Buée sur les lunettes: la solution Zeiss et sa campagne pub

Quel fléau que la buée sur les lunettes dès lors que l’on porte un masque. Un vrai problème autant pour soi que pour les autres. Un inconfort visuel mais aussi social car notre interlocuteur perd notre regard. Bref, une galère pour trois quarts des français qui portent des lunettes. J’ai testé la solution anti-buée Zeiss. Son kit anti buée est fortement médiatisé grâce à une pub TV percutante et un dispositif important sur les réseaux sociaux. Décodage

solution anti buee

Zeiss innove avec une solution contre la buée sur les verres de lunettes : avis

Côté produit, le fabricant de verre Zeiss, concurrent du français Essilor, sort une solution adaptée aux porteurs de lunettes par temps de Covid. Cette innovation leur facilite le quotidien en préservant les verres de la buée tout au long de la journée alors qu’ils portent le masque au travail, dans les transports, en ville… Il s’agit d’un kit anti-buée comportant :
– un mini spray anti buée qui laisse une fine fine pellicule hydrophile sur les verres. Cela permet d’éviter la formation de gouttelettes d’eau condensées sur la surface des verres. Empêchant par là-même la formation de buée.
– un mini-chiffon en microfibre qui aide à répartir uniformément le produit pour une meilleure efficacité

Mode d’emploi : Appliquer le spray ZEISS anti-buée directement sur les deux côtés des verres, puis les sécher avec la chiffonnette microfibre.
Mon avis : Une solution efficace car je n’ai pas été gênée par la buée générée par le port du masque, et ce pendant toute une journée. Je l’ai fait tester par d’autres personnes et même satisfaction. Cela marche également pour les lunettes de soleil, les lunettes de protection, les masques de ski et les objectifs des appareils photo.
Prix de vente conseillé : 9.90​€
Le kit anti-buée est disponible en pharmacie et ​chez les opticiens partenaires ZEISS​.

buee masque
Le dispositif évènementiel anti buée Zeiss sur les hauteurs de Montmartre

Torture-test géant et dispositif de communication puissant

Pour éprouver l’efficacité anti buée, la marque Zeiss et son agence Gyro Paris ont mis sur pied un « torture-test » géant à Paris sur les hauteurs de Montmartre. Par temps froid, ils ont ainsi installé à Paris une vitre de 3 mètres de long sur socle équipée d’un pochoir sur la vitre (représentant les verres) pour permettre aux curieux… d’observer par eux-mêmes le résultat au contact de l’air chaud (par soufflerie). Le torture-test est un levier emblématique de la publicité pour démontrer l’efficacité d’un produit – il est très utilisé pour les lessives -. Torture-test géant car « qui peut le plus, peut le moins ». Le dispositif media s’appuie sur un film pub en 2 versions de 56 et 20 secondes sur France TV et sur YouTube. La campagne se déploie aussi sur Instagram avec des stories filmées en vue subjective. Découvrir le film

Si le masque vous cause d’autres désagréments tels que l’apparition de boutons sur le menton, vous pourriez lire l’article du blog dédié ou celui sur le Maskné.

Joaillerie: Cartier défend son leadership avec ses créations iconiques en pub

Face aux récentes acquisitions de LVMH, Cartier, le leader historique et incontesté de la joaillerie défend ses positions en choisissant une campagne institutionnelle mettant en avant 7 de ses créations les plus iconiques. Décodons ensemble cette campagne publicitaire et les mouvements qui sous-tendent le marché de la joaillerie du côté des acteurs, des consommateurs et de l’offre.

Pourquoi la joaillerie est-elle en pleine effervescence ?

L’acquisition la plus tonitruante de l’année est le rachat du joaillier américain Tiffany par le groupe LVMH pour 13 milliards d’euros. Une transaction qui a fait l’objet de négociation, de renégociation et d’une bataille judiciaire avec interférence du politique. Elle fait suite au rachat de l’italien Bulgari en 2011. Pourquoi une telle avidité ? Le marché des bijoux est des plus résilients : il affiche une croissance mondiale de 12% en 2019 versus une croissance moyenne de 7% pour l’ensemble du marché du luxe à taux de change courants (source Bain & Company). Même en 2020, il résiste mieux que la maroquinerie, les cosmétiques ou les vêtements de luxe. Car la joaillerie est considérée comme une valeur refuge. Ce segment est éclaté puisque 70% à 80% des ventes mondiales de bijouterie-joaillerie seraient entre les mains d’ateliers anonymes et d’artisans. Les grands noms de la Place Vendôme et de la rue de la Paix (Cartier, Chanel, Dior, Van Cleef&Arpels, Chaumet, Boucheron…) ne concentreraient que 20 à 30% du marché. Ces marques puissantes, qui ont connu une année difficile en raison de la crise liée au covid, grignotent année après année des parts de marché, à coup de stratégie de communication performante et d’implantation de flagship. Au-delà des maisons historiques rachetées par Kering ou LVMH, les griffes de mode se tournent vers le bijou à l’instar de Hermès, Louis Vuitton, et assez récemment Gucci, Prada et Balmain. Pour se distinguer, elles dépoussièrent les codes du marché et misent sur des bijoux plus accessibles et des pierres semi-précieuses.

