Yves Rocher, reconnue d’utilité publique en 2020, née il y a 25 ans dont les actions incluent « Terre de Femmes » (un prix récompensant des femmes agissant en faveur de l’environnement, « Plantes et Biodiversité » (pour la sauvegarde du monde végétal et de la biodiversité), un soutien à des photographes engagés envers la nature et l’environnement (« Photo, Peuples et Nature ») et le programme « Plantons pour la planète ». Preuve de la sincérité de son engagement, le groupe Rocher aura planté en 2020 son 100 millionième arbre dans le monde. “Promouvoir le lien entre ses communautés et la nature” ou “agir en faveur de la biodiversité sur ses territoires”, sont parmi les 5 objectifs affichés par le groupe Rocher qui, avec ses dix marques – dont son enseigne phare Yves Rocher- mais aussi Daniel Jouvance, Petit Bateau ou encore Dr Pierre Ricaud et plus récemment Arbonne, marque californienne spécialisée dans le social selling, réalise un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros.

nature brocéliande

Figurent également le développement de « l’innovation frugale »en limitant au maximum l’utilisation des ressources et le gaspillage, des actions de consommation responsable et l’objectif de faire de La Gacilly, l’emblème d’un écosystème vertueux. Exemple d’innovation frugale, l’éco-douche Yves Rocher. Grâce à un système de pompe et une formule brevetée, une seule goutte de ce gel douche permet de prendre une douche entière. Ce 100 ml équivaut à un 400 ml. Il produit deux fois moins de plastique, deux fois moins d’émission de gaz à effet de serre.

gel concentré ecoresponsable

Avec le statut d’entreprise à mission, le Groupe associe pleinement ses collaborateurs. Il prévoit ainsi de créer une Nature Academy pour former 100 % de ses salariés aux enjeux du développement responsable, de réduire de 30 % la consommation de plastique et de diminuer de 50 % les émissions à effets de serre.

En cette période de coronavirus, ces actions résonnent particulièrement avec l’état d’esprit des consommateurs et vont conforter la position de marque préférée des Français.