Joaillerie: Cartier défend son leadership avec ses créations iconiques en pub

Face aux récentes acquisitions de LVMH, Cartier, le leader historique et incontesté de la joaillerie défend ses positions en choisissant une campagne institutionnelle mettant en avant 7 de ses créations les plus iconiques. Décodons ensemble cette campagne publicitaire et les mouvements qui sous-tendent le marché de la joaillerie du côté des acteurs, des consommateurs et de l’offre.

Pourquoi la joaillerie est-elle en pleine effervescence ?

L’acquisition la plus tonitruante de l’année est le rachat du joaillier américain Tiffany par le groupe LVMH pour 13 milliards d’euros. Une transaction qui a fait l’objet de négociation, de renégociation et d’une bataille judiciaire avec interférence du politique. Il fait suite au rachat de l’italien Bulgari en 2011. Pourquoi une telle avidité ? Le marché des bijoux est des plus résilients : il affiche une croissance mondiale de 12% en 2019 versus une croissance moyenne de 7% pour l’ensemble du marché du luxe à taux de change courants (source Bain & Company). Même en 2020, il résiste mieux que la maroquinerie, les cosmétiques ou les vêtements de luxe. Car la joaillerie est considérée comme une valeur refuge. Ce segment est éclaté puisque 70% à 80% des ventes mondiales de bijouterie-joaillerie seraient entre les mains d’ateliers anonymes et d’artisans. Les grands noms de la Place Vendôme et de la rue de la Paix (Cartier, Chanel, Dior, Van Cleef&Arpels, Chaumet, Boucheron…) ne concentreraient que 20 à 30% du marché. Ces marques puissantes, qui ont connu une année difficile en raison de la crise liée au covid, grignotent année après année des parts de marché, à coup de stratégie de communication performante et d’implantation de flagship. Au-delà des maisons historiques rachetées par Kering ou LVMH, les griffes de mode se tournent vers le bijou à l’instar de Hermès, Louis Vuitton, et assez récemment Gucci, Prada et Balmain. Pour se distinguer, elles dépoussièrent les codes du marché et misent sur des bijoux plus accessibles et des pierres semi-précieuses.

Poussée par la crise sanitaire et les consommateurs, la joaillerie accélère sa mue digitale

Longtemps, les joailliers ont résisté à la transformation digitale et à l’omnicanal en raison du coût élevé des stocks et de la pression de leurs revendeurs. Mais le comportement des consommatrices a changé. Non seulement, depuis quelques années, elles n’hésitent plus à pousser la porte des boutiques de bijoux pour s’offrir pour elle-même une bague, un bracelet ou un pendentif. Et ce, en Europe comme aux États-Unis ou en Chine. C’est bien la Chine qui tire la croissance du marché avec l’explosion des ventes en ligne. Dès 2015 Cartier ouvrait son site e-commerce dédié à la Chine le jour des célibataires 11/11. Bulgari, Tiffany et Cartier investissent désormais les réseaux sociaux et le Luxury Pavilion de TMall pour vendre directement aux clientes chinoises. Car ces plateformes assurent l’authenticité des produits. Elles y achètent également en livestream des bijoux à 2000€ présentés un influenceur star de WeChat (KOL).

Les bijoux les plus iconiques tirent le marché, un phénomène à mettre en parallèle du succès des accessoires de luxe

Ces pièces emblématiques sont hautement reconnaissables et accessibles pour quelques milliers d’euros. Ce sont le bracelet Love de Cartier, le bracelet T de Tiffany ou le collier Alhambra de Van Cleef&Arpels. Des bijoux au design intemporel qui traversent les modes sans prendre un pli. Des pièces qui se déclinent du tout métal jusqu’à des versions plus sophistiquées et onéreuses dotées de brillants ou de diamants. Des modèles qui séduisent la génération Y qui cherche à connaître la provenance, le mode de fabrication… En quête de transparence et de critères environnementaux, ces derniers se tournent également vers les jeunes marques pure players ou challengers qui proposent des bijoux moins chers et très respectueux de la planète. À l’instar de Courbet, Gemmyo… Des start-up qui n’offrent qu’un showroom, mais proposent de la personnalisation en ligne (Gemmyo crée en 2011), l’eco-responsabilité avec de l’or recyclé et des diamants synthétiques (Courbet en 2017), mettent en avant l’éthique…

Cartier célèbre ses icônes et leur design dans la campagne La Culture du Design

Au travers de cette publicité, le joaillier de la Rue de de la Paix entend célébrer sa créativité et son intemporalité en mettant en avant la pluralité de ses modèles historiques à succès. La marque change ainsi de stratégie en presse et sur les réseaux sociaux en ne concentrant pas ses media sur les seuls modèles récents. « La Culture du Design » présente ainsi 7 bijoux iconiques issus du patrimoine du joaillier parisien. Quatre montres de légende : la Santos, la Tank, la Panthère et la Ballon Bleu. Mais aussi les bracelets Love et Juste un Clou, et la triple bague Trinity. Des pièces d’horlogerie et de joaillerie à même de séduire toutes les générations. Riches d’un passé glorieux, certains de ces bijoux sont centenaires ou presque. Telle la montre Santos imaginée en 1904 pour l’ aviateur Alberto Santos Dumont qui avait des difficultés à consulter sa montre de poche en vol, et conçue par son ami Louis Cartier. Ou encore la bague Trinity, entrelac sophistiqué de trois couleurs d’or, également dessinée par Louis Cartier en 1924. Forts d’un design intemporel aux lignes pures, ces modèles restent parmi les plus désirables du joaillier de luxe.