Poussée par la crise sanitaire et les consommateurs, la joaillerie accélère sa mue digitale

Longtemps, les joailliers ont résisté à la transformation digitale et à l’omnicanal en raison du coût élevé des stocks et de la pression de leurs revendeurs. Mais le comportement des consommatrices a changé. Non seulement, depuis quelques années, elles n’hésitent plus à pousser la porte des boutiques de bijoux pour s’offrir pour elle-même une bague, un bracelet ou un pendentif. Et ce, en Europe comme aux États-Unis ou en Chine. C’est bien la Chine qui tire la croissance du marché avec l’explosion des ventes en ligne. Dès 2015 Cartier ouvrait son site e-commerce dédié à la Chine le jour des célibataires 11/11. Bulgari, Tiffany et Cartier investissent désormais les réseaux sociaux et le Luxury Pavilion de TMall , marketplace d’Alibaba pour vendre directement aux clientes chinoises. Car ces plateformes assurent du service, de la data et l’authenticité des produits. Elles y achètent également en livestream des bijoux à 2000€ présentés un influenceur star de WeChat (KOL).

Les bijoux les plus iconiques tirent le marché, un phénomène à mettre en parallèle du succès des accessoires de luxe

Ces pièces emblématiques sont hautement reconnaissables et accessibles pour quelques milliers d’euros. Ce sont le bracelet Love de Cartier, le bracelet T de Tiffany ou le collier Alhambra de Van Cleef&Arpels. Des bijoux au design intemporel qui traversent les modes sans prendre un pli. Des pièces qui se déclinent du tout métal jusqu’à des versions plus sophistiquées et onéreuses dotées de brillants ou de diamants. Des modèles qui séduisent la génération Y qui cherche à connaître la provenance, le mode de fabrication… En quête de transparence et de critères environnementaux, ces derniers se tournent également vers les jeunes marques pure players ou challengers qui proposent des bijoux moins chers et très respectueux de la planète. À l’instar de Courbet, Gemmyo… Des start-up qui n’offrent qu’un showroom, mais proposent de la personnalisation en ligne (Gemmyo crée en 2011), l’eco-responsabilité avec de l’or recyclé et des diamants synthétiques (Courbet en 2017), mettent en avant l’éthique…

Cartier célèbre ses icônes et leur design dans la campagne La Culture du Design

Au travers de cette publicité, le joaillier de la Rue de de la Paix entend célébrer sa créativité et son intemporalité en mettant en avant la pluralité de ses modèles historiques à succès. La marque change ainsi de stratégie en presse et sur les réseaux sociaux en ne concentrant pas ses media sur les seuls modèles récents. « La Culture du Design » présente ainsi 7 bijoux iconiques issus du patrimoine du joaillier parisien. Quatre montres de légende : la Santos, la Tank, la Panthère et la Ballon Bleu. Mais aussi les bracelets Love et Juste un Clou, et la triple bague Trinity. Des pièces d’horlogerie et de joaillerie à même de séduire toutes les générations. Riches d’un passé glorieux, certains de ces bijoux sont centenaires ou presque. Telle la montre Santos imaginée en 1904 pour l’ aviateur Alberto Santos Dumont qui avait des difficultés à consulter sa montre de poche en vol, et conçue par son ami Louis Cartier. Ou encore la bague Trinity, entrelac sophistiqué de trois couleurs d’or, également dessinée par Louis Cartier en 1924. Forts d’un design intemporel aux lignes pures, ces modèles restent parmi les plus désirables du joaillier de luxe.

