Juin : préparer l’été

juin preparer été

En juin, faites-vous du bien …

On n’en peut plus, du stress quotidien, des nouvelles alarmantes, de la pression au travail et des embouteillages … Bref on veut partir en vacances !!!
Au mois de juin, notre instinct estival se réveille, on a envie de robes légères, de jolies sandales et de sacs en paille. Le moindre rayon de soleil a un air d’été et nous invite au farniente.
Le ciel azur et ses jolis cumulus blancs, tout nous enchante et en voyant au loin un avion passer, on se prend à rêver à de lointaines destinations exotiques à buller sur la plage …
Alors, plus un instant à perdre, faisons le point sur votre forme !
Il est temps de vous mettre au vert, votre silhouette vous en remerciera.
Salades croquantes, légumes vapeurs et jus toniques régaleront vos papilles et en plus si c’est en terrasse, le pari est gagné !
Profitez du beau temps pour commencer à préparer votre peau au bronzage avec une bonne crème et si possible choisissez-la avec un doux parfum d’été qui embaumera sur votre passage…
Préparer l’été c’est aussi savoir profiter de chaque instant même en ville. Dînez dehors avec votre amoureux ou des amis, ou sur votre balcon si vous avez de la chance.
Et pour finir la journée en beauté (car tel est votre but) promenez-vous à la fraîche au lieu de passer la soirée devant votre télé. Vous vous coucherez la cuisse légère et la taille affinée.
Le temps des beaux jours passe si vite qu’il faut le vivre à fond et sans attendre. Les fenêtres des immeubles sont fleuries, les oiseaux sont heureux et gazouillent à tout va. Croyez-moi, en juin il y a aussi du bon temps à prendre…
Courage l’heure des vacances sonnera bientôt…

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. En juin, adoptez de nouveaux réflexes pour parfaire votre silhouette et votre humeur de l’été. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette dédiée à la fête des mères. Et de visiter son site web pour découvrir ses nombreux talents.

Fete des mères challenging pour ces messieurs

fete des meres 2022

Il y a des dates incontournables ou pour être plus exacte il y a des dates difficiles à éviter… Noël, le jour de l’an, les oeufs de Pâques…et …LA FÊTE DES MÈRES ! La fete des mères est le parangon des marronniers, ces dates que les marques s’empressent de vous rappeler tout au long de l’année. Ces dates qui jalonnent l’activité commerciale.

Que vous soyez jeune maman, maman d’expérience, ou maman de la nouvelle maman… vous n’y échapperez pas !

Pilier de votre petite famille, vous ne ménagez pas vos efforts pour assumer votre rôle de mère, de grand-mère et de femme. Alors finalement oui, cette fête est bien méritée !

Pour les nouvelles mamans, vous recevrez à coup sûr de magnifiques colliers de nouilles multicolores, (on est toutes passées par là), il y aura aussi des robots-mixeurs, des crêpières, des yaourtières et j’en passe et des meilleurs qui raviront en fait TOUTE la famille…mais vous… pas toujours !

Il y aura aussi beaucoup de parfums, des foulards, de jolies roses odorantes, bref des présents plus ou moins inspirés mais bon, c’est l’intention qui compte n’est ce pas ? 

De toute façon, autant vous y faire :  ce jour là, tous les yeux seront rivés sur vous et il faudra absolument faire bonne ou plutôt BELLE figure !

Alors en préparation de cet évènement, prenez soin de de vous :
peeling, bain moussant, massage relaxant, coupe de cheveux dynamique et même pourquoi pas une petite couleur qui donne du « peps » à vos cheveux pour être au top de votre forme le jour J. Car oui chères consoeurs, cette tradition est là pour vous rendre hommage, exprimer la reconnaissance de tous ceux et toutes celles que vous écoutez, consolez, chouchoutez, gâtez,  tout au long de l’année.

Et pour finir, voici un message important à destination de ces messieurs :
Plus que les anniversaires, la fete des mères est LA DATE où vous devez être à la hauteur.
Car votre cadeau est celui qui marquera le plus votre femme. Et oui… Figurez-vous que c’est de notre moitié que nous attendons le plus de preuves de reconnaissance ! Alors pas d’impair et faites un petit effort d’imagination… Et puis ne vous inquiétez pas, votre tour viendra trois semaines plus tard et il sera L’EXACT REFLET de ce que vous aurez fait pour nous. Alors, à bon entendeur…Bonne fête !