Ainsi, le modèle culte « Love » aux motifs gravés de têtes de vis est un modèle unisexe créé en 1969 par un jeune designer italien, Aldo Cipullo. Cette pièce de joaillerie, symbole du lien amoureux, continue de séduire. Il reste aujourd’hui encore le bracelet le plus recherché sur Google. Shootés dans un décor minimaliste, les visuels publicitaires font la part belle aux détails de chaque création, du tournevis du bracelet Love jusqu’à la pointe du bracelet Juste un Clou. Découvrir le film présentant les icones Cartier

Même si la marque a souffert de la crise liée au coronavirus, elle est restée très présente sur les réseaux sociaux. « Même dans les pires moments, il y a eu une accélération des commentaires des utilisateurs, qui n’ont pas hésité à évoquer leurs sentiments vis à vis de ces pièces. Un sentiment créé par un achat, un cadeau pour un ami ou un membre de la famille… Des témoignages très forts » a confié Arnaud Carrez, responsable du marketing et de la communication de Cartier International.
Pour asseoir son leadership et sa visibilité, le joaillier Cartier associe éducation et entertainment au travers d’expositions grandioses telle celle du Grand Palais décrite ici et de brand content divertissant comme ce film réalisé pour les fêtes de fin d’année. Une communication où le bestiaire Cartier est fortement présent. En opposition à cette dernière campagne.

Voyage : le rêve incarné, réifié avec la campagne Louis Vuitton

Thème emblématique du malletier, l’Art du voyage se décline cette année autour d’une magnifique campagne publicitaire intitulée À la poursuite du rêve. Plus que jamais avec la pandémie mondiale, le voyage réifie le rêve alors que nos horizons se rétrécissent au gré des confinements.

publicite louis vuitton voyage 2021

La maison de luxe explore la magie du voyage dans des paysages extraordinaires d’Islande

La nature sublimée est ici photographiés par Viviane Sassen. Pour la première fois, Louis Vuitton cherche à faire écho à notre âme d’enfant en choisissant de mettre en avant des silhouettes d’enfants islandais explorant ces paysages féériques . Avec une touche ludique.

campagne louis vuitton cle
Les clés de notre imaginaire, ultime but de la campagne Louis Vuitton L’Art du voyage @vivane sassen

Ces publicités oniriques incarnent les valeurs essentielles du luxe : rêve inaccessible, dépaysement, créativité et excellence artistique. Elles mobilisent notre imaginaire, expérience ultime de luxe. D’ailleurs, le rêve avait été le thème central de la communication Hermès en 2019. L’écriture visuelle de la photographe néerlandaise joue sur le graphisme des lignes et de forts contrastes.

voyage vuitton dream

Plages de sable noir et péninsules mystiques du sud de l’île, lacs glaciaires légendaires et grottes volcaniques emblématiques du Nord… La photographe et réalisatrice nous offre une parenthèse de sérénité et d’éternité. L’eau, la terre et le ciel y occupent une place prépondérante, en écho à notre envie de nature et d’évasion en cette période de crise sanitaire. Emblématiques de la maison de luxe, la malle ou les malles sont magnifiées sous la forme de totem, de sculptures ou revisitées comme instruments de percussion, de jeux.

pub louis vuitton reve enfants

Quant à l’accroche À la poursuite du rêve ou Towards dream en anglais, elle souligne la désirabilité du luxe. Tout faisant le lien entre le thème institutionnel et historique de Louis Vuitton et le contexte actuel. Une campagne réalisée sous la direction de Nicolas Ghesquiere et de la directrice de création Lina Kutsovskaya.

La photographe Viviane Sassen travaille également pour de nombreuses marques de luxe au sein de la galaxie LVMH : Bottega Veneta, Louis Vuitton Homme sous la houlette de Virgil Abloh, et pour Hermès. Mais aussi pour la jeune marque de maquillage green, La Bouche Rouge créée par Nicolas Gerlier à laquelle j’ai dédié cet article du blog.

Longévité et économie circulaire: Aigle, Petit Bateau…

En choisissant de communiquer sur la longévité des vêtements, leur transmission, leur revente en seconde main, Aigle et Petit Bateau adoptent une même posture. Les deux marques mettent ainsi en exergue la qualité, la résistance et la durabilité de leurs vêtements. Tout en répondant à une aspiration croissante des consommateurs : l’économie circulaire. La marque centenaire Aigle ouvre un nouveau chapitre avec sa publicité empreinte d’esprit et d’émotion qui nous rappelle bien des souvenirs d’enfance. Un ton juste pour s’identifier dans ce film qui est relayé par une opération digitale sur les réseaux sociaux.

longevite pub Aigle

Aigle surfe sur l’émotion, l’enfance et la longévité de ses vêtements

La marque Aigle nous conte une histoire de transmission poétique, de temps qui passe, de sortie d’enfance avec pour fil rouge une doudoune jaune. La marque connue de plusieurs générations réussit ainsi à se faire aimer sans baratin inutile. La jeune héroïne convoite la doudoune jaune de sa grande sœur. La petite fille l’essaie à plusieurs âges de sa vie. Sans être à sa taille… Et puis, un jour, ça y est, le truc en plumes lui va comme un gant… C’est alors que la grande sœur quitte la maison… En léguant à la petite blonde, la doudoune, avec, dans la poche, un petit mot, « prends en soin ». Un pitch qui souligne la longévité, la durabilité du vêtement reprises dans la signature Pour tous les temps, et pour longtemps. Aigle et son agence Rosapark mettent ainsi l’accent sur la seconde vie des vêtements. Une proposition cool et responsable.