Ainsi, le modèle culte « Love » aux motifs gravés de têtes de vis est un modèle unisexe créé en 1969 par un jeune designer italien, Aldo Cipullo. Cette pièce de joaillerie, symbole du lien amoureux, continue de séduire. Il reste aujourd’hui encore le bracelet le plus recherché sur Google. Shootés dans un décor minimaliste, les visuels publicitaires font la part belle aux détails de chaque création, du tournevis du bracelet Love jusqu’à la pointe du bracelet Juste un Clou. Découvrir le film présentant les icones Cartier

Même si la marque a souffert de la crise liée au coronavirus, elle est restée très présente sur les réseaux sociaux. « Même dans les pires moments, il y a eu une accélération des commentaires des utilisateurs, qui n’ont pas hésité à évoquer leurs sentiments vis à vis de ces pièces. Un sentiment créé par un achat, un cadeau pour un ami ou un membre de la famille… Des témoignages très forts » a confié Arnaud Carrez, responsable du marketing et de la communication de Cartier International.
Pour asseoir son leadership et sa visibilité, le joaillier Cartier associe éducation et entertainment au travers d’expositions grandioses telle celle du Grand Palais décrite ici et de brand content divertissant comme ce film réalisé pour les fêtes de fin d’année. Une communication où le bestiaire Cartier est fortement présent. En opposition à cette dernière campagne.

Voyage : le rêve incarné, réifié avec la campagne Louis Vuitton

Thème emblématique du malletier, l’Art du voyage se décline cette année autour d’une magnifique campagne publicitaire intitulée À la poursuite du rêve. Plus que jamais avec la pandémie mondiale, le voyage réifie le rêve alors que nos horizons se rétrécissent au gré des confinements.

publicite louis vuitton voyage 2021

La maison de luxe explore la magie du voyage dans des paysages extraordinaires d’Islande

La nature sublimée est ici photographiés par Viviane Sassen. Pour la première fois, Louis Vuitton cherche à faire écho à notre âme d’enfant en choisissant de mettre en avant des silhouettes d’enfants islandais explorant ces paysages féériques . Avec une touche ludique.

campagne louis vuitton cle
Les clés de notre imaginaire, ultime but de la campagne Louis Vuitton L’Art du voyage @vivane sassen

Ces publicités oniriques incarnent les valeurs essentielles du luxe : rêve inaccessible, dépaysement, créativité et excellence artistique. Elles mobilisent notre imaginaire, expérience ultime de luxe. D’ailleurs, le rêve avait été le thème central de la communication Hermès en 2019. L’écriture visuelle de la photographe néerlandaise joue sur le graphisme des lignes et de forts contrastes.

voyage vuitton dream

Plages de sable noir et péninsules mystiques du sud de l’île, lacs glaciaires légendaires et grottes volcaniques emblématiques du Nord… La photographe et réalisatrice nous offre une parenthèse de sérénité et d’éternité. L’eau, la terre et le ciel y occupent une place prépondérante, en écho à notre envie de nature et d’évasion en cette période de crise sanitaire. Emblématiques de la maison de luxe, la malle ou les malles sont magnifiées sous la forme de totem, de sculptures ou revisitées comme instruments de percussion, de jeux.

pub louis vuitton reve enfants

Quant à l’accroche À la poursuite du rêve ou Towards dream en anglais, elle souligne la désirabilité du luxe. Tout faisant le lien entre le thème institutionnel et historique de Louis Vuitton et le contexte actuel. Une campagne réalisée sous la direction de Nicolas Ghesquiere et de la directrice de création Lina Kutsovskaya.

La photographe Viviane Sassen travaille également pour de nombreuses marques de luxe au sein de la galaxie LVMH : Bottega Veneta, Louis Vuitton Homme sous la houlette de Virgil Abloh, et pour Hermès. Mais aussi pour la jeune marque de maquillage green, La Bouche Rouge créée par Nicolas Gerlier à laquelle j’ai dédié cet article du blog.

Longévité et économie circulaire: Aigle, Petit Bateau…

En choisissant de communiquer sur la longévité des vêtements, leur transmission, leur revente en seconde main, Aigle et Petit Bateau adoptent une même posture. Les deux marques mettent ainsi en exergue la qualité, la résistance et la durabilité de leurs vêtements. Tout en répondant à une aspiration croissante des consommateurs : l’économie circulaire. La marque centenaire Aigle ouvre un nouveau chapitre avec sa publicité empreinte d’esprit et d’émotion qui nous rappelle bien des souvenirs d’enfance. Un ton juste pour s’identifier dans ce film qui est relayé par une opération digitale sur les réseaux sociaux.