Babette KOENIG

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Alors messieurs notez bien dans vos tablettes la date du 29 mai 2022, vous en verrez les fruits le 19 juin, date de la fete des pères. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette dédiée à la cure detox du printemps. Et de visiter son site web pour découvrir ses nombreux talents.

Enfin le printemps et sa cure détox !

cure détox

Et revoilà le printemps et son cortège de cure détox, diète et remise en forme diverses et variées pour bien préparer l’arrivée des beaux jours.
Et oui les filles, il va bien falloir un jour les enlever vos gros pulls cache tout, vos pantalons noirs et vos bottines à semelles confortables !
Mars annonce le début des mois qui font du bien. Mais justement pour en profiter, il faut anticiper !
Faire le grand ménage dans son corps et dans son esprit. Grâce aux masques purifiants, aux jus ou cure détox associés à des exercices tonifiants, la reprise en main de nous-mêmes sera une réussite.
Au programme : volonté, détermination et confiance en soi. Car il s’agit de sortir de notre coquille hivernale, de chasser les soucis et les idées noires accumulés ces derniers mois. Et vous verrez que votre moi intérieur comme extérieur vous en seront assurément reconnaissants.
Je vous entends d’ici : facile à dire, mais comment faire ?
Eh bien, sans brûler les étapes, il s’agit de réadapter tous nos sens.
Dès le matin ouvrez vos fenêtres en grand, ainsi que vos placards. Profitez de vos week-ends pour trier les couleurs et bannir le gris, le marron et le noir qui au bout d’un moment donnent le cafard et osez les couleurs, les fleurs et les petits pois qui donnent le sourire. Rangez les baskets, les bottes et les gros mocassins, chaussez vos ballerines ou vos escarpins qui font de jolis mollets et la démarche si féminine.
Faites le plein de sérums bio, gorgées de plantes aux bienfaits régénérants et de crèmes aux parfums de nature qui évoquent les vacances à venir, le bien-être et la douceur de vivre.
Redécouvrez les plaisirs de flâner au marché et laissez vous tenter par les étals de plus en plus colorés de fruits et légumes bons pour la santé.
Bref, fini d’hiberner, réveillez-vous !
Bien sûr, il y aura encore des orages, des petits vents glacés et des matins grisaille, mais le compte à rebours est lancé… bientôt l’été !

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Cette injonction à la cure détox, nous la vivons au travers des media et des communications sur les compléments alimentaires. Cette prise en charge de notre corps et de notre esprit se fait progressivement au fil des ans. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette dédiée au vegan. Et de visiter son site web pour découvrir ses nombreux talents.