De plus, parallèlement au film, Aigle propose sur Instagram un jeu concours permettant d’écrire un petit mot à son frère ou à sa soeur de coeur… afin de gagner des articles Aigle grâce à une tribu d’influenceurs triés sur le volet. Histoire de cultiver le lien familial en cette période compliquée qui nous isole les uns des autres. La famille ayant longtemps été au coeur du territoire publibitaire de la griffe Aigle.
Lors du Black Friday, Aigle avait annoncé la fermeture de son site de vente Cette décision avait pour objectif de mettre en avant “Second Souffle”, nouvelle rubrique du portail spécialement dédiée à la revente de pièces d’occasion. Elle permet aux clients de retourner des vêtements, chaussures et accessoires pour leur permettre de s’inviter dans une nouvelle garde-robe.
En outre, depuis le 16 décembre, le portail de vente de déstockage VeePee propose à ses clients de renvoyer leurs produits Aigle usagés en l’échange de bons d’achat à valoir chez Aigle. Une opération baptisée “Re-Cycle”. Deux initiatives pour encourager un mode de consommation plus raisonné et sensibiliser les consommateurs à l’économie circulaire. Quant aux lieux de production, le bottier limite le Made in France à ses bottes les plus iconiques, historiques et chères
.

seconde main aigle revente

Pionnière, Petit Bateau offre une seconde vie aux vêtements depuis 2017 pour souligner leur résistance.

Des vêtements bien pensés, offrant une grande liberté de mouvements aux enfants et une longévité prouvée. En s’inspirant des pratiques des mères de famille : transmission au sein de la fratrie, don ou revente entre amies. La Marque est en effet pionnière sur le marché de la seconde main avec « Les Occasions » de l’Application Petit Bateau lancée dès 2017 où les clientes fidèles se revendent entre elles les vêtements de leurs enfants devenus trop petits. Petit Bateau entend ainsi favoriser l’économie circulaire en promouvant la longévité de ses produits.

Géré en interne, ce nouveau service digital de revente permet aux clients de fixer librement leurs prix.

resistance longevite Petit Bateau

Petit Bateau privilégie l’éco-conception avec des matières responsable à la faible empreinte carbone.

La marque du groupe Yves Rocher propose aussi des collections éco-conçues qui ont un faible impact sur la planète lors de leur entretien comme le lin, l’utilisation de polyester recyclé. Ainsi 100% de la collection naissance est en coton biologique. Le recyclage d’une partie des produits (matières issues de la coupe des vêtements) sert à créer des isolants dans le Bâtiment et des rembourrages dans l’Automobile. L’accent est mis sur les enfants

En quête d’une mode plus durable et moins polluante pour la planète, mais aussi moins onéreuse, les consommateurs se tournent vers des plateformes qui proposent des vêtements, chaussures et accessoires d’occasion, obligeant la plupart des marques à repenser leur offre. Eram, Jacadi, Globetrotter, Bocage, Patatam, Ba&sh, JM Weston… Longue est la liste des enseignes à avoir récemment dévoilé leurs ambitions pour la seconde main, qui fait de manière croissante l’objet de shop-in-shops dédiés sur leur site e-commerce. Et des marketplaces comme Zalando et La Redoute avancent également leurs pions.
Évalué entre 30 et 40 milliards de dollars (25 à 34 milliards d’euros), soit environ 2% du poids total du secteur mode et luxe, le marché mondial de la seconde main devrait croître de 15 à 20% par an au cours des cinq prochaines années, selon un rapport remis en septembre par le cabinet BCG .

Site mobile : Hermès invite à offrir l’orange de Noël

Heureuse idée que de proposer un site mobile dédié à Noël autour d’une jolie tradition, l’orange de Noël. Un choix à la fois singulier et bien dans l’univers de marque Hermès. Puisqu’il capitalise sur la couleur iconique de la maison, l’orange. Le sellier adopte ici une approche originale alors que toutes les griffes de luxe déploient leurs talents en termes de brand content (contenu) pour les fêtes. Une période phare pour la créativité et les ventes.

site mobile

Le message de Noël pour tisser les liens au sein des fans de la marque via le site mobile dédié à Noel

L’orange de Noel, une jolie tradition qui remonte au XIXème siècle. Celle d’offrir aux enfants une orange, un fruit rare et cher à l’époque. L’idée est ici reprise virtuellement à l’aide d’un site mobile ludique et d’une grande simplicité. Vous créez votre propre message en choisissant l’une des musiques de Noel proposées. De plus vous décorez l’orange selon le motif ou pattern de votre choix. Le site mobile vous propose différents moyens pour adresser le message : via la messagerie WhatsApp, par SMS, mail… À réception, le destinataire de l’orange de Noel Hermès peut lui même également adresser son message à une autre personne de son choix. Il se crée ainsi une belle chaîne de messages chaleureux. Ce site mobile Hermès est une jolie création de Noel autour d’e-cards visuelles et musicales. Faire l’expérience sur mobile

Le thème de l’orange de Noel est le thème central choisi par la marque Hermès pour la période des fêtes.