longevite pub Aigle

Aigle surfe sur l’émotion, l’enfance et la longévité de ses vêtements

La marque Aigle nous conte une histoire de transmission poétique, de temps qui passe, de sortie d’enfance avec pour fil rouge une doudoune jaune. La marque connue de plusieurs générations réussit ainsi à se faire aimer sans baratin inutile. La jeune héroïne convoite la doudoune jaune de sa grande sœur. La petite fille l’essaie à plusieurs âges de sa vie. Sans être à sa taille… Et puis, un jour, ça y est, le truc en plumes lui va comme un gant… C’est alors que la grande sœur quitte la maison… En léguant à la petite blonde, la doudoune, avec, dans la poche, un petit mot, « prends en soin ». Un pitch qui souligne la longévité, la durabilité du vêtement reprises dans la signature Pour tous les temps, et pour longtemps. Aigle et son agence Rosapark mettent ainsi l’accent sur la seconde vie des vêtements. Une proposition cool et responsable.

De plus, parallèlement au film, Aigle propose sur Instagram un jeu concours permettant d’écrire un petit mot à son frère ou à sa soeur de coeur… afin de gagner des articles Aigle grâce à une tribu d’influenceurs triés sur le volet. Histoire de cultiver le lien familial en cette période compliquée qui nous isole les uns des autres. La famille ayant longtemps été au coeur du territoire publibitaire de la griffe Aigle.
Lors du Black Friday, Aigle avait annoncé la fermeture de son site de vente Cette décision avait pour objectif de mettre en avant “Second Souffle”, nouvelle rubrique du portail spécialement dédiée à la revente de pièces d’occasion. Elle permet aux clients de retourner des vêtements, chaussures et accessoires pour leur permettre de s’inviter dans une nouvelle garde-robe.
En outre, depuis le 16 décembre, le portail de vente de déstockage VeePee propose à ses clients de renvoyer leurs produits Aigle usagés en l’échange de bons d’achat à valoir chez Aigle. Une opération baptisée “Re-Cycle”. Deux initiatives pour encourager un mode de consommation plus raisonné et sensibiliser les consommateurs à l’économie circulaire. Quant aux lieux de production, le bottier limite le Made in France à ses bottes les plus iconiques, historiques et chères
.

seconde main aigle revente

Pionnière, Petit Bateau offre une seconde vie aux vêtements depuis 2017 pour souligner leur résistance.

Des vêtements bien pensés, offrant une grande liberté de mouvements aux enfants et une longévité prouvée. En s’inspirant des pratiques des mères de famille : transmission au sein de la fratrie, don ou revente entre amies. La Marque est en effet pionnière sur le marché de la seconde main avec « Les Occasions » de l’Application Petit Bateau lancée dès 2017 où les clientes fidèles se revendent entre elles les vêtements de leurs enfants devenus trop petits. Petit Bateau entend ainsi favoriser l’économie circulaire en promouvant la longévité de ses produits.

Géré en interne, ce nouveau service digital de revente permet aux clients de fixer librement leurs prix.

resistance longevite Petit Bateau

Petit Bateau privilégie l’éco-conception avec des matières responsable à la faible empreinte carbone.

La marque du groupe Yves Rocher propose aussi des collections éco-conçues qui ont un faible impact sur la planète lors de leur entretien comme le lin, l’utilisation de polyester recyclé. Ainsi 100% de la collection naissance est en coton biologique. Le recyclage d’une partie des produits (matières issues de la coupe des vêtements) sert à créer des isolants dans le Bâtiment et des rembourrages dans l’Automobile. L’accent est mis sur les enfants

En quête d’une mode plus durable et moins polluante pour la planète, mais aussi moins onéreuse, les consommateurs se tournent vers des plateformes qui proposent des vêtements, chaussures et accessoires d’occasion, obligeant la plupart des marques à repenser leur offre. Eram, Jacadi, Globetrotter, Bocage, Patatam, Ba&sh, JM Weston… Longue est la liste des enseignes à avoir récemment dévoilé leurs ambitions pour la seconde main, qui fait de manière croissante l’objet de shop-in-shops dédiés sur leur site e-commerce. Et des marketplaces comme Zalando et La Redoute avancent également leurs pions.
Évalué entre 30 et 40 milliards de dollars (25 à 34 milliards d’euros), soit environ 2% du poids total du secteur mode et luxe, le marché mondial de la seconde main devrait croître de 15 à 20% par an au cours des cinq prochaines années, selon un rapport remis en septembre par le cabinet BCG .