Injonction : Vegan qui pourra

injonction vegan

Vous n’avez pas pu passer à côté de cette injonction vegan qui pénètre tous les domaines de notre vie. Une vraie déferlante
Nous avons d’abord céder au bio, puis au consommer local et désormais nous voilà en train de devenir vegan. Vé…quoi ? Végétarien ? Et bien c’est encore plus que ça, voyez-vous ! Il s’agit de ne plus consommer AUCUN produits issus de l’animal. Nourriture bien sûr, mais aussi vêtements, chaussures, accessoires… RIEN DE RIEN.
Alors loin de moi l’idée d’encourager la mort de l’agneau ou du gentil veau sous prétexte d’une bonne côte première ou d’une réconfortante blanquette. NON
Moi aussi j’aime les animaux et moi aussi je me se soucie de leur bien être !
Alors comment faire ? Le problème, c’est que nos traditions culinaires reposent sur cet art de vivre gastronomique que le monde entier nous envie. Vous remarquerez d’ailleurs que cette tendance sans viande vient de pays moins attachés que nous aux plaisirs de la table… Mais j’admets qu’il n’est pas absolument nécessaire de dévorer une côte de boeuf ou une escalope milanaise à chaque repas…
Mangeons les carottes pas le lapin !
Du côté de notre garde-robe, la mode bannit de plus en plus la fourrure et c’est bien ainsi.
Car on peut être au top du style sans torturer zibelines, renards et visons . D’autant que des alternatives très créatives existent et des grands noms de la couture ont déjà exclu la fourrure véritable de leurs collections.
Quant aux chaussures, vous aurez remarqué comme moi que la plupart des gens passent déjà leur vie en baskets…Et pas que les « Djeuns » ou les enfants !
Femmes d’affaires, banquiers, libraires et même grands-parents, tout le monde en baskets !
La basket n’est pas faite pour flâner mais pour aller plus vite, ça tombe bien, on court tout le temps.
Les escarpins dans le sac, on avale le bitume à grandes enjambées sur des semelles aérodynamiques. Cela va sans doute avec cette nouvelle longévité, maintenant on ne devient plus vieux, on avance en âge…et c’est vrai qu’avec des baskets c’est plus confortable !
À propos d’avancer en âge, il y a notre beauté ! Voilà un sujet de la plus grande importance,
n’est-ce-pas ? Eh bien là aussi le vegan gagne du terrain.
Crèmes 100%… sans rien dedans !! Il est vrai que ça peut pas faire de mal …
En conclusion je vous l’annonce, bientôt des vaches sacrées déambuleront sur les Champs Elysées, « amazone » portera bien son nom, car bien sûr ils livreront à cheval…
Et grâce à nos nouvelles habitudes, nous seront passés de carnassiers excités, belliqueux et impatients à bio-véganos-locavores super cools et plein d’amour envers notre prochain.
Allez, je trinque à votre bien-être avec mon smoothie betterave-gingembre !

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Cette injonction vegan, nous la vivons au travers des media, mais surtout des jeunes qui nous entourent et embrassent cette philosophie de vie au quotidien. Doucement nous l’adoptons en craquant pour des baskets vegan Veja par exemple ou en supprimant viande et poisson le soir. Les premiers pas vers un régime vegan. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette dédiée à ses voeux pour l’an neuf. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Voeux 2022 : l’an neuf

voeux 2022

Et voici 2022, voici l’an neuf !
Et à propos de neuf, qu’est-ce qui nous attend cette année ?
Je parie que beaucoup d’entre nous ont fait les mêmes voeux 2022 :
EN FINIR AVEC CE VIRUS DIABOLIQUE
Franchement, après avoir été confiné, testé, vacciné et re re vacciné, que peut-il nous arriver à l’avenir ? Que pouvons-nous encore craindre ?

Justement faisons un petit retour sur l’année qui vient de s’écouler :
En 2021, nous avons été un grand nombre à changer de travail, à partir vivre à la campagne, à nous mettre au sport, à cuisiner, bricoler … Bref à ralentir la course folle de nos vies pour mieux l’ajuster à nos aspirations profondes.
Adieu le boulot, le métro et le dodo pas rigolo. Vive la méditation, l’équilibre, le bien être !
Bonjour le chant du coq, les ciels dégagés et l’odeur du petit bois juste à côté de la maison. Bye bye la voiture, vive le vélo !
Vous voyez, pour certains tout est nouveau et l’horizon s’est considérablement éclairci ! Et puis c’est fou comme les gens ont eu envie d’exprimer leur affection. On s’aime, on se le dit, plus de fausse pudeur, les temps incertains l’exigent.
Tout à coup, on s’est rendu compte qu’on se manquait, on a souffert de ne plus se voir comme avant. On a échangé par sms des petits coeurs et des smiley et on n’a jamais autant souri avec nos yeux depuis que nos lèvres sont masquées !

Alors, adepte du verre à moitié plein, je vois une chance dans ces épreuves que nous avons traversées …
Oui une chance, car vous avez sûrement remarqué comme moi qu’il n’y a jamais eu autant d’initiatives positives. Les esprits les plus ingénieux ont carburé et beaucoup de solutions fantastiques, malines et réconfortantes ont émergé.
Bien sûr 2022 ne verra peut-être pas la fin de nos tourments et le masque fera sans doute encore partie de notre quotidien, mais ça va bien finir un jour tout ça !!
Eh bien mon souhait pour la nouvelle année est le suivant : Ce que nous avons acquis en 2021, conservons-le précieusement, ne lâchons rien.
Et comme on le dirait à l’école : « vous avez fait des progrès, continuez comme ça en 2022 ! »
Très bonne année
Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Je me joins à ces voeux 2022 pour vous souhaiter une année douce et sous le prisme de l’optimisme, de la gratitude, de la confiance en soi ! Vous pourriez dans cette optique regarder la plateforme challengebonheur.com concoctée par Marie-Laure Sauty de Chalon, l’ancienne CEO d’Aufeminin.com. Ce nouveau media digital surfe sur la quête de bonheur. Ne manquez pas de lire la précédente chronique de Babette sur le casse-tête des cadeaux de Noël. d’une nouvelle génération. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Esprit de Noël: le casse-tête des cadeaux et …