Il est décliné sur le site marchand en France comme à l’étranger. avec une approche ludique. Il permet d’offrir une expérience de vente en ligne empreinte de poésie. Elle mixe les codes de la maison du Faubourg Saint Honoré avec ceux de Noël : personnages sous forme de santons animés de taille lilliputienne pour valoriser les objets iconiques se prêtant aux cadeaux de Noel. Soie, bijoux, accessoires, petite maroquinerie et chaussures sont ici présentés dans un décor féérique hivernal. A côté des articles figure l’image du film en miroir. Un merchandising digital qui rompt avec l’uniformité… pour une expérience d’achat en ligne plus festive.

site ecommerce Noel

Découvrir la campagne presse pour Noel shootée par le photographe Frederik VERCRUYSSE sous la houlette de l’agence Publicis Et Nous, et le film doté d’une bande son fortement évocatrice des fêtes de Noel.

pub hermes noel 2020
La campagne presse photographiée par FREDERIK VERCRUYSSE

La conception de ce site mobile fait écho à la période particulière que nous vivons tous avec cette recherche du lien social, même virtuel. Il propose une expérience interactive pleine de sens tout en faisant rêver. En ligne avec les attentes d’un luxe aspirationnel mais engagé, en phase avec le contexte actuel et la quête de sens des consommateurs. Adresser un message de Noel sous une forme poétique, voilà qui comblera les Millennials. Vous pourriez également aimer lire l’article du blog sur la pub de Noel associant nostalgie et tradition.

Maskné, froid, pollution : le cocooning réparateur Uriage

Le port du masque quotidien et prolongé occasionne des frottements réguliers et une certaine occlusion de la peau. Calfeutrée, la peau subit l’humidité et la transpiration. Une double peine qui peut provoquer de nombreux désagréments ou aggraver des terrains sensibles. De simples rougeurs à la couperose, de l’apparition d’imperfections à un regain d’acné ou maskné, des irritations à la dermite atopique ou la rosacée. Votre pharmacien est aussi là pour vous répondre et proposer des soins adaptés, tels les nouveaux soins protecteurs et réparateurs Uriage.

maskne-traitement

Maskné, rougeurs, irritations : ces nouveaux maux de la peau liés au port du masque

Le port prolongé du masque perturbe le microbiome cutané qui représente la diversité des microorganismes. En ville, il accentue le déséquilibre du microbiote dû à la pollution, aux particules fines, à l’usage de mauvais cosmétiques (notamment ceux présentant certains sulfates agressifs, irritants). Tous générèrent une inflammation de la peau qui l’agresse et la fragilise. La barrière cutanée devient vulnérable, le teint est alors plus terne, de petites rougeurs peuvent apparaître. La peau marque alors souvent des signes de fatigue, des imperfections. De plus, lorsque le microbiome est perturbé, certaines pathologies s’aggravent telles la couperose, la dermite atopique, la rosacée ou l’acnée. Sur un terrain fragilisé, présentant des inflammations, il importe de protéger la peau et de la réparer avec des soins adaptés. Les Laboratoires Uriages ont conçu ces 2 soins Bariederm Cica Daily pour les peaux fragilisées, agressées.

Des nouveaux soins à base d’eau thermale Uriage et de prébiotiques pour protéger et rééquilibrer la peau au quotidien

Par sa richesse en minéraux, l’eau thermale d’Uriage est une alliée des peaux agressées, fragilisées. En effet, les minéraux et oligo-éléments qu’elle contient, ont le pouvoir de stimuler les enzymes naturelles antioxydantes pour bien protéger les membranes cellulaires. Elle est associée dans cette ligne de soins à des prébiotiques, ces nouveaux actifs qui jouent sur l’équilibre du microbiome de la peau. Un axe de recherche privilégié par de nombreuses marques cosmétiques, en écho aux recherches réalisées sur le microbiote intestinal (appelée aussi flore intestinale) et l’efficacité prouvée des probiotiques. Ces prébiotiques sont des sucres extraits de fruits ou de légumes qui nourrissent les probiotiques. Ceux-ci vont agir sur les bonnes bactéries. Ils participent ainsi au bon équilibre des microbiomes intestinal et cutané (vous avez certainement entendu du lactobacillus et du bifidus – cf Actimel et Activia de Danone). À leur côté, on trouve également des actifs classiques en cosmétique : centalla asiatica pour réparer, acide hyaluronique de haut poids et de bas poids moléculaire pour hydrater et repulper et enfin, de la pro-vitamine B5 pour apaiser et régénérer la peau.

Pour le plaisir et l’action en profondeur un sérum

C’est mon produit coup de coeur ! Sa texture fraîche et fluide pénètre rapidement sans laisser la peau collante. Sans parfum, il convient à tous les types de peau, même les plus sensibles. sa formule contient spécifique un peptide cicatrisant. Mon avis : il apaise efficacement les rougeurs. Ma peau réagit beaucoup moins au passage du chaud au froid. Enfin, sa pipette facilite le dosage tout en protégeant la formule du contact de l’air. Prix 30,90€
Quant au gel-crème, il vise plus spécifiquement les peaux qui craignent les imperfections, les boutons, les récidives d’acné. En effet, sa formule contient un duo Cuivre – Zinc éprouvé pour limiter la prolifération bactérienne. Une arme très classique… Quant à la texture, elle est adaptée aux peaux mixtes ou grasses, ou aux atmosphères chaudes et humides (comme sous le masque). Prix 19,90. Conseil : Les 2 produits sont à utiliser en cure d’1 mois en cas de maskné pour traiter et assainir la peau. En vente en pharmacie et sur l’e-shop de la marque Uriage. À partir de fin janvier
Vous pourriez aimer lire également l’article sur la nouvelle marque vegan Orveda à base de prébiotiques