Branding: Longchamp revendique son ancrage à Paris et divertit

Par ces temps de confinement, les marques de luxe cherchent au travers de leur Branding à entretenir leur notoriété, leur image de marque et le lien avec les internautes rivés à leur mobile. La nouvelle plateforme de marque du maroquinier Longchamp met l’accent sur son ancrage parisien. Elle se donne à voir dans un court-métrage, un format long et original qui conjugue image et divertissement, à même de séduire les Millennials et la génération Y de par le monde.

branding Longchamp film

Paris, un ancrage synonyme de luxe, de mode, de rêve préempté par de nombreuses griffes de luxe

À la différence de l’Italie où le luxe s’enracine en différentes villes prestigieuses : Rome, Milan, Florence.., Paris est définitivement la capitale du luxe à la française. Parangon de ce luxe, Saint Laurent le clame haut et fort dans son branding. Le couturier le décline dans son logo, dans l’évocation de sa ligne Rive gauche et dans sa communication et même dans ses parfums avec Paris, Mon Paris, Rive Gauche… Hermès, Balmain, Berluti, Balanciaga et Lanvin revendiquent également Paris dans leur logo.

Authenticité et légitimité pour le branding de Longchamp

Pour Longchamp, le virage s’est fait avec l’agence Fred & Farid cette année. De par son nom et son histoire, Longchamp est plus que légitime pour revendiquer Paris dans sa nouvelle signature de marque. Elle fut en effet fondée en 1948 à Paris et est toujours entre les mains de la même famille. Très Paris, une signature facile à mémoriser et porteur de sens et de rêve. Avec un twist stylé tout en restant accessible, du statut mais pas trop. Consensuelle, véhiculant le chic parisien, elle devrait rencontrer l’adhésion en Asie comme en Amérique. Au-delà du logo, la capitale française s’inscrit donc désormais au coeur de la communication du maroquinier. Elle est le personnage central de ce film très divertissant qui présente la collection Printemps-été 2021. La chanson de Jacques Dutronc, interprétée par Clara Luciani, il est cinq heures, Paris s’éveille asseoit la personnalité du film et l’ancrage parisien.

Paris, décor du film Longchamp

La communication Longchamp emprunte les codes des séries, telle Emily in Paris

2020 marque également un tournant dans la communication de Longchamp puisque le maroquinier abandonne le recours aux égéries Kate Moss, Alexa Chung, Kendall Jenner… Ces dernières avaient contribué à booster l’image et la notoriété de la marque en lui donnant une touche plus rock, plus glamour. Mais la pandémie a accentué la demande des consommateurs pour des marques plus authentiques, plus proches. Moins de paillettes, moins d’ostentatoire. La marque s’incarne désormais avec de jeunes actrices moins connues, comme tirées de séries télévisuelles. La mise en scène du chassé-croisé nocturne du duo d’actrices, l’anglaise Amber Anderson et la française Mathilde Ollivier, et d’un chat s’inspire également du film Deux Moi de Cédric Klapisch avec François Civil et Ana Girardot. Un très bon film tourné exclusivement à Paris.

Le chat, trait d’union dans les films Deux Moi de Cédric Klapisch et Longchamp

Voici donc un style narratif plus fort, un storytelling qui épouse les codes de la narration. Et répond aux nouvelles règles du storytelling sur les réseaux sociaux. Car Longchamp capitalise sur une forte communauté sur les réseaux sociaux : 1,6 million de fan sur Facebook, 726K sur Instagram et 10k followers sur Youtube. Ce court-métrage met en scène son sac Roseau, un sac iconique et emblématique de l’image classique au chic intemporel de la griffe. Réalisé par Lope Serrano, le film compte en quelques jours plus de 13 000 vues :

Quant à la publicité presse, elle emprunte de nombreux codes parisiens pour sa scénographie : cour pavée, pierre blonde et surtout empilement de chaises en rotin typiques des bistrots à Paris.

Violence conjugale : le luxe s’engage, Yves Saint Laurent

Les marques de luxe embrassent les enjeux de société telle la violence conjugale. Combat dont s’empare la marque cosmétique Yves Saint Laurent. En cela, elles répondent aux nouvelles attentes des consommateurs et en tout premier lieu de la génération Z, qui entendent voir les marques jouer un rôle actif vis-à-vis des enjeux de société.

violence conjugale

Par leur communication, les marques de luxe font avancer les causes sociétales : égalité homme femme, diversité et inclusion…

Disposant d’une part de voix importante, les marques cherchent à mettre en avant leurs valeurs à travers leurs communications institutionnelles ou produit. Ainsi, L’Oréal Paris a depuis 20 ans, sous l’impulsion de la filiale américaine, mis à l’honneur la diversité au travers de sa Dream team. Celle-ci associe des égéries de 17 à 77 ans aux profils ethniques variés, telles Jane Fonda, Helen Mirren, Eva Longoria, Viola Davis, Leila Bekhti…