esprit de Noël

Qu’on y croit, ou qu’on n’y croit pas et je ne parle pas que du Père Noël…chacun d’entre nous s’accordera à reconnaître que les fêtes de fin d’année, c’est un rite à ne pas prendre à la légère. C’est un cap à négocier et si possible sans trop de stress !
Deux points d’orgue : le casse-tête des cadeaux et le repas aux agapes raffinées.
D’abord les cadeaux. Ils faut avoir une idée pour ceux qui ont tout, ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent et ceux dont on ne connaît pas les goûts.
Franchement les enfants sont les plus faciles à satisfaire ! Dès le mois de septembre, ils ont déjà rédigé leur lettre au Père Noël ! Quant aux ados, ils veulent des vêtements et les adulescents, de l’argent. Voyez c’est simple !
Non, ce sont les autres qui nous posent problème. Car c’est en général l’unique moment où on retrouve ses proches, parfois dispersés aux quatre coins de l’hexagone quand ce n’est pas aux quatre coins du monde donc de moins en moins proches … Alors quoi leur offrir ? En tête on retrouve « le pull, la bougie, le parfum et le dernier prix Goncourt », des valeurs sûres, oui mais si tout le monde pense comme ça, on risque les doublons …
Il faut donc être ORIGINAL !
Aïe Aïe Aïe mes amis ! La Covid est passée par là… Le petit week-end en amoureux tout compris ? Compromis. Les billets de théâtre ? Rien de moins sûr. Une table gastronomique pour deux ? Risqué …
ALORS QUOI ? Et si on s’offrait juste la chance et le bonheur d’être ensemble ?
Quelques fleurs, deux trois douceurs et puis c’est tout.
Quant au repas, là il faut se lâcher ! La table doit être en fête et nos papilles aussi !
Un décor de rêve, que ça brille, que ça pétille dans nos verres et dans nos yeux.
Un festin pour se sentir heureux d’être ensemble.
Car qu’on y croit, ou qu’on n’y croit pas, l’essentiel à Noël c’est bien ça : se retrouver.
Alors pourvu que les jours à venir si incertains ne nous privent pas du bonheur simple d’être réunis !
Et si quand même vous ne pouvez pas vous en empêcher … le pull, la bougie (notamment l’iconique bougie Diptyque Feu de Bois), le parfum et le dernier prix Goncourt c’est quand même pas si mal…

Bonne fêtes !
Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Au-delà du choix du cadeau, celui du menu de fête peut également s’avérer un casse-tête entre les allergies ou les régimes alimentaires des uns, les goûts des autres sans compter l’engagement vegan des jeunes adultes ou les pescatariens. Adieu dinde traditionnelle, mont d’or et bûche aux oeufs… Cette chronique dédiée aux idées cadeau, au repas et à l’esprit de Noël sonne tellement juste !
Ne manquez pas de lire sa précédente chronique sur l’arrivée d’une nouvelle génération. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Remonter le temps : chronique Miss Beauty mode grand-mère