Noël virtuel – chronique et illustration Miss Beauty

noel virtuel

Jingle bells, jingle bells
Jingle all the way

Et oui, je vous assure c’est bientôt Noël ….
Je ne sais pas pour vous, mais mon horloge biologique est tellement chamboulée que je n’imagine pas une seconde que Noël c’est dans moins d’un mois !
En plus, l’idée de rajouter quelques kilos supplémentaires à ceux du confinement, ne me réjouit pas du tout ! Les arbres ont encore des feuilles et même si les rues se parent de quelques guirlandes, nos sorties sont limitées et il est difficile de prendre le temps de faire du lèche-vitrine pour profiter des décors de fête…

J’imagine que vous serez nombreux (et encore plus cette année), à faire vos courses par internet et oui je sais, c’est plus pratique…
Soyons réalistes, on ne peut ignorer que ce confinement nous a définitivement ancrés dans un monde de plus en plus virtuel.
Le repas de Noël ? Commandé sur internet puis livré par un jeune homme en vélo juste en bas de chez nous.
Les cadeaux ? des ordinateurs, des tablettes (et pas en chocolat), des smartphones et que sais-je encore ! Certes, il faut bien s’équiper mais on en regretterait presque les moufles tricotées par la cousine Nicole …
Il est certain que dans la nuit du 24 décembre, beaucoup de cadeaux atterriront sous le sapin par l’opération de saint internet ….
Quant aux voeux de fin d’année, nous les échangerons en majorité en visio avec mamie ou l’oncle Félix restés prudemment chez eux.

Je vous l’annonce, cette année les fêtes seront virtuelles.

Alors pour garder le moral à flot, je vous propose de dresser une liste de voeux pour Noël. Une liste complètement folle et sans limites. Puisque le monde qui nous attend sera de moins en moins réel, mais de plus en plus dématérialisé et numérisé, rêvons que tout est possible !
Et sait-on jamais, un voeu de cette liste se réalisera peut-être !
Franchement, n’est-ce pas la bonne année pour espérer un miracle ?

Voici quelques idées pour une liste de cadeaux de Noël complètement dingue pour un monde de dingues :
⁃ un diamant gros comme le Ritz.
⁃ Un tour du monde en 80 jours.
⁃ Acheter une très belle maison au soleil pour un prix totalement dérisoire.
⁃ Découvrir un trésor dans le grenier de la très belle maison au soleil.
⁃ Avoir la ligne mannequin après les fêtes.
⁃ Trouver LA crème miracle qui nous rend nos 20 ans (sans vendre son âme au diable et au packaging biodégradable !)
– Être seule dans son magasin préféré avec possibilité d’achats illimités.
– Passer directement à l’été.
– Se réveiller enfin un matin en riant et dire : « Je viens de faire un cauchemar absurde et fou : une épidémie avait contaminé la planète ! ».

Bon, je pourrais continuer comme ça longtemps, j’en ai plein ma hotte …
Alors à votre tour d’écrire votre liste de Noël folle dingue.
Et lâchez-vous, puisque c’est virtuel … Croyez-moi ça va vous faire beaucoup de bien !

Bonnes fêtes
Babette Koenig

La Covid 19 vient bouleverser nos fêtes de Noël. C’est en ce sens que mon amie Babette Koenig, styliste-illustratrice, nous a concocté cette chronique pleine d’humour autour de notre nouveau monde virtuel. Avis aux beautistas qui pourraient se reconnaître sous les traits de Miss Beauty, vous pourriez aimer ses précédents traits d’humeur, le monde d’après ou tous au vert.

Boutique virtuelle : scénographie soignée pour Baccarat, Clarins

À l’approche de ces drôles de fêtes, le luxe franchit un nouveau pas dans l’e-commerce avec l’apparition de boutique virtuelle proposant une ambiance proche de celles des boutiques physiques. De belles réalisations chez Baccarat, Clarins, Lancôme. Précurseur dans le domaine, Dior avait investi le terrain via sa boutique parfums des Champs Elysées dès février 2020. Revue en images et décodage

boutique virtuelle baccarat

La boutique virtuelle offre une expérience client s’inspirant du gaming et du parcours d’achat classique en boutique chez Baccarat

Mise en ligne juste avant les fêtes, la boutique virtuelle donne à voir une ambiance digne de leur siège musée et boutique Maison Baccarat sis Place des Etats-Unis à Paris. S’inspirant du gaming, le parcours est une expérience immersive dans ce showroom en 3D. Les ambiances varient en passant d’une pièce à l’autre. Reflet du parcours vécu dans les boutiques de la marque, il se distingue par un accueil soigné, une scénographie festive faisant la part belle aux icônes Baccarat.

Et un accompagnement indiquant les règles du jeu. Pensé dans l’esprit des fêtes, on y trouve des idées cadeaux à différents prix, tels les décorations de Noël autour d’une centaine d’euros ou la coupelle Arabesque à 65€. La simplicité et l’ergonomie du parcours rendent l’expérience fluide et permet ainsi au visiteur de se laisser émerveiller par les objets signés Baccarat. Une retranscription réussie de l’univers Baccarat, la magie opère. Découvrir l’expérience en ligne ici.