Ce qui est nouveau, c’est que désormais les griffes soutiennent des ONG, des initiatives locales et qu’elles le font savoir. Aspirationnelles, elles ont la capacité à informer et à faire progresser les consciences, à mobiliser leurs audiences. De même, sous la houlette de sa directrice de création, Maria Grazia Chiuri, Dior est engagé dans la cause féministe comme en témoignent ses défilés, ses messages militants We are all feminists ou Non, non, non. Voir cet article dédié du blog. Elle offre ainsi une formidable caisse de résonance à portée internationale.

Yves Saint Laurent souhaite alerter et éduquer les plus jeunes sur la violence conjugale

La marque de luxe qui connait un grand succès auprès des générations Y et Z au travers de ses parfums et de son maquillage, a initié ce projet international il y a 2 ans, avant même le Grenelle dédié aux violences conjugales, confie Stephan Bezy, son DG. Son film Aimer sans abuser est diffusé sur les réseaux sociaux. Elle s’est engagée au travers de partenariat avec des ONG en France, en Angleterre et aux États-Unis avec un message fort « Abuse is not love ».

En France, pour soutenir faire de la prévention en partenariat avec l’ONG En avant toute(s). Une campagne d’affichage est également programmée, mobilisant 5% du budget affichage extérieur de la marque Yves Saint Laurent Beauté, pour donner davantage de visibilité à cette cause, pour prévenir et éduquer. En savoir plus

Quel sport choisir pour cette rentrée ? Décathlon vous y aide

Après un confinement sportif et un été détente, quel sport choisir pour cette rentrée de septembre ? Une question que petits et grands se posent

Après un confinement sportif et un été détente, quel sport choisir pour cette rentrée de septembre ? Une question que petits et grands se posent pour mettre en oeuvre les bonnes résolutions sportives adoptées lors du confinement. Face à la multiplicité des choix, l’enseigne leader du sport Decathlon propose une campagne de publicité en réponse à ses interrogations.

quel sport

Conçue par l’agence Romance, elle donne à voir le premier temps fort du sport, le démarrage, le lancement. Intitulée Le moment de commencer, elle surfe sur nos envies de sport tout en promouvant les services gratuits de Decathlon. Malin ! Car au-delà de l’innovation produit, c’est aussi ces services que l’enseigne nordiste spécialiste du sport se distingue. Elle propose ainsi des test d’équipement et des offres de découverte de nouveaux sports. Plus précisément : un test d’équipement sportif gratuit durant 10 jours et ce, pour une centaine de sports. Quel choix de sport ! Et surtout, cela permet d’éviter d’investir dans un matériel pour un nouveau sport qu’on est pas sûr d’aimer. Tester avant d’acheter, un service disponible en boutique et en ligne.
De plus, la dimension conseil est fortement présente tant en magasin qu’en ligne. Les vendeurs expérimentés Decathlon sont à votre écoute pour vous conseiller quel sport choisir en fonction de vos envies et de vos aptitudes. Sur le site internet dédié conseilsport.decathlon.fr, un questionnaire personnalisé est proposé pour vous aider face à la multitude de choix. Un questionnaire simple articulé autour de 4 questions pour trouver quel sport vous correspond. Il s’adapte à vos objectifs ou aspirations : Garder la forme ? Prendre du temps pour vous ? Partager un moment convivial ? Vivre des sensations fortes ? Un premier pas avant la proposition de matériel et de coaching via le site ou l’appli. Un accompagnement digital qui suit les préoccupations et la pensée du consommateur pour une expérience client ultra fluide.

La réalisation de ce film publicitaire de 45 secondes a été confiée à Noir Oostende. Elle joue avec l’émotion : premiers pas de danse, intensité du chronomètre.. Quant à la musique du film pub Decathlon 2020, elle est signée d’un groupe de rock californien des années soixante The Surfaris. Découvrir ce film empreint d’émotion et de motivation ci-après

Liberté post-confinement : Repetto nous fait rêver tout en légereté

Le déconfinement offre un écrin à l’ode à la liberté signée Repetto. La marque Repetto nous fait rêver avec un nouveau film dont elle a différé la diffusion pour coller au contexte. Car cette marque iconique mise sur le temps long, elle qui fut créée en 1947. Elle incarne l’opéra, l’élégance, la grâce, l’intemporalité. Ainsi, son PDG Jean-Marc Gaucher est aux commandes de Repetto depuis 20 ans. Aux commandes Christian, Elsa Reuilly et Frank Rey.