remonter le temps

Voulez-vous remonter le temps sans machine et sans lifting ?
Il vous suffit de devenir grand-mère. Car croyez-moi, ce qui vous attend est tout bonnement incroyable. C’est le passé qui va resurgir dans votre présent à tout instant.
Une fois le temps de la stupéfaction digéré :  » Mon bébé vient d’avoir un bébé ! »
Cette petite personne tout neuve qui déboule dans votre vie va vous faire éprouver des sensations que vous pensiez enfouies à jamais …
Car en voyant votre mine attendrie, émerveillée et bouleversée votre enfant devenu maman ou papa, aura tôt fait d’en profiter pour vous confier le susnommé BÉBÉ !
C’est alors que le voyage dans le temps… commencera :
Revoilà les courtes nuits et les nombreux biberons, bien dosés, bien secoués et sans grumeaux s’il vous plaît… À vous les rototos, les gros dodos avec le baby phone en bandoulière… surtout ne pas oublier de changer les piles du baby phone !
Le matin avec le cheveux en bataille et la mine défaite, le bébé dans un bras, un café dans l’autre main, le dos douloureux, si douloureux …
Bonjour le doux parfum des couches qui débordent, les lessives qui se multiplient pleines de bodys, grenouillères et gigoteuses …
Les chansons gnangnans que vous chanterez et re chanterez et re re chanterez de bon coeur… Bref TOUT, je vous dis, TOUT recommencera comme avant !
Et vous vous surprendrez à constater que votre mari n’a pas beaucoup changé non plus ! Lui aussi il est comme avant :  » Mais chérie, avec moi il pleure, tu sais si bien t’y prendre toi… » un voyage dans le temps vous dis-je !

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit. Cette chronique dédiée au changement de statut de mère à grand-mère est tellement juste ! Remonter le temps et gagner une génération…
Ne manquez pas de lire sa précédente chronique sur l’Art . Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Art de vivre, tout un art !

art de vivre Fiac

En ces temps troublés , nous avons tous besoin de réconfort.
Et bien voyez-vous, l’art peut sans aucun doute nous aider.
Selon certaines études, contempler un tableau, une sculpture ou toute oeuvre d’art agirait favorablement sur notre santé. Mais oui je vous l’assure, l’art est une mine de bienfaits…

Sur la silhouette :
Si vous voulez avoir les cuisses fuselées et les mollets bien galbés, chaussez vos baskets et rendez-vous au Louvre. Car pour admirer les 35 000 oeuvres, vous devrez parcourir au moins 14,5 kilomètres et monter 10 000 marches. Ce qui fait bien rire La Joconde Si, si, elle rit…intérieurement !

Sur la sociabilité :
Vous voulez développer votre réseau de connaissances ? Essayer cette méthode : asseyez-vous devant un grand, très grand tableau, de préférence abstrait et attendez…en très peu de temps qu’il n’en faut pour comprendre ce que vous avez devant les yeux, quelqu’un viendra s’asseoir à vos côtés et ne manquera pas d’engager la conversation pour partager avec vous ses impressions.

Sur les relations familiales :
Vous voulez éloigner un instant vos enfant ou votre compagnon des écrans ?
Une petite balade à Beaubourg et hop ! L’avantage de ce musée c’est l’Esplanade. Aves les Nanas colorées de Nicki De Saint Phalle qui projettent de l’eau et les cracheurs de feu, il y a de quoi passer une journée sans s’ennuyer loin des réseaux sociaux et autres tic toc si addictifs. Et si le soleil est de la partie, la bonne mine est garantie !

Sur l’alimentation :
Les buffets des vernissages peuvent être sources de découvertes gustatives étonnantes.
Verrines aux ingrédients mystérieux, bouchées exotiques et petits fours atypiques sont souvent l’assurance d’une exposition réussie. Et si vous n’aimez pas l’artiste, au moins vous n’aurez pas tout perdu…

Sur l’épanouissement personnel :
Vous avez toujours rêvé d’être une artiste ? Il n’est jamais trop tard.
Peinture, sculpture, poterie, chant, danse… Tout est possible et votre ville regorge sans aucun doute de petits ateliers et cours sympathiques pour vous lancer. Réveillez la flamme créatrice qui sommeille en vous. Et peu importe le résultat, l’important c’est de créer.

Sur notre humeur :
Voici quelques réflexions glanées ça et là dans dans des manifestations artistiques du dernier chic :
« J’adoooore les expositions ! Ça me donne l’occasion de porter mes tenues les plus extravagantes ! »
«  Je ne sais pas si j’aime, je ne sais pas si je déteste. Mais je sais que c’est très Instagram ! »
«  Si c’est moins de 100 000, c’est louche, j’achète pas »

Comme vous le voyez, l’art a toutes les vertus, il stimule notre corps, notre cerveau et rompt notre solitude.
Regardez comme les gens aiment sortir pour vivre ensemble une expérience artistique, au cinéma, au concert, au musée. Le goût de partager des moments de grâce, d’esprit et de talent est encore bien vivace et il faut y veiller.
Et faire l’effort de ressortir après une journée de travail est déjà une petite victoire sur soi-même et sur ce quotidien qui parfois nous pèse.