En cosmétique, la boutique virtuelle Clarins rivalise avec celle de Lancôme

Apparue en novembre, en plein confinement, la boutique virtuelle Clarins emprunte les codes iconiques de la marque, le rouge et le blanc pour sa signalétique. Elle offre à ses clientes un parcours complet, immersif, divertissant et instructif, comme en magasin. On peut y accéder directement depuis l’ordinateur ou le smartphone. Elle propose diverses expériences inspirées du pop-up store ouvert dans le Marais juste avant le premier confinement : histoire des 208 plantes présentes dans les produits Clarins ainsi que leurs bénéfices, essai du maquillage Clarins grâce à la réalité augmentée et découverte des produits.

Mais aussi création d’un kit de 4 produits taille voyage Clarins dans une jolie trousse pour 29€, une offre attractive pour recruter de nouvelles clientes. Elle met aussi en scène l’éco-bar pour ses produits iconiques que sont l’huile Tonic ou l’eau dynamisante. Pour recharger ses flacons et aller vers le zéro déchet. Il fait écho à l’engagement de la marque cosmétique en matière de développement durable. Sans compter une consultation beauté personnalisée pour identifier la routine de soin la plus appropriée, ou encore, plus classiquement les vidéos tutoriels d’application des soins. Ce virtual store qui répond à des enjeux de proximité client, de personnalisation, de responsabilité environnementale est l’oeuvre de l’agence Workshop.

C’est à Singapour que la marque à la rose a inauguré son premier flagship digital dédié à sa ligne de soin bestseller : Advanced Génifique. Dans le cadre de cette expérience immersive, la cliente découvre les nouveaux produits autour de cinq zones d’expériences : Discover, Explore, Inspire, Live & Shop. L’originalité porte sur la personnalisation. Car tout le parcours dans cette boutique 3D est orienté par un test de personnalité ; selon ses réponses, le cheminement de la cliente au sein de la boutique virtuelle Lancôme diffère. Avec une consultation de beauté opérée via E-Youth Finder, un outil de diagnostic de peau se basant sur le décryptage de selfies via l’intelligence artificielle. Ou encore, un espace virtuel rassemblant les témoignages d’une centaine de femmes jouant ainsi la carte de la communauté. De nombreux livestreams très en vogue en Asie sont quant à eux animés par des professionnels du milieu, pour interagir, partager et compléter cette expérience immersive. 

Pionnier dans le domaine, Dior donnait à voir sa boutique 3D dédiée à la beauté sise avenue des Champs Elysées dans un virtual store tour, dès février.

La maison de luxe offrait ainsi à tout un chacun la possibilité d’entrer dans l’iconique lieu et d’y découvrir la profondeur de la gamme, notamment dans les parfums, les bougies, les soins pour le corps… La théatralisation du lieu est très poussé, on y retrouve les totems de marque, tels des photos de Christian Dior ou de son style emblématique, le New Look. C’est également un lieu de storytelling avec la possibilité de visionner du brand content, le film sur le Chateau de la Colle Noire à Grasse. L’outil permet une vision 360 pour voir le plafond, les éclairages et le parquet. Cerise sur le gâteau, en effectuant un tour à 180° dans ce bel écrin, on peut contempler la plus belle avenue du monde. Découvrir le virtual store Dior. Une réalisation signée Obsess qui a aussi oeuvré pour Tommy Hilfiger, Ulta Beauty et Levi’s.

La boutique virtuelle dans le luxe présente un avantage concurrentiel et expérientiel dans l’e-commerce en ces temps difficiles où franchir la porte d’une boutique rebute certains, voire reste impossible en période de confinement. Adepte du design, vous pourriez aimer lire l’article du blog consacré à Aesop et aux visites virtuelles et culturelles de ses boutiques de par le monde.

Bon parfum, green, clean et rare : Bon Parfumeur a tout bon ou presque

Emblématique des récents parfums de niche, Bon Parfumeur surfe sur les courants tendance tout en proposant des jus audacieux de qualité. De quoi séduire les jeunes générations qui sont zappeurs et à l’affût des nouvelles marques qui incarnent leurs valeurs. Et contribuer à l’image et à la croissance de ce segment de la parfumerie qui jusqu’en 2020 connaissait une croissance à 2 chiffres. Décodage.

Les parfums de niche s’adressent à des connaisseurs ou à des personnes curieuses, dénicheuses.

Dis-moi ce que tu portes, je te dirais qui tu es. Cela est aussi vrai du vêtement que du parfum. Les deux utilisent la même sémantique : porter. Ils participent à la construction de notre identité pour nous-mêmes comme pour autrui. C’est pourquoi le choix d’un bon parfum est à la fois si important et si difficile. Il nécessite du temps, du conseil… Et en cette période compliquée, les ventes de parfum ont reculé par l’absence de parfumerie ouverte, de conseil personnalisé mais aussi par la limitation de la vie sociale. Époque cruelle pour les parfums de niche qui misent avant tout sur l’audace et la liberté de ton de leurs fragrances et non sur les media traditionnels pour se faire connaitre. Des parti-pris olfactifs qui nécessitent d’être éclairés par des professionnels.

Elégance sobre du packaging green et élégance des 2 compositions olfactives testées chez Bon Parfumeur

Conception green et fragrance clean pour ce bon parfum made in France.