liberté

Une ode à la liberté empreinte des codes du luxe et de sens

Ce nouveau film résonne particulièrement avec le contexte actuel du déconfinement. Propriétaire de la griffe Repetto, Jean-Marc Gaucher a confié la conception et la réalisation de ce film de marque à de grandes figures du monde de la publicité qui se sont illustrées avec le film maintes fois récompensé La Lionne de Perrier : Christian Reuilly, sa fille Elsa et Frank Rey. Danse, grâce et liberté s’inscrivent au coeur de ce film manifesto et résument ainsi l’esprit, l’essence même de la marque. Pour atteindre l’excellence d’une oeuvre artistique, ce sont deux danseurs de l’Opéra qui incarnent cette ode à la liberté, Marion Barbeau et Mickael Laffon. Sur une chorégraphie d’une autre figure de l’Opéra de Paris, Sébastien Bertaud. La verrière du Grand Palais prête un cadre féérique au thème de l’envol. Ironie de l’histoire, ce film qui a nécessité deux mois de préparation a été tourné en juillet 2018. Il est ainsi resté confiné presque 2 ans. « Le film n’aurait pas pu sortir au moment de la crise des gilets jaunes, non plus lors des grèves SNCF pour les retraites l’an dernier, au final, nous avons choisi cette période de déconfinement « fragile » mais pleine d’espoir après deux mois d’enfermement et d’inquiétudes. Une sorte de libération, dont le film se fait l’écho de par son appel à la liberté », expliquent les publicitaires.

Son hommage à la liberté et à la légèreté, son claim de signature font particulièrement écho au déconfinement : « que serait la vie… sans Liberté ?»… Cette liberté dont nous réapprécions le prix suite à ces jours d’enfermement et de sinistrose, cette envie de légèreté également. Ce film est visible sur le réseaux sociaux depuis le  10 mai, il prendra également pour cadre les écrans de cinéma à leur réouverture le 22 juin.

Un film de marque empreint de légèreté et de grâce à même de réenchanter la marque, ses accessoires et ses parfums. Des parfums dont la création et la distribution sont confiées à Interparfums depuis 2012 (4,7 millions d’euros en 2018).

parfum dance with repetto

Ce thème de la liberté inspire également le parfum Libre de Yves Saint Laurent. Un parfum dont les affiches fleurissent également maintenant puisque le contexte et la proximité de la Fête des mères y sont très favorables. L’univers de la danse, quant à lui, inspire d’autres marques de luxe, à l’instar de Dior ou de Kenzo. Mais aussi la marque cosmétique Nuxe, un choix plus audacieux car hors du territoire classique de la beauté, décodé dans cet article du blog.

[Love brand] Dove et Nike nous émeuvent durant la crise sanitaire

Deux spots très émouvants ont émergé du paysage pub. Celui de la Love Brand Dove remercie le personnel soignant. Quant à Nike, la marque américaine nous encourage à poursuivre le sport chez soi. Toutes deux réussissent à ne pas paraître trop opportunistes du fait de leur très forte légitimité.  Humilité et sobriété en sont les clés, assorties du respect du discours de marque et de leur charte de communication.

love brand dove

La love brand Dove nous donne à voir des portraits de soignants sans fioritures, sans masques. 

Depuis 2004, Dove communique sur la vraie beauté, Real beauty. Un choix stratégique précurseur des attentes d’authenticité et de diversité des consommateurs. En s’émancipant des diktats de beauté (cf cet article du blog), la marque a toujours fait montre de justesse dans ses propos comme dans ses images. Cette fois-ci, elle jette un regard plein d’émotion et de reconnaissance envers ces soignants qui ont retiré en fin de journée leur masque et dont on voit encore la trace. Des masques qui rendent la respiration difficile, la transpiration active, et les allergies de la peau du visage nombreuses. Médecins et infirmières regardent directement la caméra, stoïquement, avec des lignes et des marques visibles sur le visage provoquées par les masques faciaux. 

Cet hommage vibrant à ces héros de la crise  résonne autant que des applaudissements. Dove assortit cette communication à des actes de donation en produits d’hygiène : savon, gel douche, shampooing de par le monde. 

Courage is beautiful, la baseline si pertinente vient souligner ces portraits réalistes de soignants

Malgré la fermeture de ses boutiques, Nike a gardé le lien avec les consommateurs avec #StayHome et le film You can’t stop us.