Alors oui ! Vive l’art sous toutes ses formes qui nous donne la forme !

Babette KOENIG

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Cette chronique dédiée à notre envie d’art tombe à point nommé à la veille de l’ouverture de la FIAC. Du 21 au 24 octobre, les œuvres contemporaines seront exposées dans plusieurs lieux emblématiques et prestigieux de Paris dont le Grand Palais éphémère sis dans le Champ de Mars. Le public pourra ainsi retrouver, dans le cadre de la FIAC Hors les Murs, plus d’une vingtaine de sculptures, d’installations et de créations au Jardin des Tuileries, une œuvre monumentale par Alexandre Calder intitulée Flying Dragon Place Vendôme. Plus de détail sur le site de la FIAC.
Ne manquez pas de lire sa précédente chronique
Rentrée nostalgie . Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Rentrée 2021 version nostalgie – chronique Miss Beauty

rentree 2021

Rentrée nostalgie 2021

L’été est passé comme un rêve. Encore bronzée mais déjà happée par le quotidien on se demande bien ce qu’il va nous rester de nos vacances tant espérées après une année si stressante ! Jusqu’au dernier moment, on a douté … Pourrait-on partir ? Et nous voilà déjà revenus ! La nostalgie des vacances nous guette. Le souvenir des journées alanguies, contemplatives et sans but, hantent nos pensées. Les grasses matinées et les petits déjeuners jusqu’à 11h sont de coupables regrets. Notre joli panier pour faire le marché au village est remisé au fond du placard. Quant aux siestes, elles se sont transformées en micro somnolence derrière nos écrans.
OUI, tous ces moments de bien-être, de lâcher prise, de connexion avec l’essentiel sont déjà loin. Alors comment faire pour prolonger à la rentrée les bienfaits de l’été ?
Il y a les fidèles du régime détox : cure de vitamine C avec carotte sous toutes ses formes ! Mais oui c’est possible, (velouté, gratin et carrot cake) mais pas très varié niveau goût ! Là c’est votre estomac qui va pâlir à vue d’oeil !
Il y a les acharnées du muscle : Activités de plein air pour garder la forme et le rythme. On court au bois, on nage à la piscine, on pédale à tout va… Alors bravo d’avance à celles qui tiendront la cadence toute l’année !
Il y a les adeptes de la force mentale : Attitude positive, rien n’est grave, tout va pour le mieux ! Facile à dire quand on est dans le métro bondé ou coincé dans les embouteillages. À part peut-être pour le dalaï-lama, la méditation en zone tendue et polluée n’est pas chose facile …
Et puis il y a les aficionados du réconfort collectif : les retrouvailles avec les amis, en terrasse ou dans un joli restaurant, les sorties au cinéma entre copines, le shopping-grignotage du samedi. Sauf qu’entre celles qui ont le pass sanitaire et celles qui VONT BIENTÔT L’AVOIR… pas facile de prévoir des activités groupées !
Allons, soyons honnêtes ! Quelque soit la formule choisie, rien ne nous rendra nos vacances. On était au top, encore plus belle que d’habitude, on ne pensait plus à rien, c’était bien trop court et on a eu envie de pleurer avant de rentrer…. Et oui, tout le monde pense la même chose, qu’est-ce que vous croyez ? Et ne comptez pas sur les informations pour vous remonter le moral ! Vous savez, cette mauvaise habitude prise pendant l’année de regarder les infos en continu ? Celles-là mêmes qui ne nous distillent QUE des mauvaises nouvelles : Réchauffement climatique, nouvelles taxes et grèves à venir sur fond de chaos mondial. On dirait vraiment qu’ils prennent un malin plaisir à nous plomber notre humeur du matin au soir !
Alors je ne vois qu’une solution pour arranger notre problème : REPARTIR ! Mais ouiii ! Bientôt la Toussaint et si on se faisait un petit raccord bronzage ? Alors ce soir sous la couette, seule ou en bonne compagnie, laissez-vous aller à programmer votre prochain voyage, loin des soucis du quotidien… Alors oui, vive la rentrée quand c’est bientôt les vacances !