Née en 2017, la jeune marque de parfum Bon Parfumeur s’appuie sur un engagement fort vis à vis du développement durable. Avec des articles de conditionnement français, une fabrication made in France et des compositions clean (plus d’infos sur la clean beauty ici). Bon & beau, le packaging reste élégant, doté d’un graphisme sobre, de lignes pures à l’égal de formulation clean. Les compositions des fragrances sont confiées à des parfumeurs de chez Drom ayant carte blanche. Ils privilégient les ingrédients naturels, des ingrédients ont pour source des cultures raisonnées. Pas de nom évocatoire, mais une combinaison de chiffres déclinées par famille olfactive à l’instar de ce qui se fait pour les produits de coloration qui associent teintes et reflets. Les trois notes principales s’inscrivent sur la face avant en toute transparence.

parfum made in france

104 : un floral vert aux accents , un bon parfum pour la belle saison


Inspiré par un jardin aux feuilles vertes ornées de gouttes de rosée, le nez Corinne Cachan signe une composition olfactive associant des notes vertes et de fleurs blanches, aussi mixte que fraîche. Le fond boisé lui assure un sillage complexe et confortable. Mon avis : j’apprécie son twist aqueux qui incite à le porter au printemps pour être à l’unisson avec la nature verdoyante.

603 : un encens chaud, une belle fragrance pour l’hiver


Inspiré par ses voyages au Maroc, le parfumeur Mylène Alran signe un hommage à l’encens à l’empreinte confortable et ronronnante. En tête, des notes boisées vertes twistées avec de la muscade et teintées de violette. Un départ sombre mais lumineux, où rapidement va fuser la flèche argentée d’un encens bien décidé qui sera le « fil rouge » de la composition olfactive. La fève tonka vient réchauffer l’accord. Progressivement le parfum s’épanouit et s’arrondit dans les tonalités plutôt sensuelles du cuir. Laissant un sillage androgyne, original et teinté de mysticisme. Mon avis : le parfum qui a ma préférence, soufflant le chaud et le froid, parfait pour l’hiver. Bien évidemment, le prix peut s’avérer un frein, puisqu’il faut débourser plus de 110€ pour le flacon 100ml.

Bon Parfum, eau de parfum autour de 50€ le 30ml. En vente dans sa propre boutique au 11, rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris, en concept stores, parfumeries indépendantes et grands magasins.

Luxe en France : attentes, perceptions des Français en 2020

Une récente étude donne à voir l’évolution de la perception du luxe en France dans le contexte actuel. Réalisée en octobre, elle interroge les Français sur leurs perceptions du luxe, son image et leurs attentes alors que le luxe traverse une crise profonde. Comment se dernier doit-il évoluer pour rester aspirationnel ? Quelles valeurs les marques de luxe doivent-elles embrasser alors que les Français ont évolué dans leurs attentes depuis la pandémie ?

luxe-en-france

L’impact de la crise sur la perception et l’usage du luxe en France

Les évocations du luxe recouvrent essentiellement des enjeux matériels (pour 84% d’entre eux), c’est-à-dire des produits ou des expériences hors du commun, plutôt que des enjeux immatériels, comme le fait de disposer de temps, d’espace, ou de pouvoir déconnecter. En tête des évocations, on retrouve les bijoux, les voitures, la couture et les vêtements. Spontanément, deux marques y sont associées : Chanel et Dior, deux maisons fortement installées dans l’imaginaire du luxe. Les jeunes se distinguent par le fait que le luxe les fait davantage rêver (72%) et qu’ils l’associent plus à des expériences (spa, voyage..) pour 32% versus 24% pour les seniors. Confirmant ainsi les attentes de luxe expérentiel par les générations Y et Z. Dessinant également les contours du luxe de demain. Parmi le millier de personnes interrogées, 31% déclarent s’offrir régulièrement des produits ou expériences de luxe, que ce soit pour se faire plaisir (88%) et apporter une part de rêve à leur quotidien (82%), investir dans de la qualité (73%), séduire (63%) ou déclarer son appartenance à un milieu social (65%). Ainsi, les Français se différencient des clients du luxe non européens en privilégiant un luxe pour soi. Les motivations d’achat du luxe en France sont pour se faire plaisir avant tout (88%), plus que pour séduire (63%). Ils sont moins en recherche d’un luxe statutaire. C’est pourquoi ils privilégient les marques discrètes, voire invisibles et critiquent le luxe ostentatoire, bling bling pour les deux tiers des interviewés (moins vrai chez les plus jeunes). Le luxe en France fait ainsi preuve d’une grande maturité. Au global, la crise actuelle fait légèrement évoluer la perception du luxe et accentue ce qui se dessinait auparavant en filigrane, surtout auprès des plus jeunes.

