La bague de fiançailles version 2.0 avec Tiffany, le bijoutier US

bijoutier

À l’occasion de ses 130 ans, le bijoutier Tiffany signe une campagne de communication placée sous le signe de l’engagement – I will – et de l’artisanat de luxe. Une recette qui fonctionne dans l’univers du luxe, les Maisons se focalisant sur leur savoir-faire, leur patrimoine et leurs icônes. Le joaillier américain Tiffany & Co dévoile dans cette nouvelle campagne les secrets de fabrication de la bague de fiançailles, mettant en avant l’expertise des artisans de joaillerie en magnifiant les mains et les gestes dans un traité noir et blanc. Dans le respect total des codes du luxe.

bijoutier

La communication du bijoutier 100% dans les codes du luxe : produit iconique, savoir-faire, artisan, noir & blanc

Une campagne baptisée #TiffanySetting, orchestrée par l’agence Ogilvy & Mather qui tombe à point nommé : en pleine période de fiançailles et de mariage. Dans les vidéos filmées par Keith Erlich, l’accent est mis sur les artisans de la maison, les gestes de précision et le processus lent de taille, polissage, réalisation et montage qui peut ainsi atteindre presque une année. La conception de cette bague remonte à 1886 lorsque Charles Tiffany créa le Tiffany Stetting. Une prouesse car la monture créée par le bijoutier new-yorkais, est constituée de six griffes en platine qui surélèvent le diamant pour le faire briller de mille feux. Un design d’une grande pureté, aujourd’hui mythique !  

bague de fiançailles

Quant à la sélection du diamant par le bijoutier, elle est drastique puisqu’elle écarte 99,9% des pierres circulant sur le marché. Côté photos, les clichés sont signés du photographe Martyn Thompson et l’accroche I will est traduite en français par Je m’engage. Cette communication circule sur le net, la découvrir ci-dessous.

La vidéo souligne l’engagement et la fierté de ces artisans de réaliser cette bague devenue désormais l’icône de la Maison de joaillerie Tiffany & Co.

bague-diamant
Parallèlement à cette campagne, le bijoutier américain s’ouvre au-delà de son site marchand tiffany.fr pour la première fois au wholesale 2.0 en choisissant l’e-shop multi-marque de luxe Net-A-Porter avec un partenariat exclusif. Une sélection d’une trentaine de pièces a été effectuée, autour de bracelets, bagues, boucles d’oreille et colliers. Cette opération n’est pas sans rappeler celle de Chanel autour du lancement exclusif de sa collection Coco Crush sur le site anglais Net-a-Porter il y a tout juste un an.

chanel-net-a-porter-bijou

chanel-coco-crush

A mon avis, cette campagne est somme toute très conventionnelle même si elle est élégante et juste. Elle illustre le conservatisme américain et manque, à mes yeux, de la distanciation et du décalage qui permettent aux maisons de luxe de se projeter dans le XXIème siècle. Quant à cette première opération sur le Net marchand, elle préfigure l’évolution du secteur de la bijouterie joaillerie, secteur à la traîne en matière de e-commerce par rapport aux autres secteurs du luxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.