Babette KOENIG

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Et des conseils très avisés pour cette rentrée 2021. Ne manquez pas de lire l’une de ses précédentes chroniques La vraie vie, c’est reparti. Et de visiter son site pour découvrir ses nombreux talents.

Carpe diem : enfin libres ! Les conseils de Miss Beauty

carpe diem miss beauty

Carpe diem : Enfin libres ! Comme il est doux d’imaginer juillet et août, enfin libérés de nos masques !

Alors que nous avons eu bien du mal à nous habituer à le porter, il est difficile maintenant de l’enlever. De se débarrasser de cette appréhension : En avons-nous vraiment fini avec la pandémie ? Peut-être pas, mais il ne faut pas bouder son plaisir, l’été est là et il est urgent de vivre !

Car s’il y a bien une leçon qu’il faut tirer de cette terrible période, c’est qu’il faut savoir apprécier l’instant présent. Carpe Diem ! Prendre ce qui est bon et pour une fois, oui c’est permis : cultiver la légèreté. 

Le simple plaisir de marcher dans la nature, de regarder le ciel et les nuages. Nager, courir, s’alanguir sur le sable ou dans un jardin. Contempler, écouter et enfin respirer cet été que nous avons tant espéré. Et le soir venu, lever les yeux vers la nuit étoilée toujours plus belle en été.

Oh oui, comme il va être bon de se glisser dans cet été tant désiré et retrouver toutes ces petites habitudes estivales que nous adorons :

Lire les journaux régionaux avec un petit café sous les platanes. Ils nous ravissent avec leurs nouvelles locales qui rapportent les exploits du dernier tournoi de pétanque ou de la plus grosse prise de sardines. 

L’été, les infos changent de priorité. La plus importante c’est bien sûr la météo et le temps qu’il fera demain, le calendrier des marées et celui de la lune pour jardiner …L’heure à laquelle on pourra aller se faire bronzer ou partir en mer pour pêcher la crevette, planter ses tomates et inviter des amis à un barbecue sur la terrasse, c’est le retour à l’essentiel !

C’est aussi le moment de goûter le temps qui passe où les heures s’étirent délicieusement. Lire enfin tous ces livres empilés tout au long de l’année sur notre table de nuit. Mais choisissez bien ceux que vous emporterez car biographies ou romans, ils donneront le ton à vos pensées et tinterons vos rêves lors de la sieste. Dans votre valise, prenez baskets et jolies sandales et glissez-y vos maillots préférés à fleurs ou à petits pois comme il vous plaira… Et attention ! N’oubliez pas d’achetez la crème qui sublimera votre peau tout en la protégeant des assauts ardents du soleil (comme on dit dans les notices). Vous en avez déjà plein vos tiroirs ? 

Halte-là malheureuse ! Ne savez-vous pas qu’un tube entamé devient vite périmé dès qu’on ne l’utilise plus ? Il faut donc acheter une nouvelle crème solaire chaque année !  Maintenant que vous savez, pas de bêtise car votre peau pourrait se venger et cette belle couleur hâlée virer au rouge …Pas top, surtout avec votre robe dos nu qui vous fait une silhouette de sirène !

Alors jetez-moi tous ces vieux pots et armée de votre tube tout neuf, ne boudez pas le grand air, les balades estivales, les virées en mer pour revenir avec une bonne mine qui vous donnera une pêche d’enfer pour une rentrée en beauté.

Bonnes vacances et vive la liberté !

Babette Koenig

Parce qu’elle croque nos envies et nos états d’âme avec finesse, j’ai le plaisir d’accueillir sur mon blog les chroniques illustrées « Miss Beauty », des traits d’humeur pleins d’esprit.  Et des conseils très avisés. Notamment sur Carpe diem, mais aussi sur l’usage de la crème solaire. À changer chaque année car les filtres solaires se périment vite. De plus, la formule déphase en moins d’un an, le gras se désolidarisant des autres matières premières. L’avantage, c’est que vous pouvez essayer de nouvelles galéniques comme l’eau de protection solaire chez Vichy dotée d’un SPF élevé : 30 ou 50 pour une protection solaire efficace ! Ne manquez pas de lire sa précédente chronique La vraie vie, c’est reparti.