Les enjeux du luxe : économiques, immatériels et sociétaux

À l’unisson, les Français sont fiers du luxe made in France et de son rayonnement international, mais ils sont capables de porter sur lui un regard distancié. Plébiscité pour son influence sur l’économie française (88%), le secteur du luxe est également perçu comme important pour conserver des métiers et des savoir-faire rares (88%). Un enjeu immatériel dont l’acuité se fait de plus en plus ressentir. Les enjeux de durabilité sont intimement liés au luxe en France. Les Français cherchent à investir dans de la qualité d’un produit qui pourra durer (73%). Au-delà de la dimension économique, ils attendent des marques de jouer un rôle sociétal, de s’engager. Ainsi la moitié estime que la crise actuelle leur fournit l’occasion de se repenser et se transformer, pour entrer davantage en écho avec les préoccupations et valeurs de l’époque. Notamment au sujet du développement durable sur lequel la marge de progression est forte. Seulement 15% des personnes interrogées décrivent l’industrie du luxe comme étant vraiment (tout à fait) écoresponsable aujourd’hui. Le défi de l’empreinte carbone est plus que jamais d’actualité. Conscients de leurs pouvoirs (d’achat), les clients du luxe exigent désormais de comprendre comment sont produits les biens et les services qu’on leur propose. Dès lors, les marques de luxe se devront de davantage mettre l’accent sur cette valeur porteuse qu’est le développement durable et communiquer sur leurs engagements concrets vis-à-vis du respect de la planète, de l’environnement et de l’économie circulaire dans l’ère post-Covid 19. Un tournant et une transparence que ces marques patrimoniales ont adoptés moins vite que les jeunes marques. Et un mouvement qui dépasse les frontières de l’hexagone puisque les jeunes consommateurs du luxe s’érigent en activistes de la société dans leur arbitrage d’achats dans le monde entier, y compris en Chine.

luxe green ethique

Etude Cételem – Enquête réalisée en ligne les 6 et 7 octobre 2020 par Harris Interactive. Échantillon de 1 017 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. L’ensemble des éléments sont à télécharger sur le site de l’Observatoire Cetelem. Vous pourriez aimer aussi lire l’article du blog sur les Millennials qui dessinent valeurs et tendances du luxe.

Branding: Longchamp revendique son ancrage à Paris et divertit

Par ces temps de confinement, les marques de luxe cherchent au travers de leur Branding à entretenir leur notoriété, leur image de marque et le lien avec les internautes rivés à leur mobile. La nouvelle plateforme de marque du maroquinier Longchamp met l’accent sur son ancrage parisien. Elle se donne à voir dans un court-métrage, un format long et original qui conjugue image et divertissement, à même de séduire les Millennials et la génération Y de par le monde.

branding Longchamp film

Paris, un ancrage synonyme de luxe, de mode, de rêve préempté par de nombreuses griffes de luxe

À la différence de l’Italie où le luxe s’enracine en différentes villes prestigieuses : Rome, Milan, Florence.., Paris est définitivement la capitale du luxe à la française. Parangon de ce luxe, Saint Laurent le clame haut et fort dans son branding. Le couturier le décline dans son logo, dans l’évocation de sa ligne Rive gauche et dans sa communication et même dans ses parfums avec Paris, Mon Paris, Rive Gauche… Hermès, Balmain, Berluti, Balanciaga et Lanvin revendiquent également Paris dans leur logo.

Authenticité et légitimité pour le branding de Longchamp

Pour Longchamp, le virage s’est fait avec l’agence Fred & Farid cette année. De par son nom et son histoire, Longchamp est plus que légitime pour revendiquer Paris dans sa nouvelle signature de marque. Elle fut en effet fondée en 1948 à Paris et est toujours entre les mains de la même famille. Très Paris, une signature facile à mémoriser et porteur de sens et de rêve. Avec un twist stylé tout en restant accessible, du statut mais pas trop. Consensuelle, véhiculant le chic parisien, elle devrait rencontrer l’adhésion en Asie comme en Amérique. Au-delà du logo, la capitale française s’inscrit donc désormais au coeur de la communication du maroquinier. Elle est le personnage central de ce film très divertissant qui présente la collection Printemps-été 2021. La chanson de Jacques Dutronc, interprétée par Clara Luciani, il est cinq heures, Paris s’éveille asseoit la personnalité du film et l’ancrage parisien.

Paris, décor du film Longchamp

La communication Longchamp emprunte les codes des séries, telle Emily in Paris

2020 marque également un tournant dans la communication de Longchamp puisque le maroquinier abandonne le recours aux égéries Kate Moss, Alexa Chung, Kendall Jenner… Ces dernières avaient contribué à booster l’image et la notoriété de la marque en lui donnant une touche plus rock, plus glamour. Mais la pandémie a accentué la demande des consommateurs pour des marques plus authentiques, plus proches. Moins de paillettes, moins d’ostentatoire. La marque s’incarne désormais avec de jeunes actrices moins connues, comme tirées de séries télévisuelles. La mise en scène du chassé-croisé nocturne du duo d’actrices, l’anglaise Amber Anderson et la française Mathilde Ollivier, et d’un chat s’inspire également du film Deux Moi de Cédric Klapisch avec François Civil et Ana Girardot. Un très bon film tourné exclusivement à Paris.

Le chat, trait d’union dans les films Deux Moi de Cédric Klapisch et Longchamp

Voici donc un style narratif plus fort, un storytelling qui épouse les codes de la narration. Et répond aux nouvelles règles du storytelling sur les réseaux sociaux. Car Longchamp capitalise sur une forte communauté sur les réseaux sociaux : 1,6 million de fan sur Facebook, 726K sur Instagram et 10k followers sur Youtube. Ce court-métrage met en scène son sac Roseau, un sac iconique et emblématique de l’image classique au chic intemporel de la griffe. Réalisé par Lope Serrano, le film compte en quelques jours plus de 13 000 vues :

Quant à la publicité presse, elle emprunte de nombreux codes parisiens pour sa scénographie : cour pavée, pierre blonde et surtout empilement de chaises en rotin typiques des bistrots à Paris.