Autre grande Love Brand, la marque à la virgule joue la carte de la sincérité et de la proximité au travers de ce film émouvant. Vantant les héros du quotidien qui continuent de s’entrainer à la maison durant le confinement, ce film s’appuie sur des images fortes en noir et blanc et une musique chargée émotionnellement. Et un titre fédérateur Play for the World / You can’t stop us. C’est à la fois juste par rapport à la plateforme de marque de Nike, juste dans le ton et juste par rapport au vécu des internautes. Un immense succès sur Youtube avec 6 millions de vues. Là encore la marque ne peut être taxée d’opportunisme. La marque d’athleisure s’érige en fervent défenseur de la communauté en promettant notamment un don de 15 millions de dollars répartis entre plusieurs organisations à travers le monde pour lutter contre le Coronavirus. 

Pour finir sur une note plus gaie, voici une pépite française nettement plus optimiste sortie avec le déconfinement. Cette pépite tournée avec peu de moyens et d’équipe (les nouvelles conditions de réalisation) signée Intermarché et son agence Romance allie poésie et humain sur la chanson éponyme de Nina Simone. Avec toujours le même objectif de l’empathie et de la proximité. 

Fait maison : la pub s’adapte au confinement L’Oréal, Jacquemus, Zara

Un nouveau style publicitaire envahit nos écrans, le fait maison, en cette période de confinement et de crise sanitaire. Réalisées à la maison par les top models ou ambassadrices de marque, ces publicités L’Oréal, Jacquemus et Zara gagnent en proximité et en humanité.  Des valeurs tendances qui séduisent les différentes générations par leur forte dimension émotionnelle.   

pub fait maison

Le style de la pub évolue avec une réalisation fait maison par Eva Longoria pour colorer ses cheveux blancs avec L’Oréal

Confinement oblige, nombreuses sont les femmes à retarder leur visite chez le coiffeur pour leur coloration. Sont-elle prêtes à passer le pas de la coloration à domicile pour ne plus donner à voir ces racines grises ? Fort de cette opportunité et de ce douloureux vécu consommateur, le dernier film pub L’Oréal adopte un style proche des vidéos réalisées par les internautes pour les réseaux sociaux. Nous sommes invitées à rentrer dans la salle de bains de leur égérie américaine, Eva Longoria, à Los Angeles. Après avoir partagé quelques confidences intimes sur ses cheveux gris, elle nous guide pas à pas dans les gestes de sa coloration. Mais ne vous y fiez pas, derrière se cache l’agence de L’Oréal Paris, McCann. Une campagne sans retouches avec l’une des égéries  L’Oréal les plus populaires, Eva Longoria. Le ton et le traité intimes contribuent fortement à l’empathie et à la conviction. Finie l’image parfaite de star de 45 ans. Le film démarre avec un gros plan sur les mèches blanches. Pour une fois donc, il faudra se faire confiance pour cette coloration maison et se passer de l’expertise et du brushing de son coiffeur attitré. Le spot publicitaire se déploie sur les réseaux sociaux Instagram et YouTube, via les comptes de L’Oréal Paris et via le hashtag #Stayhome. Il a également droit aux honneurs de la télévision en Europe et en France pour toucher une cible plus large en termes d’âge.

Jacquemus enrôle la top Bella Hadid pour sa campagne fait maison via FaceTime

Film ou photo, même combat en cette période de crise sanitaire et même nécessité de casser les codes pour adopter le système D. Ainsi, la marque de mode Jacquemus a invité la top model et star des réseaux sociaux Bella Hadid à se faire photographier via FaceTime.

Bella Hadid fait maison facetime

À l’autre bout de la ligne, on trouve le photographe Pierre-Ange Carlotti qui signe ces photos de la collection printemps-été 2020. Le résultat fait montre d’une belle créativité et d’un esthétisme certain ! Une campagne dépouillée avec notamment le fameux sac emblématique Jacquemus qui se prête bien aux réseaux sociaux, Instagram en tête.

instagram jacquemus

Quant au géant de la mode Zara, il a proposé à ses models de se prendre en photo chez soi en portant les nouvelles pièces de la saison que la marque leur avait adressées. Les mannequins confinés chez eux, ont pris la pose au saut du lit ou en selfie, assurant une campagne à la résonance très actuelle et créative.

shooting fait maison zara

Ces shooting faits maison offrent un nouveau style de contenu doté d’une esthétique plus naturelle, plus authentique. Un style qui permet plus facilement de s’identifier.