Cartier, le savoir-faire horloger devient onirique dans ce nouveau film

Cartier-film-horlogerie

Cartier poursuit sa communication institutionnelle et sa collaboration avec Bruno Aveillan qui avait signé L’Odyssée de Cartier en 2012. Cette fois-ci, c’est le savoir-faire horloger de la marque qui est mis en avant en se tournant vers ses racines historiques.  Ce film lie avec virtuosité passé et futur en se référant à des pièces iconiques de la Maison Cartier et en piochant dans des références cinématographiques qui nous transportent dans une vision futuriste, projetant ainsi la marque vers l’avenir. Un film dévoilé en avant première sur les réseaux sociaux.

cartier.share-your-time-atelier

Des plans spectaculaires ou mystérieux illustrant le savoir-faire et les pièces emblématiques de Cartier

Le film démarre par une vue des toits parisiens avec un lieu éclairé qui s’inspire du Musée d’Orsay et de son immense horloge, puis par une plongée dans un atelier déserté dans lequel s’animent les pièces d’horlogerie, virevoltantes, mues par une énergie lumineuse. Tout du long, les symboles iconiques de la Maison Cartier y sont distillés : Paris, ses toits et la Tour Eiffel, la panthère, la pendule, les montres, la vitrine… Pièce maîtresse de l’horlogerie Cartier et élément fort de son patrimoine, la pendule mystérieuse emblématique du savoir-faire de Cartier. Lors de l’expo au Grand Palais Style et Histoire de cette année, Cartier en avait mis plusieurs en avant, datant de la période Art Déco, elle se caractérise par des aiguilles de diamants en suspension flottant sur le cadran transparent de la pendule.

Pendule Mystérieuse aux aiguilles en suspension

Pendule Mystérieuse aux aiguilles en suspension présentée à l’exposition Cartier au Grand Palais

Des scènes inspirées d’images mythiques et futuristes

Ce film narratif de 90 secondes est également parsemé de références visuelles connues de tous car elles appartiennent à notre mémoire collective et au patrimoine culturel, la mythique Odyssée de l’espace et son vaisseau intergalactique, l’image culte de la Terre vue du ciel, celle de Stonehenge… La panthère fait le lien avec le précédent film autour de mouvements plein de poésie et de féérie, il existe une grande cohérence et cohésion entre les deux films. Dans L’Odyssée de Cartier, en s’ébrouant, elle faisait valser toutes ses taches ornées de superbes diamants. Ici, en un mouvement onirique, une valse illustrant la force d’attraction, les cadrans, mécanismes d’horlogeries et formes s’assemblent pour la recomposer et lui donner vie.

cartier.shape-your-time-vaisseau

Cartier-horlogerie-film-savoir-faire

Une approche privilégiant les hommes et les réseaux sociaux

Ce film de brand content s’adresse avant tout aux hommes, cible privilégiée de montres de luxe, voire addicte pour certains, puisque les seuls êtres humains présents sont père et fils face à une vitrine Cartier, illustrant le concept de la transmission. Un concept qui fait le succès des marques horlogères de luxe. Le film qui sera visible au cinéma à partir du 15 octobre, a été dévoilé sur les réseaux sociaux pour toucher un maximum de spectateurs et d’internautes, notamment des plus jeunes. Le précédent qui illustrait le patrimoine de Cartier dans le domaine des bijoux et de la joaillerie avec autant de poésie, de mystère, d’effets spéciaux, mais non pas une ouverture sur le futur, mais sur le voyage et le monde, L’Odyssée de Cartier avait atteint plus de 160 millions de personnes de par le monde et ciblait davantage les femmes.

cartier.tweet-annonce-film-savoir-faire

Il est destiné à souligner le savoir-faire de l’un des maîtres de l’horlogerie aux trente mouvements, mais surtout à redynamiser le pilier horlogerie de Cartier qui souffre du fort recul du marché chinois lié à la lutte contre la corruption et aux manifestations de Hong Kong. Pour la première fois, la manufacture de Villars-sur-Glane connaitra en novembre des mesures de chômage partiel. Gageons que ce film stimulera les ventes de fin d’année, cadeaux pour soi-même ou pour autrui.

Pour ma part, je trouve l’exercice de concilier passé et avenir beaucoup plus réussi dans le film Shape Your Time de Cartier que dans le nouveau Dior J’adore. Inventif, onirique, il est rythmé par la musique de Pierre Adenot aux tictacs rappelant le temps qui passe et le savoir-faire horloger de Cartier, il renforce l’imaginaire autour de la marque en créant à la fois du mystère et du lien. Chez Dior, les ficelles utilisées sont plus grossières, avec une  reprise au pied de la lettre de la Galerie des Glaces du film précédent et une vision futuriste de la ville inspirée d’un Dubaï rutilant d’or. Très bling bling. Et vous, que pensez-vous  de ce film Dior « The Future is Gold« qui compte déjà plus de 21 millions de vues sur Youtube en un mois ?

Amateurs de belles montres, vous pourriez aimer découvrir la saga de Bell & Ross qui s’est rapidement installée dans le pré carré des montres de luxe dans ce post.

8 réflexions sur “Cartier, le savoir-faire horloger devient onirique dans ce nouveau film

  1. Pingback: Web Content, approche marque ou produit : Valentino, Cartier

  2. Pingback: Cartier des bébés panthere trop chou, le luxe se fait tendre pour Noël

  3. Pingback: Montres Bell & Ross, le luxe en mode start-up Beauty Decoder

    • Le nouveau film Chanel N°5 est certes, très bien exécuté par Baz Luhrmann (images & musique) mais les clichés (Gisele Bündchen sportive, maman, top model et amoureuse) sont plus présents que le mythe.

      • « La femme de Chanel peut être avec elle-même sur une plage, elle peut être avec son enfant, elle peut avoir une vie professionnelle ambitieuse et enrichissante, et en même temps elle peut avoir une vraie relation amoureuse et vivre une véritable romance, explique le réalisateur. Et à la fin, la femme de Chanel choisit l’amour. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.